Le PM réitère son attachement au dialogue avec le MNLA et Ansar Dîne

13 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Dr Cheick Modibo Diarra

Le Premier ministre malien, Cheick Modibo Diarra, a réitéré son attachement au dialogue avec les compatriotes maliens qui ne remettent pas en cause l’intégrité territoriale du Mali et son caractère laïc, indique un communiqué de la primature déposé lundi matin à Xinhua.

Le texte précise que « les discussions avec le médiateur de la crise malienne, le président du Burkina Faso (Blaise Compaoré, Ndlr), ont également porté sur les canaux de dialogue à ouvrir entre les autorités gouvernementales et les groupes rebelles comme le Mnla et Ansar Dîne dont les représentants ont été reçus récemment par le Président du Faso, dans la capitale burkinabé ».

Le PM a rencontré dimanche à Ouagadougou le médiateur de la crise malienne, le Président du Burkina Faso, rappelle le communiqué.

Dans le même texte, le PM a expliqué qu’autant les négociations sont nécessaires, autant il est indispensable de recourir à la force en vue de bouter hors du territoire malien les terroristes et les narco trafiquants qui occupent illégalement les régions de Gao, de Kidal et de Tombouctou.

Selon le communiqué, « A ce sujet, le PM a souligné une nouvelle fois la contribution du Médiateur ainsi que la mobilisation de la communauté internationale autour de la cause malienne ».

On retient du texte que lors des entretiens avec le président Blaise Compaoré, « les derniers développements ont été passés en revue ainsi que les voies les meilleures pour trouver une solution durable et définitive à cette crise ».

Le texte rappelle que « le Premier ministre est arrivé à Ouagadougou dans la nuit du samedi au dimanche en provenance du Maroc où il a participé à la 5e édition des Méditerranée Days (Medays) ».

Publié le 2012-11-19 21:53:47 | French. News. Cn

13 Réactions à Le PM réitère son attachement au dialogue avec le MNLA et Ansar Dîne

  1. maiga issa

    Le PM nous dit qu il veut negocier sachant bien qu il n a pas le choix, mais il faut fixer des prealables,les negociations doivent rendre justice aux victimes en punissant les auteurs des crimes,il faut distinguer le bon grain de l ivraie,clarifier les mots car ils ont leur importance surtout en face de felons de renegats et d apatrides en fait des sans foi ni loi.Ainsi on n evitera de parler de federation d autodetermination,un groupuscule ne doit en aucun cas imposer ses vues a la majorité,il faut pour cela demander a gao tombouctou et kidal de se pronocer.Iyad Aghaly qui est loin d etre bete a dit qu il imposerait sa charia in fine a kidal seulement, cela signifie t il que c est kidal la terre des touaregs?Si negociations il y aura le mali doit rester inflexible sur la forme actuelle de l etat et revoir le decoupage administratif qui creait un cercle pour chaque berger.

  2. YIRIBA

    Bonjour,nous commençons à doute sur la sincérité du PM Cheik Modibo Diarra,car il tient plusieurs langage différent.Il ne faut pas qu’il accepte le jeu de Blaise et Bassolé.Depuis l’indépendance à nos jours le Mali a tout donné à ces Touaregs.Donc gérons une fois pour tout.
    AUCUN ACCORD A SIGNE AVEC CES BANDITS ON’EN A MARRE

  3. toure aameed ben hamat

    AUXPREMIER MINISTRE ET SON AMI BLAISE COMPAORE, LE MAI ET LE BURKINA SONT DEUX PEUPLES DUN MEME CORP, NOUS SOMMES DEUX PAYS APPARTENANT AUX HOMMES INTINGRE. VOILA QUE LES PETITS ENFANTS DES HOMMES INTINGRE VONT CHERCHER A NEGOCIER AVEC DES NUISIBLES, CRIMINELS, NARCOTRAFICANTS, SEPARATISTES, INTEGRISTES, ISLAMOFOBES, ESCROTS. CI VOUS AVEZ PRIS DE L’ARGENT DE KADHAFI VOLE PAR LE MNLA ET ANSARDINE POUR LURS FAIRE CROIRE QUE VOUS ALLEZ NEGOCIER A LEURS FAVEURS, VOUS MENTER. REMETTEZ LES LEURS ARGENT VOLE CHEZ LE COLONEL KADHAFI. NE REMPLISSER PAS VOS POCHES EN PROMETTANT LA VIE EN ROSE AUX BANDITS ARMEES QUI ONT BAFFOUER LA DIGNITER MALIENNE, ASASINEES DES SOLDATS MALIENS, BRULER LE DRAPEAU MALIEN, LAPIDER NOS PAISIBLE CITOYENS, COUPER LES BRAS ET LES MAINS DES MALIENS. LES CRIMES SONT NOMBREUSES POUR VOULOIR VOUS ASSOIRE AVEC SES POUX DESTRUCTEURS POUR NEGOCIER LA PAIX. QUELLE PAIX? . BLAISE ET CHEICK MODIBO DIARRA VOTRE MAFFIA N’ABOUTIRAS PAS, LES MALIENS SONT TRES VIGILANT. VOUS VOULER TROMPER QUI? PUT ETRE LE MNLA ET ANSARDINE, QUI NE SAVE PLUS OU METTRE LEURS TETES. CHEICK MODIBO DIARRA, TROUVE A TES INTERLOCUTEURS UNE PLACE SUR LA PLANETTE MARS, MAIS PAS AU MALI..TROUVE ATES HOTES UNE PLACE DANS L’ESPACE COMME TU ES ASTHROPHUSICIEN. ET QUANT A BLAISE QUI A DES COMPTES A RENDRE SUR LA MORT DE THOMAS SANKARA, QUILS TROUVES AUSSI UNE PLACE A SES NAIVES CLIENTS MNLA ET ANSARDINE, SINON LE MALI NE CE NEGOCIE PAS ET NE CE NEGOCIERAIS JAMAIS.

