Mali: l’émissaire spécial du gouvernement malien retourne à Bamako pour présenter le projet d’accord des pourparlers inter maliens aux plus hautes autorités

9
 Tiébélé DRAME, Conseiller Spécial du Président malien, en charge d’engager des contacts avec les groupes armés du Nord-Mali
Tiébélé DRAME, Conseiller Spécial du Président malien, en charge d’engager des contacts avec les groupes armés du Nord-Mali

Le chef de la délégation gouvernementale malienne, Tiébilé Dramé, ancien ministre malien des Affaires étrangères et conseiller spécial du président malien, chargé de négocier avec les groupes armés du nord du Mali, a quitté Ouagadougou lundi en début de soirée pour aller présenter le projet d’accord concernant les pourparlers inter maliens.

 

 

”Je vais à Bamako pour présenter le projet de l’accord aux plus hautes autorités du Mali”, a affirmé le chef de la délégation gouvernementale malienne, Tiébilé Dramé.

 

 

Cette déclaration de M. Dramé a été faite à l’issue d’une rencontre qui a regroupé les médiateurs associés que sont le président du Faso, médiateur de la CEDEAO, les représentants de l’ Union africaine, de la France, des Nations unies.

 

 

Celle-ci a également enregistré la présence de la délégation gouvernementale malienne et les groupes armés du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et du Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCA).

 

 

”Les modalités pacifiques ont été acceptées par les deux parties”, a affirmé le ministre burkinabé des affaires étrangères, Djibril Bassolé, selon qui ”il a été question, bien entendu, du désarmement du MNLA à Kidal”.

 

 

”Les combattants du MNLA seront cantonnées et désarmés”, a précisé le ministre Bassolé, ajoutant que ” l’armée malienne sera à Kidal et c’est une commission mixte de sécurité qui va sécuriser le déroulement de l’élection présidentielle du 28 juillet 2013”.

 

 

Le lundi matin, Tiébilé Dramé, avait déclaré à Xinhua : ”si le projet de texte de l’accord me convient, si je n’ai pas d’ observation à faire, je l’amènerai à Bamako pour l’appréciation du président de la république par intérim du Mali, Dioncounda Traoré, et du Premier ministre, Diango Cissoko”.

 

 

Aussitôt après sa déclaration en début de soirée, M. Dramé a quitté la présidence du Faso pour prendre son vol spécial pour Bamako, a constaté un correspondant de Xinhua.

 

French.news.cn   2013-06-11 10:31:01

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. NOUVELLE NEGOCIATION DE LA HONTE
    La question qui devrait etre a l’ordre du jour est QUAND EST CE QUE LE MNLA VAS SE DESARMER. – Cantonner puis desarmer n’a rien de garantissant. Rapellons que tout les leaders du MNLA etaient des ex-Deputes issue du mouvement FDR et jusqu’a present aucun de ses candidats Soumaila, Dramane, Modibo Sidibe, Tiebile Drame, PDES etc… n’ont presentes aucune excuse au peuple malien bien vrai qu’ils etaient aux affaires de l’Etat plus de 20 ans. Soyons franc et porter les responsabilites de chacun face a cette election.

  2. IL FAUT PAS UN ACCORD SANS LES CONSULTATION DES MALIENS? ON NAIS PAS GARATI DE TOUS ACCORD AVEC LE MNLA
    VOLEUR VADEUR DE DROGUE VIOLEUR ON SE PARDONNE JAMAIS AVEC LES TROUPES DISANT ISLAMISTES
    LE PRESIDENT A INTEERIM NOUS A TRAHIR POUR LES 3 MILLIARDES EUROS

  3. J’aimerais un jour voir nous les Soninkes prendre des armes pour exprimer notre ras le bol d’etre oblige de souffrir le froid de France et d’ailleurs, les brimades et les racismes a travers le monde pour faire vivre nos parents au pays, ou nous le Dogons nous revolter au lieu d’etre « deporte » vers des regions « prosperes (vers la region de Sikasso). J’aimerais voir nous les Songrhais formenter une rebellion parce qu’on vit les meme conditions que ceux qui obtiennent TOUT depuis des decenies grace a des primes de rebellions. J’aimerais voir un jour nous les bozos et somonos faire greve parce que le fleuve est entrain de s’assecher.J’aimerais aussi voir nous les tamasheqs noirs (bellah) prendre les armes pour nous affranchir des conditions d’esclave, de nos « cousins blancs ».
    J’aimerais enfin voir nous les Senoufo, Minianka, Bobo, Bambara Peulh, paysans eleveurs, artisans ect…dire merde d’etre les laisser pour compte dans ce Mali ou il faut faire un putsh pour etre considere.

