Mali: les Mauritaniens “pas prêts” pour la guerre, selon leur président

23
Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, avec François Hollande, le 20 novembre 2012 à l’Elysée
© AFP

 Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a déclaré samedi que son pays n’était “pas prêt” à s’engager dans une “guerre” au Mali, tout en se montrant méfiant envers d’éventuelles discussions avec Ansar Dine, l’un des groupes islamistes qui occupent le nord du Mali.

“Nous ne sommes pas prêts à nous engager dans une guerre”, a déclaré M. Aziz au journal Le Monde daté de dimanche et paru samedi, jour prévu de son retour en Mauritanie après plus d’un mois de convalescence à Paris.

Il avait été hospitalisé en France après avoir été blessé par balle près de Nouakchott, le 13 octobre “par erreur” par un officier de son armée.

“La population ne souhaite effectivement pas” une intervention militaire dans le nord du Mali sous l’égide de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDAO) dont la Mauritanie n’est pas membre, selon M. Aziz.

“C’est pourquoi nous ne conseillons pas qu’il y ait une guerre ouverte avant d’épuiser tous les recours”, ajoute le président d’un pays qui partage 2400 km de frontières avec le Mali.

Selon lui, la guerre “pourrait fédérer toutes les forces au nord du Mali, et même toutes les populations contre ceux qu'(elles) pourraient considérer comme des envahisseurs”.

Le président mauritanien “recommande beaucoup de prudence” envers Ansar Dine, l’un des groupes islamistes qui s’est déclaré favorable au “dialogue politique” avec Bamako: “Je ne pourrai pas être d’accord avec des groupes qui ont des accointances avec les terroristes, ni même croire en la fiabilité de ce qu’ils peuvent dire”.

Le nord du Mali est occupé depuis avril par Ansar Dine, mouvement essentiellement composé de Touaregs maliens, de jihadistes surtout étrangers d’Aqmi et du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao).

Ansar Dine a renoncé mi-novembre à imposer dans tout le Mali la charia (loi islamique) – que les islamistes armés appliquent avec une extrême rigueur -, sauf dans son fief du Kidal (nord-est).

PARTAGER

23 COMMENTAIRES

  1. Je veux bien qu’on aille se battre. C’est mon vœu le plus ardent parce que ce sont mes frères, sœurs, pères et mères qui sont entrain de se faire voler, violer, profaner, amputer, lapider, droguer, etc. etc. Maintenant, soyons réalistes :
    1. La spécialité des bandits/terroristes est de harceler les militaires et de fuir, DONC IL FAUT DES AVIONS POUR LES POURCHASSER RAPIDEMENT.
    2. Le propre des bandits/terroristes est d’attaquer les zones civiles dégarnies et d’aller se cacher, DONC IL FAUT DES BRIGADES D’AUTODEFENSE ENCADREES PAR L’ARMEE, ET OBTENIR L’IMPLICATION DES NOMADES EN MATIERE DE RENSEIGNEMENTS.
    3. Le gouvernement actuel n’arrive pas à payer du papier rame, de l’encre, bref le strict minimum. Avec quoi financera-t-il le carburant des BRDM et autres avions de chasse ? La nourriture des militaires sur le front ? Devant la sortie intempestive de Romano PRODIGE, et si la communauté internationale ne le dément pas rapidement, Il n’y aura que 2 solutions : OBTENIR L’AIDE FINANCIERE ET MATERIELLE DE RARES PAYS NANTIS AMIS DU MALI, ET/OU PRELEVER 10 000 FCFA SUR TOUS LES SALAIRES POUR 1 AN EN FAVEUR DE L’EFFORT DE GUERRE. Si cette question financière n’est pas réglée, il ne faut pas attendre de miracles de la part d’une armée malienne divisée.
    4. En attendant, LES COREN ET AUTRES ORGANES DE PRESSION DOIVENT ORGANISER LE PLUS PROMPTEMENT POSSIBLE DES MOUVEMENTS COORDONNES DE MASSE, JE REPETE COORDONNES POUR GAGNER EN VISIBILITE, DANS LES REGIONS ET LA CAPITALE DU MALI AINSI QUE DANS TOUTES LES CAPITALES MONDIALES, SURTOUT EN DIRECTION DES AMBASSADES DE MAURITANIE ET D’ALGERIE. Au lieu de mettre de la peinture sur la rouille par des sittings isolés invisibles, des distributions ponctuelles de vivres, des prières incantatoires.
    5. Et si le point de vue de ROMANO PRODIGE reflète la position de l’Occident, crise financière oblige, ces pays se rappellent mieux que tout le monde d’un certain 11 septembre. Et la Mauritanie et l’Algérie ne perdent rien pour attendre…

