Mali: les islamistes détruisent à nouveau des mausolées

10 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Des islamistes d’Ansar Eddine attaquent un mausolée à la pioche, le 1er juillet. | AFP

Les islamistes qui occupent le nord du Mali ont à nouveau détruit dimanche à Tombouctou des mausolées, promettant de les anéantir tous: après des amputations à Gao, ces exactions sonnent comme un pied de nez au feu vert de l’ONU à l’envoi d’une force armée internationale pour les combattre.

La casse des derniers mausolées de Tombouctou (nord-ouest) jusqu’alors épargnés par les islamistes qui avaient entamé les destructions en juillet, s’ajoutent aux amputations vendredi de la main de deux voleurs présumés à Gao (nord-est) au nom de la charia (loi islamique).

Ces exactions ont été commises après l’adoption jeudi par le Conseil de sécurité de l’ONU d’une résolution autorisant, par étapes et sous condition, une intervention armée dans le nord du Mali pour chasser, au mieux à partir de septembre 2013, les islamistes armés qui l’occupent totalement depuis six mois.

« Il ne va pas rester un seul mausolée à Tombouctou, Allah n’aime pas ça, nous sommes en train de casser tous les mausolées cachés dans les quartiers », a déclaré à l’AFP Abou Dardar, un chef d’Ansar Dine (Défenseurs de l’islam), groupe islamiste armé qui occupe Tombouctou avec Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Mohamed Alfoul, qui se présente comme un membre d’Aqmi à Tombouctou, a de son côté justifié ces destructions en affirmant que tout ce qui ne relève pas de l’islam, « ce n’est pas bien, l’homme doit vénérer seulement Allah ».

Les destructions des mausolées de saints musulmans de Tombouctou, ville historique « aux 333 saints », ancien centre cultural et intellectuel d’Afrique classé patrimoine mondial en péril, a été confirmée à l’AFP par des habitants.

« Actuellement, les islamistes sont en train de briser tous les mausolées des quartiers avec des pioches », a dit l’un d’eux.

« J’ai vu les islamistes descendre d’une voiture près de la grande mosquée de Tombouctou. Derrière une maison, ils ont cassé un mausolée en criant Allah est grand, Allah est grand », a affirmé un autre témoin.

Outre les cimetières et les mosquées, plusieurs ruelles et des habitations privées de la ville abritent également des mausolées, vénérés par la population.

« Idolâtrie »

En juillet, les islamistes d’Ansar Dine et d’Aqmi, qui considèrent la vénération des saints comme « de l’idolâtrie », avaient suscité un tollé général en détruisant de premiers mausolées à Tombouctou, en particulier ceux situés dans l’enceinte de la plus grande mosquée de la ville.

Ils avaient récidivé en détruisant d’autres mausolées en octobre, à la veille d’une réunion internationale à Bamako sur l’envoi d’une force armée au Mali pour les chasser du Nord qu’ils occupent avec un autre groupe islamiste, le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao).

Cette fois-ci, les destructions ont été commises trois jours après l’adoption par le Conseil de sécurité de l’ONU d’une résolution autorisant le déploiement conditionnel, vers la fin de l’année 2013, d’une force internationale d’au moins 3.300 soldats africain pour reconquérir le nord du Mali.

Vendredi, les islamistes du Mujao qui occupent Gao y avaient amputé la main de deux voleurs présumés, promettant pour « bientôt » de nouvelles amputations.

Le 29 juillet à Aguelhok (nord-est), des membres d’Ansar Dine avaient lapidé à mort, en public, un homme et une femme auxquels ils reprochaient d’avoir eu des enfants sans être mariés.

Depuis août, plusieurs autres amputations publiques ont été commises par les islamistes dans différentes localités du nord du Mali, sans compter des centaines de coups de fouet à des couples « illégitimes », des buveurs d’alcool, des fumeurs, et autres « déviants », selon les groupes islamistes, ainsi que l’arrestation de femmes non voilées chez elles.

Ansar Dine, groupe composé essentiellement de Touareg islamistes, a signé vendredi à Alger un accord avec la rébellion touareg laïque du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) qui avait lancé l’offensive dans le Nord en janvier avant d’en être chassé par les islamistes.

Les deux groupes se sont engagés à cesser les hostilités dans le nord du Mali et à négocier une solution politique avec Bamako, mais Ansar Dine a réaffirmé qu’il n’entendait pas renoncer à l’application de la charia dans les zones sous son contrôle.

 

 
SOURCE:  du   23 déc 2012.    

10 Réactions à Mali: les islamistes détruisent à nouveau des mausolées

  1. moucta

    Eh oui leurs grand-frères ou papa ont fait la même chose devant l’armée du Burkina en 1985 en laissant des chars derrière eux au cour de leur fuite, à l’époque tout malien qui quitte l’aéroport de OUAGA pour la ville aperçoit un char malien au rond point de cet aéroport c’est dommage,jusqu’à preuve du contraire notre armée est la mieux équipée dans la sous région,mais nous n’avons pas d’hommes,si jamais ils vont pour la libération des régions occupées,ils risquent de ne plus revenir.

  2. moucta

    Nous n’avons pas d’armée,on n’a que des incapables qui se cachent derrière un capitaine qui se confond avec un certain Dadis Camara,honte à eux,nous sommes devenu la rusée de tout le monde,la seule chose qu’ils connaissent c’est de menacer les civiles au niveau des grandes agglomérations du pays ou de tuer des bergers en disant que c’est des rebelles.