    PAR TOURE AAMED CALIFORNIA USA

  4. Raid

    Le PRESIDENT ATT VAUT MIEUX QUE CES BANDE DE SOULARD ( CAPITAINE, PM, ET DIONKIS)

  5. Dr ANASSER AG RHISSA

    RÉSUMÉ DE LA LETTRE OUVERTE PORTANT SUR LE GUIDE ET LA PLATEFORME DE CONCERTATIONS NATIONALES ET DE NÉGOCIATION POUR UNE SORTIE DURABLE ET HONORABLE POUR TOUS DE LA CRISE MALIENNE

    Tous les Maliens n’acceptant pas le terrorisme incluant ceux de la diaspora et des régions doivent participer à ces consultations nationales.

    De même que les groupes armés, MNLA et Ansar Dine, respectant certains principes (non impunité, respect des droits de l’homme, coexistence pacifique) et certaines conditions (refus du terrorisme, restauration de l’intégrité territoriale, laïcité).

    Bonjour,
    Cette proposition s’adresse à son Excellence Monsieur le Président par intérim du Mali, Dioncounda Traoré, à son Excellence Monsieur le médiateur de la CEDEAO pour la crise Malienne, à son Excellence Mesdames et Messieurs les membres du gouvernement de transition du Mali, à Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs les responsables du comité d’organisation des concertations nationales et à tous les Maliens.

    C’est le résumé d’une lettre ouverte publiée sur internet, en particulier sur maliweb, tamtaminfo, agora21 et facebook.

    Devant la gravité de la situation au Mali induite par les crises institutionnelle, sécuritaire mais aussi économique, je me permets de vous écrire cette lettre ouverte pour vous faire :

    (1) une proposition portant sur la gouvernance, l’utilité des concertations nationales et la condition de sortie de la crise Malienne. Téléchargeable depuis le portail agora21, sur internet, elle est intitulée :

    [Proposition] GOUVERNANCE, UTILITE DES CONCERTATIONS NATIONALES ET SORTIE DE LA CRISE MALIENNE

    (2) une proposition de sortie, honorable pour tous, de la crise Malienne. Téléchargeable depuis le portail agora21, elle est intitulée sur internet :

    Mali : SECURISER LA POPULATION PUIS OPTER POUR UNE SORTIE DE CRISE HONORABLE POUR TOUS EN GARANTISSANT LA RECONCILIATION ET L’UNITE NATIONALES PAR UNE SOLUTION NEGOCIEE VIA UNE CONFERENCE GLOBALE DE COMPROMIS ENTRE MALIENS

    (3) une proposition d’un guide et d’une plateforme de concertations nationales et de négociation pour une sortie durable et honorable pour tous de la crise Malienne. Elle fait l’objet de cette lettre ouverte.

    Ces propositions ont été enrichies par les très nombreux échanges que j’ai eus sur internet, en particulier sur maliweb, essor, tamtaminfo, agora21, facebook, avec des milliers d’internautes au sujet des conférences nationales et de la solution à la crise Malienne. Je profite pour les remercier pour leurs contributions et leur engagement.

    Je propose un guide et une plateforme, qu’il est souhaitable que tous les Maliens utilisent, pour aider à résorber durablement la crise.

    Il est souhaitable qu’ils soient utilisés par le gouvernement de transition du Mali et le comité d’organisation des concertations nationales comme faisant partie des bases de discussions et comme Guide et Plateforme de concertations nationales et de négociation pour une sortie durable et honorable pour tous de la crise Malienne.