  2. nous ne demandons pas a la MAURITANIE DE FAIRE LA GUERRE AU MALI MAIS DE NE PAS CONTINUER a héberger le mnla et ne plus leurs donne la logistique contre le Mali et pourtant c’est cette mes MAURITANIE QUI venait montré ses muscles contre l’alquaida aux magreb islamique a tomboctou au Temps d’att pourquoi quelle dit aujourd’hui n’être pas prêt maintenant quelle hypocrisie donc nous n’accepterons plus les droits de poursuite au mali fini sa

  3. La Mali fera cette guerre avec ou sans ses voisins, d´ailleurs on a tjrs combattus nos rebelles sans jamais demander l´aide de nos voisins, la Mauritanie et consorts a ce que je sache!!!!!!?????

  4. On n’est jamais prêt pour faire la guerre. Elle s’impose par contrainte. Je pense que la Mauritanie est un pays vulnérable en ce sens qu’il partage la plus grande frontière avec le Mali et en particulier le Nord. Ne serait ce que sécuriser cette frontière est déjà de trop à elle seule. Le président mauritanien a été pragmatique.

  5. LES MALIENS DOIVENT SE PRENDRE LA MAIN DANS LA MAIN ET PROCÉDER GRADUELLEMENT, PAR ÉTAPES, EN ORGANISANT ADÉQUATEMENT LA RECONSTRUCTION DU PAYS DANS L’UNITÉ ET EN TOUTE SÉCURITÉ.

    TOUT EN SÉCURISANT LE PAYS, Y COMPRIS LES RÉGIONS, ET LES POPULATIONS PAR LES FORCES DE DÉFENSE ET SÉCURITÉ, AIDÉES PLUS TARD PAR LE CONTINGENT CEDEAO/UA/ONU, LA PRIORITÉ, C’EST LA LIBÉRATION DU NORD MALI ENSUITE VIENDRA TOUT LE RESTE (LA BONNE GOUVERNANCE DE LA DÉCENTRALISATION ET LES ÉLECTIONS EN PARALLÈLE, LA RECONSTRUCTION DE L’UNITÉ, LA RÉCONCILIATION NATIONALE, LE DÉVELOPPEMENT ÉQUITABLE DE TOUT LE PAYS DANS UN CADRE DÉMOCRATIQUE ET SÉCURISÉ, …).

    Bonjour,
    Merci Broulayi pour votre commentaire.

    Broulayi, contrairement à ce que disent les Américains et à ce que vous dites, faire des élections en laissant de côté les deux tiers du pays, qui sont occupés, constituera aussi une autre manière de diviser les Maliens donc de créer un nouveau désordre et de casser une nouvelle fois la cohésion nationale.

    Or, cette dernière prédétermine tout le reste.

    N’essayons pas de jouer au plus pressés et de se voir retarder de plusieurs mois voire de plusieurs années.

    La seule solution de sortie durable EST VRAIMENT A TRAVERS LES CONCERTATIONS NATIONALES ET LES NÉGOCIATIONS CAR ELLES PERMETTRONT LA RESTAURATION DE L’INTÉGRITÉ TERRITORIALE ET DE L’UNITÉ AINSI QUE LA RÉCONCILIATION NATIONALE TOUT EN GARANTISSANT LA PAIX ET LA SÉCURITÉ PÉRENNES.