    • Moi j’aimerai voir PENDUS…tous ces cons de dirigeants irresponsables et sans intégrité qui vendent l’âme du pays au premier malfrat armé pour la quiétude de leur séjour à KOULOUBA … et se remplir les poches sans penser aux GÉNÉRATIONS futures …

      Moussa Ag,…LES BETISES ARMÉS NE SONT PAS FINIS DANS CE PAYS … QUI RÉCOMPENSENT LES MAUDITS CRIMINELS QUI UTILISENT LES ARMES CONTRE LE RESTE DE LA NATION POUR DES
      FINS PERSONELS … AU DÉTRIMENT DE CEUX QUI NE PRENNENT PAS LES ARMES …

      • Mon cher, t’as raison et j’ai oublie d’ajouter que j’aimerais voir aussi nous autres tamacheks, ” qui ne sont ni a l’avant, ni a l’arriere du bateau”, qui “n’ont rien fait au bon Dieu” mais qui se trouvent stigmatises, obliges d’errer, de s’exiler sans savoir pourquoi, , j’aimerais nous voir crier notre indignation notre colere, et notre douleur. La majorite que nous sommes sont devenus des pions aux mains de quelques uns avec la complicite d’un Etat laxiste.

  4. MNLA, une fabrication de Paris? Dans tout le cas nous devons nous en prendre à nous même pour avoir laisser le pays entre les mains des inconcients et qui se fottent les mains huilées par le sang des pauvres.Selon le père de l’hymne national, il ne se reconnait plus dans le Malien d’aujourd’hui.La question qui se pose aujourd’hui, est de savoir si tout ce petit monde qui s’agite à l’approche de l’élection présidentielle mérite réellement ce nom.En tout cas pour la plupart d’entre eux, j’en doute, vus tous les maux qu’ils ont causés à la nation.Spoliations et humiliations autant de détresse qui doivent donner à reflechir.Alors qui sommes nous aujourd’hui?

  5. Negocier avec celui qui n’est rien, n’a rien… seul les perdants l’acceptent…acheter de l’eau sur le rivage du fleuve et l’acheter tres tres chere. Tant que nous refusons de nous battre et cela meme quand on nous tue… on nous massacre la paix nous restera une illusion eternelle. On ne peut jamais avoir la paix avec les traitres qui haissent le Mali. On aurait bien aimer negocier avec nos compatriotes…mais il faut voir la nature de ceux qu’on appelle nos compatriotes….rien que des racistes haineux… des traitres recidivistes….ça ne marchera pas!

  6. Voila ce qui est dans le projet:

    -Le MNLA reste armé au moins jusqu’apres l’election mais cantonne en une partie de Kidal
    – L’armee malienne vient a Kidal sous la vigilance de l’armee francaise…cest- a-dire l’armee malienne sera mise en quarantine
    -Des forces d’interposition seront au milieu de la ville de Kidal
    -le election seront organisee sous la supervision des forces d’interposition
    – le prochain gouvernement devra negocier avec le MNLA

    PIEGES DANS L’ACCORD

    -Reconnaissance du MNLA (un groupe de bandits armes crminels) comme reperesentatif du nord du Mali ou les touareg du Mali

    -Privelge au MNLA au detriment des autres groupe armes (MAA et la FPR de Ganda Koy et Gand Iso)non moins legitimes.

    -Imposition au prochain gouvernement malien post-electoral a negocier avec le MNLA a l’exclusion absolue au recours a la force.

    -Garantie de la Communaute International que le Mali ne peut plus attaquer au cas où le negociation echouent

    Tout cela pour un groupe de criminels qui a collaboré avec le terroristes.

    Je espere seulement que tous les malien ont maintenant compris l’utilite du MNLA a la France!

Comments are closed.