Mali: un Béninois à la tête d’une unité combattante, une katiba, dans le Nord

24 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Le Mali sollicite l’aide de la CEDEAO pour reconquérir les regions du nord occupés par des groupes islamistes.

Dans l’organisation des jihadistes dans le nord du Mali, il y a des katibas, des unités combattantes. Chaque katiba compte environ 90 personnes. Jusque-là, à la tête de ces unités on trouvait essentiellement des combattants de nationalités algérienne, mauritanienne, mais quasiment pas de sub-Sahariens, excepté des Maliens. Un Béninois vient donc de prendre la tête d’une katiba, et c’est une première.

Son nom de guerre est Abdoulah, le prénom d’un des fondateurs d’al-Qaïda. Il est âgé d’environ 30 ans, plutôt trapu. RFI l’avait brièvement rencontré il y a deux mois, lors d’un reportage dans la ville malienne de Gao. Il n’était alors que membre de la police islamique locale mais depuis, il a pris du grade. Abdoulah est désormais à la tête d’une unité combattante, une katiba, abandonnée il y a quelques semaines par un ressortissant nigérien, qui a fait défection.

Abdoulah est de nationalité béninoise. Il est originaire du sud de son pays, d’une région frontalière avec le Nigeria. Il parle la langue yoruba, parlée au Bénin et au Nigeria. Une source sécuritaire régionale le soupçonne d’avoir joué pendant longtemps à l’envoyé de la secte Boko Haram du Nigeria dans le nord du Mali, avant d’intégrer les rangs du Mujao.

Aujourd’hui, Il semble bien que la mission de ce Béninois, membre de la hiérarchie des jihadistes, soit d’enrôler au sein de sa katiba des ressortissants des pays francophones de l’Afrique de l’Ouest.
rfi /28/12/2012

 

24 Réactions à Mali: un Béninois à la tête d’une unité combattante, une katiba, dans le Nord

  1. Kassin

    C’est l’histoire de la grenouille qui voulait être plus grosse que la vache.

    Le ridicule ne tue plus au Mandé, avril 2012, « excuses » et « aides » sont demandées par le Cnrdre à la CEDEAO, 24 heures après les manifestations et les déclarations de fausse fierté hostiles à la même CEDEAO.

    Celle ci a continué ses efforts pour le Mali, à travers sa médiation certes controversée mais permanente, ses interminables sommets jusqu’à arriver à l’adoption d’un « concept d’opération » approuvé par l’Onu qui a voté finalement, le 20 decembre 2012, sa résolution 2085 en faveur d’une intervention militaire étrangère au Mali assortie de conditions draconiennes (élections et négociations de paix mais dans le strict respect de l’intégrité territoriale du Mali).

    Beaucoup de pseudos intellectuels ont appris à leur dépens que ce n’est pas la grandeur des boucles d’oreilles qui détermine la clairvoyance et la pertinence des idées.

    Au moment où Diango Cissoko entame une tournée sous régionale pour rencontrer les chefs d’état de la Cedeao empêchés en avril dernier d’atterrir à Bamako Sénou, souvenons nous!

    Ce n’est surtout pas par galanterie envers ADO, Yayi Boni et Blaise Compaoré que la junte militaire de Kati a lâché, en avril 2012, son appel à l’aide des « amis du Mali », mais c’est à cause d’une évidente impuissance à combattre les salafistes surexcités au nord du Mali.

    Résultat de la course en avril 2012: Anéfis, Bourem, Kidal, Ansongo et Gao quinté gagnant des salafistes mais perdant pour le Mali en moins de 10 jours d’une géante farce Katoise dont il faut continuer à se battre pour ne pas en être un dindon.
    Quelques pseudos politiciens et militants incrédules d’associations en mal d’écrans de télévision et un astrophysicien quelque peu agité et un peu trop ambitieux en apprendront huit mois plus tard à leur dépens.

    Le bon sens, la fierté et le courage vaudraient que nos braves mutins aillent d’abord au nord, récupérer les cinq villes qu’ils ont filé sans combattre aux salafistes, pour qu’au moins nous revenions aux mêmes positions militaires sur le terrain que lors du coup de farce contre le régime des généraux d’ATT.

    Mais hélas on a préféré courber l’échine devant une CEDEAO, vexée et blessée dans son honneur au cœur du pays du « Djatiguiya » et donné une belle occasion au monde entier de ricaner.

    On a préféré continuer de se cacher derrière les armes bloquées aux ports de la Cedeao pour ensuite se comparer à De Gaulle, tout en laissant volontiers François Hollande faire le nécessaire pour que l’Onu et les américains bougent enfin, en faveur d’une intervention militaire étrangère au Mali qu’on a rejeté des mois durant dans un premier temps.