  3. moucta

    Nous n’avons pas d’armée,on n’a que des incapables qui se cachent derrière un capitaine qui se confond avec un certain Dadis Camara,honte à eux,nous sommes devenu la rusée de tout le monde,la seule chose qu’ils connaissent c’est de menacer les civiles au niveau des grandes agglomérations du pays ou des tuer des bergers en disant que c’est des rebelles.

  4. Kassin

    La 2085 est très bien faite!
    Elle pose comme première condition l’intégrité du territoire du Mali
    Elle invite le gouvernement malien d’engager des « négociations credibles » avec les groupes armés non reconnus comme terroristes qui acceptent « sans condition » l’intégrité territoriale du Mali.

    (N’oubliez pas que nos autorité ont déjà soit officiellement soit officieusement commencé à discuter avec les bandits armés du nord, alors même qu’ils ne reconnaissaient ni l’intégrité territoriale du Mali ni le caractère laïc de notre république, demandez à l’ancien ministre Soumeilou Boubeye Maïga et au ministre Tieman Coulibaly qu’ils vous disent la vérité sur ce qu’ils faisaient à Alger et à Ouaga vous verrez que la 2085 est un progrès notable car c’est un texte qui garantit l’unité du Mali « sans condition »).

    Elle invite le gouvernement malien avec l’aide de la Cedeao à engager des poursuites judiciaires contre tous ceux (au nord comme au sud) se sont rendus coupables de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité.

    Ensuite la 2085 exige des élections avant avril 2085 car franchement entre nous, personne ne traitera avec un pays où des militaires débarquent nuitamment pour remplacer un premier ministre et renverser un gouvernement.

    Au 21ème les gens sont beaucoup plus sérieux que ça. Puisque ce sont les états membres de l’ONU qui financeront la guerre (notamment l’union européenne) et enverront des troupes (notamment africaines) il faut avoir d’abord des engagements fermes des états dans ce sens pour boucler et budget et unités de combats.

    Pour cela les états qui mettent la main dans la poche et qui envoient leurs enfants à la mort en lieu et place des drogués de Kati, ont besoin d’avoir un interlocuteur crédible à Bamako (qui n’est ni la marionnette Dioncounda, ni le fusible Diango, encore moins l’ivrogne fuyard des combats qu’est Sano-de-la-gueule alias De Gaule des manguiers de Kati), donc il faut des élections crédibles et vite.

    Elles vont avoir lieu avant avril 2013, et l’Onu donnera armes, argent et troupes au nouveau président issu des urnes car légitime et légal pour exécuter les termes du droit international d’une résolution onusienne.

    Au apprentis sorciers et les charlatans jetteurs de cauris qui parlent de division de fait du pays si les élections sont faites avant la libération du nord, je leur dis que cette division de fait c’est maintenant qu’elle existe car ni l’armée ni l’administration ne daignent pas mettre le pied au nord.
    Le Mali, avec la 2085, a une garantie internationale sur L’INTÉGRITÉ DE SON TERRITOIRE il nous faut juste un président élu pour aller récupérer nos terres reconnues comme telles par l’ONU.

  5. justicequity

    veridique t’as raison je ne lis même pas les posts de ceux dont les critiques ne concernent que le Mali , les maliens , il y en a qui essaient de toujours mettre tout sur le dos des autres en oubliant qu’en premier c’est notre problème à nous , maliens même si le MALI est rayé de la carte ça n’empêchera pas les autres de vivre , tas tout dis dans ton analyse

  6. midio

    les mausolés derangent ses trafiquants.car faisant de tombouctou un lieu d’affluence.ils veulent pas que les occidentaux découvrent leur vrai face .donc éliminer tout pour faire de tombouctou un vieux désert ,et eux seront tranquille dans leur mouvements.bonne comprehension

  7. Tiefari

    Quand t’est que l’armée va bouger?aie un peu des dignité l’armée du Mali,il faut défendre votre honore,nous le malien on est humilié ,et on osez même pas hausse la voix dans certaine endroit ,s’ils vous plaît faite quelque chose :cry: :cry:

  8. veridique

    c’est triste pour le Mali et sa culture……l’armée malienne ne bougera pas de bamako car les militaires exigeront que sanogo soit au front. Ce que sanogo refusera car il sait qu’il n’est en securité qu’à kati et par endroit à bamako (au GMS par exemple). il n’y a plus de discipline, il n’y a plus de hierarchie dans cette armée depuis le 22 mars, date qui a sonné le glas de l’armée malienne. Quand le soldat ne serre plus ses fesses devant les officiers superieurs; quand le capitaine commande le general, rien n’est possible…. Et quoique sanogo et sa racaille en disent, cette armée est très loin d’etre operationnelle. Sanogo avec son coup d’etat insensé à detruit quelque chose qu’on ne peut pas remplacer tant que lui reste à kati, à la tete d’une rebellion armée. c’est vraiment triste pour le Mali. Meme avec l’arsenal militaire des US, l’armée malienne ne pourra rien faire face à des islamistes armés, disciplinés et determinés. Il faut vraiment former nos militaires comme le prevoit l’ONU et regler la question de sanogo et sa racaille à kati par les armes en les éliminant physiquement avant d’entamer quoi que ce soit au nord, sinon c’est voué à l’echec.

  9. blanche neige

    en Egypte ,certains islamistes parlent de detruire les pyramides :evil: :evil: ……..ils vont avoir du boulot ,mais ces abrutis analphabétes detruisent toutes les richesses des civilisations antiques .!……..il est temps de s’en debarrasser une fois pour toute ,parce que les chasser ne servira à rien ,ils reviendront :roll: :roll: :roll:

  10. tienimango

    sanogo et ses hommes sont a kati pour securiser la republique du godouana……sanogo et sa bande sont la honte de l,humanite…..