    Pour cela, l’ENGAGEMENT RESPONSABLE de tous les Maliens est indispensable en acceptant les PRINCIPES (refus du terrorisme, non impunité, respect des droits de l’homme, coexistence pacifique) et des CONDITIONS (pour les groupes armés (MNLA, Ansar Dine, Gandakoye, …): dépôt des armes, indivisibilité du pays et laïcité).

    Les Maliens ne doivent pas perdre de temps, ils doivent se prendre la main dans la main et lancer ces concertations nationales et ces négociations avec des ramifications régionales pour plus de représentativité.

    LE GUIDE ET LA PLATEFORME DE CONCERTATIONS NATIONALES ET DE NÉGOCIATIONS POUR UNE SORTIE DURABLE ET HONORABLE DE LA CRISE MALIENNE, QUE J’AI ADRESSÉS AU PRÉSIDENT ET AUX MALIENS, CONSTITUENT UN SOCLE POUR GARANTIR LA CONFIANCE NÉCESSAIRE.

    Les Maliens doivent bâtir cette confiance et la cohésion nationale induite et aller TOUS ENSEMBLE aux élections, une fois que le Nord Mali sera libéré.

    L’urgence, c’est cette libération du Nord Mali, elle libérera tout le Mali et toutes les initiatives par la suite.

    LES MALIENS DOIVENT GAGNER DU TEMPS EN PROCÉDANT DE CETTE MANIÈRE, PAR L’ORGANISATION DES CONCERTATIONS NATIONALES ET DES NÉGOCIATIONS, AU RISQUE DE TOUT RETARDER PAR L’ENLISEMENT ET LA DIVISION.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail: Webanassane@yahoo.com

    • Bonjour,

      Que vous soyez où pas d’accord, si les américains veulent des élections au Mali avant toute action possible, alors il y aura des élections. J’ai des éléments allant dans ce sens:

      -Pour eux la population du nord n’est pas aussi nombreuse que cela. On peut s’en passer…

      -Je viens de regarder le film Lincoln. Lincoln a été réélu pendant la guerre civile américaine. Donc dans leurs réflexions le Mali peut en passer par là. Puisque eux l’ont vécu: pays divisé en 2 avec guerre civile et élection.

      -Il n’y a eu plusieurs précédents dans le monde où on a fait des élections dans des pays en guerre, occupés où les 2. Par exemple l’Afghanistan. Mais surtout la côte d’Ivoire dont la situation est pratiquement semblable à celle du Mali.

      Côte d’Ivoire (je deteste qu’un pays africain s’appelle comme ça, mais passons): à la suite du coup d’état raté des hommes de soro, IB et ouatarra, le président gbagbo fait valoir les accords de défense avec france. Mais celle-ci n’apprécie pas les politiques de Gbagbo: sociale (sécurité sociale universelle pour tous les ivoiriens, hausses des salaires…) , monétaire (Gbagbo veut sortir de l’esclavage du franc des colonies françaises d’afriques..), militaire (plus de base militaire françaises en côté d’ivoire, fermeture du tunel qui relie la présidence ivoirienne à l’ambassade de france…). etc… Alors la France divise le pays en 2, le temps que les rebelles se rearment suffisament pour lutter contre l’armée ivoirienne. Au finale, il a fallu que les dozos et autres fassent des sacrifices, (notamment humaines, dont beaucoup de tête, surtout des gendarmes fidèle à la république…) pour obligé sarkozy a donné l’ordre de l’armée française de faire le coup d’état…

      Donc les rebelles se replient dans les 2/3 du pays, la france empêche l’armée ivoirienne de les combattre… Ces rebelles sont armés et financés par des pays voisins: Mali, Burkina…. et bien sûr la france (c’est elle qui dirige le complot d’ailleurs… notamment en manipulant les esprits faibles des nègres par ses médias d’état: rfi, france 24, tv5…)
      Bref dans ces conditions (2/3 du territoire occupé, les rebelles puisement armée par la france par le burkina etc…), l’oxydent blanc a exigé des elections en Côte d’Ivorie, pays beaucoup plus puissant et riche que le Mali…

      Alors comprenez bien que si l’oxydent blanc veut des élections au Mali, il y aura des élection au Mali, avant qu’ils donnent l’ordre aux valets présidents de la cedeao, de libérer les armes…

      • Bonjour,
        Merci de votre commentaire.