    J’ai beaucoup pensé à Babemba Traoré « Moi vivant, les français… », je me dis que quelque part dans le camp Soundiata, le cours de Capitaine n’a pas été bien assimilé encore moins les cours d’histoire.

    Mais bon, le ridicule ne tue pas, en tout cas pas à Kati et on est en droit de se demander combien de temps encore la farce géante qui a balayé ATT et CMD, à travers ses numéros d’équilibristes et ses discours fleuves tiendra encore face à la réalité du terrain, face à la réalité tout court.

    L’équipe nationale de combat de l’armée malienne a changé d’entraineurs (des Généraux Kalifa Keita et Gabriel Poudiougou on est passé au Capitaine Amadou Haya Sanogo et au Lieutenant-capitaine Amadou Konaré) mais visiblement les résultats des matchs se suivent et se ressemblent.

    Ce qui a changé avec les nouveaux entraineurs, ce qu’on n’a plus de sponsors et plus de budget pour renforcer nos effectifs au mercato d’hiver 2012/2013, pire, notre encadrement technique peine à trouver un schéma de jeu clair, la tactique n’est pas son fort et nos milieux de terrain jouent repliés à Kati et à Bamako et n’aident pas vraiment nos attaquants à Diabali et à Sevaré.

    Alors vous comprendrez pourquoi nos vaillants soldats sont très vigilants sur les vieillards prêcheurs arabes désarmés du Dawa à Diabali, mais totalement aveugles et même sourds muets sur le Mujao à Douentza.

    Mais franchement, que peuvent faire une lance-roquettes, un BRDM, une Kala, et un char conduit par des soldats démoralisés ou très peu engagés pour la patrie face aux orgues de Staline tenus par des fous de Dieu prêts à mourir pour un Émirat Islamique?

    En réalité rien, les fausses fiertés et les égos démesurés qui ont conduit à la farce géante du 22 mars 2012 ont précipité les choses.

    Explication:

    Pour tout observateur averti de la géostratégie, c’est le camp d’amachach de Tessalit, qui ne pouvait pas et qui ne devait pas tomber aux mains des islamistes.
    Les islamistes l’ont encerclé pendant plus d’un mois sans pouvoir le prendre.

    Et pourtant ceux qui encerclaient le camp ont facilement repoussé deux « impressionnants » convois de renforts et de ravitaillement de l’armée malienne conduit par des Colonels valeureux et connaisseurs du terrain.

    La raison est qu’amachach est protégé par la nature et il est imprenable si ses occupants décident de se battre réellement.

    C’est justement là le problème, coupés du monde pendant plus d’un mois mais ravitaillés par le pont aérien de l’armée américaine, nos soldats ont craqué psychologiquement et bêtement, (ils n’ont jamais été à court de munitions à Tessalit, contrairement à la légende largement relayée dans la conscience populaire) et ont livré le camp de Tessalit sur un plateau d’or aux salafistes avec en prime armes et piste d’atterrissage.

    Alors que de par son isolement, sa position stratégique, et sens symbolique dans la guerre (le camp fut construit par des français dans les temps colons), amachach jouait pour l’armée malienne le rôle de filtre de rétention du gros des troupes du mnlaqmi et donnait de facto un répit salutaire à Kidal, Tombouctou et Gao.

    Point n’est besoin d’aller dans une académie militaire pour comprendre cela.

    Dans toute chose, la dispersion d’énergie est une source d’affaiblissement et ça, nos généraux du « repli stratégique » avaient au moins compris mais apparemment pas nos mutins de Kati.

    Alors ATT et ses généraux, après l’erreur d’appréciation du PC de Gao sur Aguelhoc, jouaient avec le temps et cette dispersion des efforts des salafistes.

    C’est pour cela qu’ils exhortaient Tessalit à résister et, entre temps, eux ils jouaient la carte de la victimisation pour le Mali (rapport d’enquête nationale sur les massacres d’Aguelhoc, lien entre Aqmi et Mnla, pays attaqué dans son intégrité territoriale, ouverture au dialogue…) pour étendre le champ de nos alliés et isoler sur le plan international le Mnlaqmi.

    Ils espéreraient ainsi une intervention militaire internationale pour mettre fin à tout cela, permettre la tenue des élections et assurer l’alternance démocratique à Koulouba.

    Le scénario était séduisant et avait séduit américains, russes, chinois et africains (de l’UA comme de la CEDEAO) parce que le label « Démocratie » jouait à notre faveur et était en réalité notre seule vraie arme dans cette guerre.

    Eh oui, mes chers amis, la stratégie dans cette guerre n’était pas militaire, elle était politique car les forces en présence et la détermination des combattants sur les théâtres des opérations étaient loin d’être en notre faveur.

