Mali: le CICR avertit des conséquences d’une opération militaire

4 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Toute opération militaire au Mali risque d’avoir un coût humanitaire, a averti vendredi le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). L’organisation souligne que la population a déjà du mal à couvrir ses besoins alimentaires de base.

« La population a déjà des difficultés à accéder à l’alimentation et aux services de base. Nous demandons aux acteurs qui pourraient prendre part au conflit de prendre en considération l’impact humanitaire d’une telle opération militaire », a déclaré le chef de la délégation du CICR pour le Mali et le Niger, Jean-Nicolas Marti

La situation humanitaire au nord du Mali reste préoccupante. Les ménages ont des difficultés à cultiver leurs champs du fait de l’insécurité et du manque de semences.

« Le conflit n’a pas permis à la majorité des familles de profiter de la saison agricole cette année. Les familles ont donc encore besoin d’une assistance alimentaire d’urgence en attendant de développer d’autres moyens de subsistance », a précisé Jean-Nicolas Marti dans un communiqué diffusé à Genève.

Distributions à 400’000 personnes
En collaboration avec la Croix-Rouge malienne, le CICR poursuit un vaste programme d’assistance alimentaire au nord du Mali ainsi que dans le Cercle de Douentza, dans la région de Mopti. Jusqu’ici, quelque 400’000 personnes ont reçu du riz, des haricots, de l’huile de cuisine et du sel iodé. Le CICR poursuivra ces distributions de vivres jusqu’en décembre.

Le CICR achète aussi du bétail local qui est ensuite tué pour fournir de la viande aux plus démunis. A ce jour, plus de 10’000 animaux sur 15’000 ont été « déstockés » dans les régions de Kidal, Gao et Tombouctou. L’organisation a en outre repris les travaux de réhabilitation de puits pour pallier le manque d’eau.

Le CICR continue de soutenir l’hôpital de Gao, la seule structure de santé de référence au nord du Mali. Des médicaments et du matériel médical ont été distribués à tous les services. En octobre, 167 patients y ont été hospitalisés et 3970 consultations ont été prises en charge.

(ats / 16.11.2012 13h31)

4 Réactions à Mali: le CICR avertit des conséquences d’une opération militaire

  1. Macky

    On n’envisage pas l’opération militaire pour faire plaisir à la croix rouge. On veut sauver l’intégrité de notre pays.

  2. tigre21

    en cu lé de cicr,

  3. A vos armes, prêts, partez!

    Malgré tout le respect que j’ai à l’endroit de cette institution, il y a quand même des fois où elle ferait mieux de mettre en pratique le fameux adage qui dit que « Quand on rien à dire, le mieux c’est encore de fermer sa g…! »

    … »Toute opération militaire au Mali risque d’avoir un coût humanitaire,a averti vendredi le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) »..

    Formidable! Eh les amis, un Scoop!!! On va faire la guerre, mais ATTENTION, ça risque d’avoir une portée négative sur le plan humanitaire!!! Nooooooooon? Sans blague? :-D :-D :-D :-D :-D

    … »Les ménages ont des difficultés à cultiver leurs champs du fait de l’insécurité et du manque de semences. » Nooooooon? Sous prétexte que ces malheureux vivent dans la terreur depuis à peine 8 mois, et dans une zone occupée par des tyrans sanguinaires, il faudrait admettre que ça suffit à les gêner dans leur travail???? Allons, allons! Pas de faux prétexte et d’excuses bidon! Quand on veut VRAIMENT cultiver, on cultive!!! :-D :-D :-D

    Que le cicr se rassure: On ne les pas attendu pour découvrir la détresse des nos malheureux frères et soeurs du nord! Et on ne les a pas attendu non plus pour comprendre qu’une guerre, c’est rare que ça rende rose le quotidien des populations! :-D :-D :-D

    Ca se saurait!…

    PS: Ceci dit, respect pour le boulot qu’ils font sur le terrain. :wink:

    • mbè faso fè

      Merci « à vos armes » le CICR était également là quand ces apatrides du MNLA pillaient les maigres ressources des populations du nord; il était là quand ces mêmes obsédés violaient des fillettes de 12 et 13 ans. A l’époque, ils n’ont pas parlé de la pourriture de toute cette situation orchestrée par NICOLAS SARKOZY, avec comme maître d’oeuvre : Blaise Compaoré qui a juré de casser le MALI.
      Que la croix rouge prenne des dispositions depuis maintenant pour endiguer les éventuelles conséquences, sinon quoi qu’il advienne, cette guerre se fera, même si nous, MALIENS, devront la faire à main nue. C’est juré !