        C’est possible que des élections soient téléguidées d’ailleurs, mais ça ne sera pas obligatoirement ce que voudra le pays concerné.

        Si numériquement deux tiers de la population Malienne est minoritaire par rapport au reste du pays, n’empêche qu’en cette période difficile ça serait anormal de le faire car ça sera vu au Mali comme du partage et de l’usurpation du pouvoir. Ce qui va engendrer une autre division et des querelles interminables.

        C’est pourquoi, les Maliens doivent procéder dans l’ordre: libérer d’abord le pays TOUT EN PRÉPARANT LES ÉLECTIONS et réaliser les élections juste après.

        C’est cela qui va dans le sens de l’unité nationale et de la réconciliation, et donc d’une paix durable.

        Bien cordialement
        Dr ANASSER AG RHISSA
        EXPERT TIC ET GOUVERNANCE

        • Bonjour,
          Il s’agit de la population occupant les deux tiers du territoire qui est numériquement minoritaire par rapport à celle occupant le reste du pays.

          D’après le MNLA et Ansar Dine, une des causes de la rébellion, c’est l’usurpation du pouvoir par le sud, alors avec une élection sans la partie nord, ils le le diront avec plus de force.

          Unis, les Maliens feront des élections saines avec l’adhésion de tous les Maliens.

          Bien cordialement
          Dr ANASSER AG RHISSA
          EXPERT TIC ET GOUVERNANCE

          • C’est pourquoi, les Maliens doivent procéder dans l’ordre: libérer d’abord le pays TOUT EN PRÉPARANT LES ÉLECTIONS et réaliser les élections juste après.

            En tant que ressortissant de Gao, je suis de votre avis. Il ne faut pas faire des elections sans le nord. C’est mon point de vue, que je partage avec vous.

            Mais il se trouve que le Mali n’a plus son destin entre ses mains. C’est la communaute internationale qui decide, a savoir l’oxydent.
            La CEDEAO n’est que l’executant.

            C’est pour cela que je pense que je pense qu’il faut accepter toutes leurs conditions acceptables (meme si cela reste a definir)…
            Sinon il vont faire durer le conflit des annees. Et les armes resteront bloques encore…
            Parce aue aucun de nos presidents prefets n’osera dire non! Et aider le Mali en finir avec les rebelles et les barbus.

            L’exemple du Congo est la. Apres la mort du dictateur Mobuto, assassin de Lumumba, avec la complicite de la CIA et des Belges, le pays contabilise jusau’a 10 millions de morts…
            Ces gens ne bougent pas.
            Par quel miracle, ils vont bouger pour le Mali?

          • Bonsoir,
            Merci d’avoir la même opinion que moi.
            Je suis ressortissant de la même région que vous.

            Ce n’est pas les Américains, ni d’autres pays étrangers qui décident à la place des Maliens sauf si ces derniers voient que rien ne se fait au Mali or la sécurité internationale est menacée.

            Si les Maliens bougent et ont la volonté de faire ce qu’il faut, les autres les suivront.
            S’ils ne font rien, les autres décideront à leur place.

            Bien cordialement
            Dr ANASSER AG RHISSA
            EXPERT TIC ET GOUVERNANCE

          • Si les Maliens bougent et ont la volonté de faire ce qu’il faut, les autres les suivront.
            S’ils ne font rien, les autres décideront à leur place.

            Les militaires maliens reclament leurs armes pour faire la guerre. Ils ne veulent personne pour faire cette guerre a notre place. On ne peut pas faire plus que ca…

            la communaute internationale ne bougera jamais…

          • Bonjour,
            Merci pour votre commentaire.

