Mali: l’ex-président ATT était « complaisant » avec Aqmi

61 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Amadou Toumani Touré ATT

Le ministre des Affaires étrangères du Niger Mohamed Bazoum a accusé mercredi à Paris l’ancien président du Mali Amadou Toumani Touré , surnommé ATT, de « complaisance » avec Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), notamment au niveau des prises d’otages.

« Amadou Toumani Touré était très fier de se présenter sur son perron avec des otages libérés. Il avait un deal avec Aqmi pour faire en sorte qu’ils aillent les enlever au Niger ou en Mauritanie, et ensuite les libérer au Mali par l’intermédiaire de Iyad Ag Ghali (ndlr, l’actuel chef d’Ansar Dine) », a déclaré M. Bazoum, auditionné à Paris par la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale française.

« C’est depuis 2002 qu’Aqmi s’est installé dans le nord du Mali. Le gouvernement malien de l’époque a été particulièrement complaisant », a-t-il insisté.

Aqmi avait des « relais arabes et touareg dans le circuit de l’administration malienne », a-t-il accusé.

Selon lui les autorités maliennes ont reçu des « informations précises du Niger ou de Mauritanie sur les filières d’Aqmi » qui leur auraient permis de « couper leurs routes de ravitaillement ». « Il suffisait de fermer ces routes pour qu’Aqmi s’affaiblisse ».

Pour sortir de la crise au nord du Mali, M. Bazoum estime que pendant la préparation d’une intervention militaire, « on peut discuter avec tous les acteurs maliens », comme les islamistes d’Ansar Dine, essentiellement composé de Touareg maliens.

Ansar Dine occupe le nord du Mali depuis avril avec les jihadistes surtout étrangers d’Aqmi et du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao).

Selon M. Bazoum, le Mujao connait « une situation de crise, est en voie de démobilisation et va vers une scission ». « Pour le reste, Aqmi et les étrangers, on doit les combattre. Ils sont les plus influents car ce sont eux qui contrôlent le trafic de la drogue. Il faut les chasser des montagnes », a-t-il insisté.

« Nous voulons faire les choses de façon propre pour que ne subsiste aucun germe du terrorisme dans cette région et ce n’est pas particulièrement difficile », a-t-il jugé. Le président « ATT » a été renversé par un putsch militaire en mars dernier à Bamako.

lexpressiondz.com/ Mercredi 14 Novembre 2012

61 Réactions à Mali: l’ex-président ATT était « complaisant » avec Aqmi

  1. Austra

    Il a dit la vérité et il doit le dire parce que tout simplement la crise au Nord du Mali ne peut se résoudre sans l’accompagnement du Niger, de l’Algérie et de la Mauritanie. ATT et sa suite doivent être jugés pour haute trahison de leur pays notre très cher Maliba. Ils étaient au courant de tous les mouvements de ces bandits. Ils étaient complices d’eux.

  2. sophos

    ATT et toute sa clique ne seront jamais pardonnés même pas par Dieu.
    Leurs seules redidence méritées, sur terre c’est la prison, à l’au-dela cest l’enfer. Allah chatie les traitres et les mécreants!

  3. npogo

    Mes chers compatriotes le ministre Nigeriens vien de nous donner du lait frais à boire et après il nous ais poignarder aux dos, car après avoir confirmer que ATT etait complice des térroristes bandits armés, il veu covaincre la communauté internationale pour la pratique de l’inpunité a des bandits térroristes Touarègs armés de nationalités Malienne et ça c’est pas juste et ça ne va pas instaurer une paie durable aux Mali ils sont tous commis les crimes enssamble ils ont tués sauvagement 180 militaires désarmées et des dizaines de civils à Agheloc avec la complicitée de ATT, ils ont violé, volé, piés, coupé des mains, des pés chicoté exct…
    La seul solution c’est l’intervention militaire total, la justice internationnal et nationnal et après on va dialoguer avec les inocents ces tous,un point un trait.

  4. perroquet

    Je suis parfaitement d’accord avec Mr le ministre Nigerien, Att est plus pire que tout ça. Le temps va nous montre les restres, je dis bien les restes.
    Il y’avait trois complices dans cette affaire:il s’agit de mr amadou toumani toure, de kaffoukouna kone et de mr nicolas sarkozy. Ces trois individus doivent être jugé et condamné. Vous avez vu comment ils sont partis. Sarkozy un seul mandat jamais vu en Europe, ATT et Kaffoukouna ils sont partis en que de poison.
    Moi je préfère la mort que de vivre dans la situation dans laquelle ATT vie, être populaire pendant 9 ans et 10 mois et ensuite vivre loin de mon pays et je n’ai pas un mot à dire à propos de mon pays. Ce du honte pour ATT et sa famille. Ce la malediction de ces parents qui est tombé sur lui et sa famille. Dieu ne vas jamais laise un crime sans punition.
    Merci Mr le ministre Nigerien.

  5. bombey

    Les vaines accusations, les succeptibilés,que sais-je encore? Face aux dangers, actions-actions-et actions c’est celà que nous avons promis au monde entier en liberant les régions nords du Mali et en retablissement le droit, la justice, l’égalité et l’équité. Hélas où en sommes nous? « Honte à qui ne fait pas mieux que son père ».

  6. dakabiton

    Monsieur le ministre des Affaires étrangères du Niger Mohamed Bazoum je crois que tu as outre à faire que d’affirmer des choses sans preuve, si le faite d’accepter des arabes et touareg dans le circuit de l’administration malienne après des accord est une preuve pour toi à admettre des représentant de Aqmi dans le circuit de l’administration malienne selon tes dire mercredi à Paris contre l’ancien président du Mali Amadou Toumani Touré ATT, et le juger de « complaisance » avec Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), notamment au niveau des prises d’otages,
    1- tu veux nous faire comprendre que plus jamais d’accord entre ses rebelles du nord et le Mali.
    2-Les touareg et les arabes ne doivent plus prendre part dans l’administration.
    Des gens comme vous pourront prendre comme vérité tes dires fils de pute.
    Monsieur le ministre des Affaires étrangères du Niger, les maliens sont assez divise que tu fourres ton nez dans nos affaires.
    De part tes déclarations je rejoins aujourd’hui ce groupe de malien qui n’ont jamais voulu que la CEDEAO se mêlent de nos problèmes, même si je reste convaincu que seul le mali ne pas pas combattre ces terroristes. Je suis convaincu aussi de part tes déclarations que chaque pays membre de la CEDEO vient par intérêt souvent par vengeance comme Blaise.
    Je saisi cette occasion pour présenter à mes frères maliens que j’avais tant critique pour leur refus de la venue de la CEDEAO AU MALI surtout à Bamako. Merci monsieur le ministre nigérien de nous avoir édifier.

    • aldjouma diaby

      pourquoi ne pas regarder la verite en face?
      certe ce ministre n’est pas une voix autorisée pour dire ce qu’il vient d’affirmer, mais ici au Mali, et partout ailleurs ont le savait dépuis.
      Merci frère nigerien d’avoir fait entorse à la déontologie diplomatique pour avoir dit tout haut ce q………CCCCCHHHHHTTTT, nationalisme oblige..