    Ce guide et cette plateforme peuvent aussi être utilisés par le médiateur de la CEDEAO pour la crise malienne comme plateforme de négociation.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail: Webanassane@yahoo.com

  6. at331776

    IL SAGIT MAINTENANT DE SAVOIR LE SENS REEL DU MOT « NEGOCIATION ».
    -ON PEUT NEGOCIER SUR LES CRIMES QU’ILS ONT COMIS
    -ON PEUT NEGOCIER SUR LE CHARIAT
    -ON NE PEUT PAS LES RECOMPENSES APRES AVOIR MASSACRE DES CIVILS
    -ON NE PEUT PAS PARLER A LA PLACE DE LA CPI ET DE L’UNESCO
    -ONNE PEUT METTRE SESGENS LA DS UNE QUELCONQUE ADMINISTRATION SINON ON INSULTE LE PEUPLE MALIEN
    -ON PEUT PAS FAIRE LA GUERRE AVEC SES TERORISTES
    -ON PEUT PAS FAIRE CONFIANCE A SES BANDITS

  7. Vous ferez mieu mr le Pathfinderien en Mission ceci: http://www.maliweb.net/news/editorial/2012/11/20/article,106439.html

  8. Kassin

    L’interminable crise du nord du Mali: l’angle de regard.

    Dans cette affaire de « bandits cowboys » du nord du Mali, les groupes armés qui y sévissent, sont tous bonnet blanc et blanc bonnet, quels que soient leur objectifs affichés.

    Mais une chose est sûre, bien qu’il soit responsable de crimes abominables passibles de la peine de mort, Iyad Ag Ghaly et son ansardine avec le Mujao ont été de véritables remparts contre les voyous du Mnla et les seuls vrais garants de l’intégrité du territoire malien car ils étaient contre l’indépendance fantoche du Mnla de son « Azawad » et avaient les moyens pour cela.

    Ils ont obligés les occidentaux à revoir leur copie sur le dossier du nord du Mali, le fameux « péril islamiste » d’Alain Juppé à l’Onu, alors patron de la diplomatie française.

    Ils ont obligés les occidentaux à changer leur rapport avec les fanfarons du Mnla, après que leurs supercheries à répétition aient été mises à nu par les islamistes avec lesquels ils ont eu des accords formels et solennels, car très peu de responsables politiques en Europe osent s’afficher désormais en leur donnant un minimum crédit.

    Si à ce jour personne ou presque dans le monde ne remet en cause l’intégrité territoriale malienne, c’est du en grande partie à la peur ou à la hantise de la Charia d’Iyad Ag Ghaly et associés.

    Mais cette Charia et son application sauvage a fait des pertes inestimables sur le précieux patrimoine culturel du nord du Mali et conduit à des crimes atroces contre l’humanité et sur des citoyens maliens vivant sous occupation obscurantiste au nord de notre pays.

    Le Mnla, même en grande difficulté (difficile reconnaissance internationale, absence de soutien de son projet d’indépendance, défaites militaires et pertes de terrain face au Mujao, discrédit auprès de Paris et de ses médias de la « croisade »…) joue un numéro d’équilibriste pour continuer à exister et peser dans les débats et les négociations sur la crise du nord du Mali.

    Il a trouvé un allié de poid et un terreau facile auprès Blaise Compaoré, sulfureux et très controversé président du Faso et de sa médiation Cedeao ambiguë.

    Mais la vraie chance du Mnla dans ces moments troubles de l’histoire du Mali indépendant, est l’hallucinante cacophonie à Bamako (coup d’état inopportun, inutile et dangereux pour l’unité, la stabilité et la crédibilité du pays, crise institutionnelle qui l’a suivi avec la guerre irresponsable des politiques, déchirés entre le MP22, le COPAM, le FDR et bien d’autres, l’opportunisme mal placé du premier ministre de la transition Cheick Modibo Diarra et de ses deux gouvernements de l’inaction de 8 mois, le manque de Charisme et de leadership du président Dioncounda Traoré et enfin l’étonnante et énervante passivité voire lâcheté de l’armée malienne plus à l’aise dans une « guerre de bérets » à Bamako ou dans la chasse aux civils désarmés que dans une offensive militaire au nord).

    Le Mnla joue avec ces tares de la gouvernance transitoire à Bamako pour multiplier des initiatives maladroites au Burkina, sur les médias internationaux et sur internet, avec des déclarations et contres déclarations toutes provocantes les unes après les autres pourvu que cela permet de les tenir au chaud de l’actualité pour exister et peser dans le dossier du nord du Mali.

    Sa dernière trouvaille est la guerre à reculons, c’est à dire provoquer le Mujao, fuire et faire la gueule sur internet pour faire croire qu’il a une présence militaire au nord du Mali.