            Pour les armes confisqués anormalement, les Maliens doivent utiliser les meetings des chefs d’État de la CEDEAO pour les faire libérer: je crois d’ailleurs qu’un de ces meetings (je crois l’avant dernier) avait ordonné leur libération.

            Sans attendre ces armes confisqués, les Maliens doivent montrer leur volonté de restaurer l’intégrité territoriale en entreprenant des actions, comme celle d’il y a quelques jours, mais mieux préparées et plus ciblées.

            Pour ce faire, comme je l’avais proposé dans ma solution de sortie durable de crise, une guerre stratégique de renseignements sur le terrorisme doit être actionnée en liaison avec les pays de la sous-région et les partenaires au niveau international.

            Comme je l’ai dit, quand les Maliens se mettront réellement devant, les autres suivront.

            Bien cordialement
            Dr ANASSER AG RHISSA
            EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
            E-mail: Webanassane@yahoo.com

  6. Dire que c’est ce voyou qui hurlait a qui veut l’entendre qu’il etait le champion de la lutte contre le terrorisme et que le Mali etait le maillon faible.
    Quelle honte!!!

    • La honte c’est lorsqu’un grand pays comme le Mali insulte ses voisins parce qu’il n’a pas la volonté de chasser qq islamistes qu’il a dorloté avec une reelle complicité pendant vingt ans.

  7. Le souhait n’est pas que les maures soient prêts a nous aider… cest plutôt qu’ils soient prêts a ne plus abruter nos mercenaires du MNLA a Nouakchaut. En tous cas chaque malien retiendra ce forfait que la Mauritanie a porte contre notre pays.

  8. Nous sommes dans l’obligation de supplier les autres pour qu’ils nous aident avec leurs vaillants soldats pour libérer notre pays. Puisque durant les vingt dernières années notre armée a été corrompue par les propres fils de Pays. A Gao j’ai vu un militaire pleurer parce qu’il est dans l’obligation de suivre les autres qui sont entrain de se déshabiller de leur tenue militaire et chercher le civil pour fuir. Nous ne pouvons pas accuser les soldats puisque nous savons comment se passe le recrutement.

  9. C’est son probleme. Il a peur d’une deuxieme balle “amie” de l’Algerie.

    • En Algérie on tue nos président 😥 mais jamais les président d’un pays frère.

      • C’est pas bien de tuer son président… 🙁 🙁 🙁

        Vous pouviez le bastonner “gentiment” comme à Koulouba… ou l’égratigner avec un tir ami, comme les mauritaniens savent le faire… 😀

        Mais tuer un président… ne faites plus jamais ça, amis algériens… on n’est pas en Lybie quand même… :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  10. 😀 😀 😀 😀 😀

    Chronique d’une guerre annoncée (Gabriel Garcia Mar… madou)

    Les mauritaniens disent qu’ils ne sont pas prêts pour la guerre. 😀

    Les algériens disent qu’il faut attendre. 😀 😀

    Sanogo… attend les armes et les ordres qui n’arrivent pas. 😀

    Ban ki Moune dit que la copie de la CDEAO est truffée de fautes … 😀

    Les américains disent que la démocratie n’est pas encore vraiment instaurée au Mali. 😀

    Iyad Aghaly dit qu’il abandonne la charia. 😀 😀 😀

    La France demande au patit groupe de voyous du mnla d’arrêter leurs rêve d’enfants gâtés… kia kia kia kia kia kia 😀 😀 😀 😀 😀 😀

    Le Muja teste ses armes sur des jeunes touaregs du mnla que leurs chefs envoient à la boucherie… :mrgreen: :mrgreen:

    Romano Prodi dit que personne ne sera prêt avant le 22 septembre 2013… 😀 😀 😀

    Tout ça me paraît suspect… 🙄

    Cette guerre ne durera pas 2 jours. 😀 😀 😀 😀 😀

Comments are closed.