Temps Forts >
Réunion d’Alger: Communiqué de la Médiation

Réunion d’Alger: Communiqué de la Médiation (2)

Nord du Mali : Quand la drogue passe sous les yeux de la Minusma et de Barkhane

Nord du Mali : Quand la drogue passe sous les yeux de la Minusma et de Barkhane ... (37)

Yaya Jammeh: Si l’Union européenne tue un Gambien, Bilahi, walahi, talahi, je vais riposter

Yaya Jammeh: Si l’Union européenne tue un Gambien, Bilahi, walahi, talahi, je vais riposter ... (29)

Mali: les chefs militaire et de la police de la Minusma échappent à la mort

Mali: les chefs militaire et de la police de la Minusma échappent à la mort ... (13)

il y a 2 années
 AFP

Mali: tirs de sommation de l’armée contre des groupes armés islamistes

Decrease Font Size Increase Font Size Taille Police Imprimer

 L’armée malienne a effectué lundi et mardi des tirs de sommation contre des groupes armés islamistes occupant le nord du Mali, qui ont progressé vers la ligne de démarcation entre leurs zones d’influence et les régions sous contrôle gouvernemental, selon une source militaire malienne.

« L’armée malienne a effectué lundi et dans la nuit de lundi à mardi vers Kona des tirs de sommation face à l’ennemi, qui a reculé », a déclaré à l’AFP cette source militaire.

Kona est proche de Mopti (centre), qui est la dernière grande ville avant les zones sous contrôle des islamistes.

Un habitant de Kona joint par l’AFP a indiqué avoir entendu dans la nuit de lundi à mardi des tirs. « C’est l’armée qui a tiré », selon lui.

Les islamistes armés contrôlent entièrement depuis fin juin les trois régions administratives formant le nord du Mali (Kidal, Gao, Tombouctou) et des localités de la région de Mopti, dont Douentza (environ 145 km au nord-est de Mopti-ville).

Le Nord est tombé entre leurs mains et celles de rebelles touareg entre fin mars et début avril 2012, à l’issue d’une offensive de deux mois et demie contre l’armée malienne. Les islamistes ont ensuite évincé de leurs zones leurs ex-alliés touareg.

Selon des sources sécuritaires et des témoins, Ansar Dine, le Mouvement pour l’unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) et Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), les groupes jihadistes actuels maîtres du Nord, se sont regroupés début janvier dans une localité proche de Tombouctou.

Ils ont avec eux des hommes de la secte islamiste Boko Haram, et ils ont installé une base militaire dans cette localité, Bambara Maoudé.

Une source sécuritaire régionale s’est dite « très inquiète », soupçonnant les islamistes de vouloir progresser vers le sud du Mali.

Selon une source officielle malienne, une réunion des responsables du ministère malien de la Défense est prévue mardi autour de la question.

L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.

2 Réactions à Mali: tirs de sommation de l’armée contre des groupes armés islamistes

  1. Fakrid Ahmed
    39 commentaires
    8 jan 2013 à 12:18

    Monsieur le journaliste depuis le 17 janvier. Revoyez votre agenda .Début des replis tactiques et stratégiques avec Ménaka.

  2. Sy Samba
    5 commentaires
    8 jan 2013 à 10:31

    Maliennes et Maliens! ça y est la capitaine Sanogo lance l’offensive. Il a commencé à tirer sur les islamistes et comme il ne fait rien comme tout le monde, il a tiré à 30 kms à la ronde. Il a pu tuer 254 terroristes et 1369 autres ont eut peur et se sont rendus. Vous voyez, notre capitaine avait raison, si on lui livre les armes qui étaient illégalement détenues en guinée et qu’on lui donne les coudées franches, il peut faire des miracles là ou il assis sur son fauteuil, dans son bureau climatisé de Kati. Merci Capitaine, merci pour ce premier butin de guerre et permettez moi de lancer un avertissement: Tremblez, tremblez fort messieurs les Islamistes, et vous les seccessionistes, fuyez le Zorro du Mali arrive et il va bientôt vous faire votre fête, à vous tous et en quelques heures, sans bouger de Kati, il va libérer le nord du Mali. Merci mon Capitaine, est ce qu’il ne vous resterait pas un peu de bière mon Capitaine?