Mali : les Etats-Unis discutent de l’aide qu’ils pourraient apporter à la France

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

MADRID (Espagne) – Les Etats-Unis discutent actuellement de l’aide qu’ils pourraient apporter à la France afin de rétablir la sécurité au Mali, a déclaré mardi à Madrid le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta, qui a exclu tout déploiement de forces américaines sur le terrain.

Quant à la nature de l’assistance que nous pourrions apporter, nous sommes en discussion avec les Français, a indiqué M. Panetta après une rencontre avec son homologue espagnol, Pedro Morenes.

Nous discutons à Washington de certaines des demandes qui ont été faites pour déterminer exactement quelle assistance nous pouvons fournir, a ajouté le responsable américain.

Un peu plus tôt à Lisbonne, première étape de sa tournée en Europe qui devait le mener dans la soirée à Rome, le secrétaire à la Défense avait exclu que les Etats-Unis déploient des forces sur le terrain.

Notre espoir est de pouvoir travailler avec les Français pour fournir toute l’assistance que nous pouvons pour les aider dans leur efforts, avait-il dit à l’issue d’une rencontre avec son homologue portugais, José Aguiar-Branco.

Notre espoir est qu’ils parviennent à réussir et à établir une plus grande sécurité au Mali, a-t-il ajouté, précisant : Nous n’envisageons pas de mettre un pied américain sur le terrain.

Dans l’avion qui l’emmenait à Lisbonne, M. Panetta avait déclaré que les Etats-Unis étaient disposés à fournir un appui logistique à la France et une aide en matière de renseignement contre les islamistes, dont ceux d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Nous avons toujours été préoccupés par les efforts d’Al-Qaïda en vue d’établir des bases, avait souligné M. Panetta. Notre engagement depuis le 11 septembre a été de poursuivre Al-Qaïda où qu’il soit pour être sur qu’il n’ait nulle part où se cacher.

Après l’Italie, M. Panetta doit se rendre en Grande-Bretagne, dans le cadre de sa dernière tournée en tant que chef du Pentagone.

Nos efforts pour affaiblir Al-Qaïda au Yémen ont été couronnés de succès et nous avons également réussi dans nos efforts pour le poursuivre en Somalie, a-t-il souligné mardi dans un rapide bilan de son activité.

Le travail n’est pas terminé et nous devons continuer l’effort pour poursuivre Al-Qaïda là où il décidera de s’installer car Al-Qaïda demeure une menace, a-t-il ajouté.

Le fait est que la guerre contre le terrorisme continue et nous avons fait de réels progrès pour saper leur capacité à déclencher les attaques qu’ils (les terroristes, ndlr) souhaiteraient lancer, a-t-il dit.

(©AFP / 15 janvier 2013 20h54)

 
SOURCE:  du   15 jan 2013.