Mali: l’armée annonce avoir repoussé les islamistes

28
Des islamistes dans le nord du Mali, en août 2012 (Photo AFP)

L’armée malienne a affirmé avoir repoussé une incursion des islamistes dans le centre du pays dans la nuit de mercredi à jeudi, les premiers combats depuis neuf mois entre les deux camps.

Les affrontements à l’arme lourde se sont déroulés dans la région de Mopti, une zone proche de la ligne de partition qui coupe le Mali en deux, les groupes islamistes armés occupant le Nord depuis neuf mois.

La tension est également montée au plan politique, après des manifestations marquées par des violences mercredi à Bamako et Kati (près de la capitale) à l’appel de d’organisations partisanes du putsch du 22 mars 2012. Plusieurs centaines de personnes ont appelé à déloger les islamistes.

Pour raisons de sécurité, le Conseil des ministres qui se tient habituellement le mercredi a été reporté à la suite de ces manifestations et le gouvernement a décidé de fermer toutes les écoles de Bamako et Kati jusqu’à nouvel ordre, des élèves et étudiants ayant été impliqués dans les manifestations.

Selon un journaliste de l’AFP, des policiers ont été déployés en certains endroits stratégiques jeudi à Bamako, où est attendu l’émissaire de l’ONU pour le Sahel, Romano Prodi.

D’après des sources militaires, les combats ont opposé dans la nuit de mercredi à jeudi soldats maliens et islamistes sur la route entre Konna (environ 70 km au nord de Mopti), sous contrôle gouvernemental, et Douentza (145 km au nord-est de Mopti), sous contrôle des islamistes.

“Nous avons évité une embuscade des islamistes, et nous les avons repoussés après de durs affrontements” à partir de Konna, a déclaré un officier joint dans la région. Selon un autre responsable militaire, il n’y a eu aucun dommage dans le camp de l’armée.

Selon des habitants de localités proches du théâtre des opérations, les tirs à l’arme lourde qui ont été entendus plusieurs heures depuis mercredi soir en provenance de Konna se sont arrêtés dans la nuit, après avoir progressivement baissé d’intensité. La situation demeurait toutefois tendue dans la zone.

“Nous sommes allés jusqu’au village de Dima, 20 kilomètres après Konna, en direction du nord” et jeudi matin, “nous sommes revenus à Konna, mais nous repartons tout à l’heure vers Dima, abandonné par les islamistes”, a expliqué l’officier joint dans la région.

Ecoles fermées à Bamako et Kati

Aucune source n’a pu être jointe au sein des groupes islamistes armés Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) et Ansar Dine. Depuis neuf mois que ces mouvements ont pris le contrôle du nord du Mali, c’est la première fois qu’ils affrontaient sur le terrain l’armée malienne.

Mercredi, le Burkina Faso, médiateur régional dans la crise malienne, avait appelé à la retenue par la voix de son chef de la diplomatie, Djibrill Bassolé, qui a été reçu à Bamako par les autorités.

“Nous sommes préoccupés par la situation au Nord où il nous a été signalé des mouvements de troupes. Nous lançons un appel à toutes les parties pour qu’elles se retiennent”, avait déclaré M. Bassolé.

Le gouvernement malien, Ansar Dine et les rebelles touareg -évincés du Nord par leurs ex-alliés islamistes- devaient tenir jeudi des discussions directes à Ouagadougou mais ces pourparlers ont été reportés à la demande des différentes parties pour leur donner “plus de temps pour se préparer”, selon le Burkina Faso.

Tous “sont d’accord pour se retrouver autour de la table de négociations, ce n’est qu’une question de jours”, avait assuré M. Bassolé à Bamako.

Des préparatifs sont en cours pour le déploiement d’une force internationale au Mali, approuvé par l’ONU le 20 décembre et prévu par étapes, sans calendrier précis.

Le 31 décembre, le président malien Dioncounda Traoré avait affirmé que son pays se préparait à “la guerre contre les terroristes (…) plus tôt qu’on ne le pense”, après qu’en novembre, Romani Prodi eut estimé une intervention impossible avant septembre 2013.

PARTAGER

28 COMMENTAIRES

  1. FAUX SÉNÉGALAIS QUI QUE TU SOIT T IRA EN ENFER SI TU CROIS DÉMORALISER LES MALIENS AVEC CES MENSONGES TU TE TROMPES DIEU TE FERA PAYER

  2. En tout cas on doit rester souder en ce moment car l’air est grave. Les islamistes profitent le troubles a Bamako au plan politique. Donc attention!!!!!!!!!