    C’est la stratégie de Playstation 5 et de Nintendo DS qui lui permet de gagner virtuellement les batailles qu’il a réellement perdues.

    Le gouvernement transitoire de Cheick Modibo Diarra qui n’a jamais eu une ligne de conduite claire dans aucun dossier qui lui est confié dans cette transition incrédule (libération du nord et organisation des élections) est passé maître dans l’art de la confusion (tantôt pour la négociation, tantôt pas d’accord avec la Cedeao, tantôt bien en phase avec la communauté internationale, si ce n’est le flou sur les opérations de l’organisation des futures élections, tantôt des actes de diversion: faux diplômes des fonctionnaires, concertations nationales, lutte inespérée contre la corruption, audit, ministère du culte…

    Cette attitude a fait perdre trop de temps pour la reconquête du nord et surtout agacé à maintes reprises les partenaires classiques du Mali, notamment les Etats-Unis d’Amérique, qui ont beaucoup fait ces dernières années pour le Mali (millenium challenge, Agoa, coopération militaire…)

    Cet état de fait n’a pas facilité l’avancé du dossier d’une résolution en faveur d’une intervention militaire étrangère à l’Onu, puis que les américains ont traîné les pieds sur le dossier malien tant que les putschistes du 22 mars tirent les ficèles du pouvoir transitoire à Bamako.

    Ils voulaient carrément et publiquement une élection d’un nouveau président légitime et légale élu au suffrage universel conformément à la constitution en vigueur au Mali, pour conduire le dossier du nord devant le droit international à l’Onu.

    Le volontarisme de la France de Francois Hollande, plus menacée que l’Amérique par les terroristes d’Aqmi, et son industrie du crime organisé qui fait florès au nord du Mali, semble à présent convaincre les américains de lâcher la position algérienne de la négociation politique en faveur d’une intervention militaire étrangère sous mandat de l’Onu.

    La résolution 2071 deuxième round de la 2056, a permis aux africains réunis à Abuja le 11 novembre 2012 de parfaire « un concept d’opération » pour 3300 hommes, après une préparation marathon et interminable des experts militaires et des diplomates de tout bord.

    En même temps comme un système des vases communicants, les négociations avec des groupes armés et criminels du nord avancent.

    Mnla et Ansardine font des concessions et acceptent publiquement et respectivement d’abandonner indépendance, Charia et terrorisme, en clair revenir à la mère patrie Mali en tournant le dos à tour à tour à leur Azawad et à copains d’Aqmi.

    Si cela est réel ça ne peut être que salutaire mais ça n’efface pas et ça ne doit pas effacer les crimes de guerres et crimes contre l’humanité commis au nord du Mali par le Mnla et Ansardine avec alliés sur les pauvres populations prises au piège d’une folie meurtrière sans nom.

    Mais au vu de plus de 50 ans de rébellions touareg et de leurs dénouements permettez moi d’être sceptique sur la crédibilité et la sincérité des responsables du Mnla et d’Ansardine qui jouent depuis belle lurette toute les phases finales de la coupe monde de la pirouette.

  9. Timbuktu

    LA SEULE NÉGOCIATION AVEC ANSAR SHEYTAN ET NAZI DU MNLA DEVRAIENT ÊTRE BALLE DANS LA TÊTE OU BALLE DANS LE COEUR :mrgreen:

  10. toure aameed ben hamat

    le mali nes pas negociable, in avec le colonialiste, ni avec des bandits. notre independancenous lavoions meritter. de ce fait des teroristes, separatises, narcotraficants,des criminelles, ne doivent pas nous donner une ligne de conduite a tenir. lextremisme nas pas de place dans le mali, le mali resteras laic democratique. a quand cette fameuse intervation dans le nord? les islamistes contunient leurs avancer et nos millitaire sont la entrain dattendre. reagissons et prouvons aux yeux du monde que nous voulons la liberation du nord de notre pays. les armes ne sont plus en guinee ni en cote divoire, reagissons maintennant et des aujourdhui. djeneba seck nas pas ete enttendus dans ses chanssons glorieuse pour larmee mali. tandique roberto magic est entrain de se cacher a bamako pour avoir donner courage a nos vaillant soldat. courage mali

  11. Moctar Maiga

    Moi je croix que le Premier Ministre est entrain de faire une erreur très grosse Ansar-dine et MNLA c’est eux qui ont occasionné l’entrée du MUJAO ET AQMIS donc je croix qu’ils doivent être massacrés tous sans exception c’est exactement cette erreur que le président ATT a eu à commettre c’est pour quoi nous en somme là!!!!!!!!!!

  12. npogo

    QUAND LA PAIX EST INSTAURER DANS L’IMPUNITÉ CETTE PAIX NE VAS JAMAIS DURER.