  3. La bataille de Kona : quatre morts dans les rangs d’Ançar Edine et un chef blessé
    Les combats qui ont opposé ce jeudi les combattants d’Ançar Edine à l’armée malienne dans la ville de Kona, centre Mali, se sont soldés par la mort de quatre salafistes, selon ce qu’a indiqué une source dirigeante au sein du même mouvement. Ces sources ont rapporté à Sahara médias que deux de ces tués sont des fulanis, un touareg et l’autre des tribus bambaras qui constituent la majorité des populations du sud Mali.
    Cette source n’a cependant pas précisé le nombre de blessé au sein d’Ançar Edine reconnaissant seulement qu’un haut dirigeant nommé Mohamed Kojak a été touché légèrement dans ces combats.
    D’autres sources déclarent que les pertes de l’armée malienne se sont élevées à 30 tués, déclarant qu’Ançar Edine se sont emparés de dix chars, de dizaines d’engins militaires et de véhicules de transports de troupes.
    Dans le même cadre des sources ont indiqué à Sahara médias qu’une situation de psychose règne sur la ville de Mopti quand les habitants ont vu des voitures de l’armée malienne revenir de Kona avec des morts et des blessés. Des sources ont révélé que la ville de Mopti fait face à une pénurie de carburant au milieu d’une peur de ses habitants de la voir gagnée par les combats.

  4. Sa-Ira le armes malien dieu et avec nous une cha allah sa va allez vive le mali vive la armes malien ambé aw cô!!!!!!!!!!!!!!!!!

  5. Les maliens sont des putains de pd , qui fuient comme des bébées et aprés vous dites que les sénégalais sont tapéte mes couilles ouais vous etes meme pas capable d’affronter des islamiste pffff vous faites hontes aux africains

  6. Mali : les islamistes sont entrés dans Konna
    Capture d’écran d’une vidéo postée le 9 janvier 2013 sur des forums jihadistes, montrant des combattants d’Aqmi dans le nord du Mali.
    Capture d’écran d’une vidéo postée le 9 janvier 2013 sur des forums jihadistes, montrant des combattants d’Aqmi dans le nord du Mali.
    AFP PHOTO / SITE Monitoring Service
    Par Ursula Soares

    La ville de Konna, située au niveau de la ligne de front, dans le nord du Mali, se trouve dorénavant sous contrôle des groupes islamistes. La ville est tombée ce jeudi 10 janvier dans l’après-midi, après les affrontements qui ont de nouveau opposé dans la journée les soldats maliens et les combattants islamistes, qui contrôlent le nord du pays depuis neuf mois.

    C’est une bataille décisive qui s’est déroulée dans la localité de Konna, située à 70 kilomètres de la ville de Mopti. Konna est devenue – comme toute la région de Mopti – le verrou que l’armée malienne a voulu rendre infranchissable et ce, afin d’éviter que la coalition de mouvements islamistes puisse poursuivre son avancée vers le Sud.

    La bataille de Konna aura duré moins d’une journée. Les premiers affrontements se sont produits dans la nuit de mercredi à jeudi. Les premiers tirs ont débuté vers 8h30. Aux environs de 16 heures, les tirs avaient cessé, selon des habitants de la ville contactés par RFI.

    Civils blessés

    Une heure plus tard, les islamistes paradaient en ville à bord de leurs véhicules tout-terrain. Quant à l’armée malienne, elle s’est repliée vers la ville garnison de Sevaré, située plus au Sud.

    Les combats ont été intenses. Tirs d’armes lourdes, rafales de kalachnikov, rien n’a été épargné aux habitants de la localité. Certains témoins affirment que plusieurs civils ont été blessés durant ces combats mais pour l’heure, il est impossible de donner un bilan précis de ces affrontements.

    Nombreux assaillants

    Depuis la fin de la semaine dernière, les groupes islamistes du Mujao, d’Ansar Dine, d’Aqmi mais aussi des éléments de Boko Haram se sont regroupés vers la ligne de démarcation – une avancée qui a provoqué les premiers combats, depuis neuf mois, entre ces groupes et l’armée malienne.

    La chute de Konna est une défaite pour l’armée malienne qui a manifestement été surprise par le nombre des assaillants et surtout par leur grande capacité à livrer bataille.

    Agir, une « urgence »

    A Bamako et dans la communauté internationale, l’inquiétude est à son comble. Paris réclame un déploiement rapide de la force internationale pour intervenir au Mali et souligne sa grande préoccupation. Même inquiétude du côté de l’Union européenne, où la chef de la diplomatie, Catherine Ashton, condamne fermement les offensives des groupes islamistes.

    Ces évènements, ajoute-t-elle, ne font que « renforcer la pertinence et l’urgence » d’agir. L’Union européenne doit déployer une mission de formation et de conseil à l’armée malienne.

  7. Non seulement, l’ARMEE a repoussé, elle est meme arrivée à Douentza 😀 😀 Froces en ententes CEDEAO, 400 vierges européens et autres gars de bne volontés, vs ns trouverez làbas en route. Enfin nos gars ont su interpretter la résolution de l’ONU (qui n’est pas loin d’une moquerie internationale).VIVE L’ARMEE AU FRONT 😀

  8. Enfin ça fait du bien de voir la bande du Mujao se faire plomber ! c’est un peu plus difficile de faire la guerre que d’attraper un pauvre voleur qui a faim pour lui couper la main ou le pied !! on va voir maintenant ce que valent ces prétendus et autoproclamés guerriers…quand on a en face de vrais fusils leur enthousiasme devrait un peu faiblir…

  9. Come par hasard aucun djihadiste n’est joignable maintenant qu’ils commence à avoir cahud. Alors que l’année derniere à cette epoque c’est eux qui prennais l’initiative d’informer de leur avancée. VIVE L’ARMEE MALIENNE courage et que Dieu assiste le Mali dans ce conflit.

  10. l’armée a pris le controle de douentza ce jeudi et va creer une base dans cette ville de source sure car j’ai un cousin au front qui me la affirmer.

    • ton cousin t’a menti,les soldats maliens sont en retraits à mopti,ils se preparent pour decamper ils vont venir à segou apres bamako,tu verras tres bientôt

  11. que dieu maudisse les membres du copam et leurs allies . il faut qu,ils fassent attention ce sont des apatrides

  12. Enfin, on peut commencer à encourager cette armée qui se décide à lancer l’offensive.

  13. Oui l’armée annonce avoir repoussé les islamistes !!! Si les islamistes avaient gagné cette étape, vous alliez être les premiers à crier leur victoire…. Vive l’armée malienne courage les gars… 👿

    • …”Si les islamistes avaient gagné cette étape, vous alliez être les premiers à crier leur victoire…”

      Là, je crois que tu envoies le bouchon un peu loin!!! QUI sur ce formum souhaite l’avancée ou la victoire des islamistes??? QUI???

      As-tu lu UN SEUL post allant dan ce sens??? Même parmi nos c.o.n.s les plus légendaires, en as-tu lu un seul souhaitant la victoire des barbus???

      Mon frère, ne tombe pas stp dans le délire ou la paranoïa! Pas toi!… 😉 😉 😉

      • Toi aussi mon frère je parle de certains médias occidentaux pas des intervenants de ce forum!!! Compris mon frère ??? J’ai attendu en vain ton commentaire sur les photos prises à la manifestation hier, tu n’as rien posté!!! C’est notre Moussa Ag national qui l’a fait !!! Moi j’ai déjà mon arc tout ok pour le Douentza, le voyage est gratuit si tu es partant 😉 😉 😉

        • Ok, je n’avais rien compris! 2 à 0, je l’ai mérité!

          Mais si j’ai posté, mais ces salauds ont recommencé à me traquer et mes posts disparaissent les uns après les autres!!! Même hier soir, j’ai posté pleins de trucs que je ne retrouve pas (y avait même un post spécial “Post ouvert à Koudis, mon meilleur ennemi!) Tu l’as vu?

          Pour le voyage, attends un peu! J’ai prêté mon coupe-coupe au gardien, ce salaud ne me l’a pas encore rendu! Tu crois que Brou Brou accepterais d’être du voyage? Et si on ajoutait Moussa raté, Djeden, Veridique, Jeunesoldat et quelques autres, on pourrait se “cautériser” pour le gasoil et louer un sotrama! Non? 😀 😀 😀 😀 😀

Comments are closed.