    Mais cela est incompréhensible pour celui dont les cours de capitaine ont été mal assimilés.

    En agissant par instinct et en surfant sur le déficit de communication des généraux du « repli stratégique » et le nationalisme mal placé de certains maliens, le CNRDRE n’a pas tué seulement la démocratie malienne, il a blessé aussi pendant 9 mois et sûrement plus, l’unique arme de l’armée malienne dans cette guerre: l’arme politique qui permet à la communauté internationale d’intervenir militairement pour vaincre les salafistes et faire échouer leur projet d’Emirat Islamique sur ces terres de Kankou Moussa.

    Et dire que la grenouille voulait être plus grosse que la vache!

  2. Broulayi

    Hééé Dieu… mais où on va ? :-D

    Les japonnais… c’est le sumo… :wink:

    Les brésiliens, c’est le foot… :-D

    Les sénégalais Ouolofs… c’est la lutte… :-D

    Les béninois… c’est le vaudou… mais enfin… le vaudou, c’est la paix, c’est l’amour du prochain, c’est le culte des morts… :mrgreen:

    Qu’est-ce qu’un béninois a-t-il à voir avec le jihad ? :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    • Sans pisser

      Eeeeeeh Dié! Les laliens, leur embleme national, c’est pas  » Guiness is goood for you » à ce que j sache, et pourtant on a eu sanoGaulle et on l’a encore! Non? :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D

      • Broulayi

        @Sans pisser… ôte moi d’un doute… serais-tu Kinguiranké… l’apatride Brown… mon intime ennemi ? :-D :-D :-D

        Réponds moi… :wink:

  3. Djon Te

    :oops: NE VOUS QUERELLEZ POINT, QUELLE DIFFERENCE ENTRE UN MALIEN-UN NIGERIEN- UN BENINOIS :?: SI CE N’ EST LE PARTAGE TERRITORIAL EFFECTUE PAR LA FRANCE DANS CETTE REGION :!: les peuples sont les memes, tous ceux qui ont fait les routes inter-« etats » en Afrique de l’ Ouest francophile me donneront raison… :!:

    :idea: liberez vous des religions de MERDE et de la colonisation de MERDE, c’ est tout… vos peuples seront heureux dans une unicite et une harmonie naturelle :!:

    • le scientifique

      merci DJON TE , c’est à cause de ces religions abraamiques que nos populations vivent dans l’obcurantisme . il faut que le MALI accorde de l’importance à l’education et il faut que la science et le rationnalisme soit le fondement du NEW MALI .

  4. len

    ha béninois c’est bien , le plan de sanogo commence a donné ses fruits , bientot ca sera des malgaches puis indiens puis russes puis suédois et là ces suédois ne pourront pas supporter la chaleur et les dunes et rentreront chez eux et le nord sera libéré

  5. celui ki se tape blanche merde et sa coco 100 pisser

    coco=blanche merde= sanene ba koulé fa kulé den kulé itakou bakou :lol: :?: :-P

  6. Niyefôkoyesegou

    A mon avis, ce Benenois ne doit pas maitriser mieux le desert que nos militaires?Peut être que la diffèrence se situe au niveau des engagements, d’objectifs et de consciences?

    • hamed05

      tu la dis ami, la différence c’est que lui espère de l’au-dela pendant que les autre désespère de l’au-dela.

      • blanche neige

        eh Amhed 05 , tu es een panne d’inspiration , tu as oublié de nous balancer tes sourates merdiques :mrgreen: :mrgreen:

  7. nonalinertie

    L’article a l’avantage quand même de rappeler que les amalgames sont toujours à éviter, à savoir qu’un djihadiste est fondamentalement:
    – un mécréant,
    – un ennemi de l’islam;
    – un bandit,
    – un terroriste;
    Un djihadiste est contre tout développement, il est de toute nationalité et de toute ethnie. Pour dire qu’il n’est d’aucun pays.
    En conclusion, il faut les combattre avec les armes, ensuite donner de l’emploi aux jeunes pour leur éviter de tomber dans ce piège faute d’occupation.

    • hamed05

      un jihadiste est tout le contraire de ce que tu viens de dire et c’est toi le mécréant et l’ennemi de l’islam!

    • Bougobalini

      Non mon frere nonalinertie, je crois que tu te trompes cette fois-ci :wink: . Les medias ont donne un tout autre sens au mot DJIHAD qui n’a rien a avoir avec ce qui se passe dans le septentrion malien. J’espere avoir l’occasion de te l’expliquer plus en profondeur prochainement.

      Ce qui se passe au nord de notre pays n’est ni plus ni moins que du GRAND BANDITISME ARME, rien de plus.

  8. blanche neige

    tu parles d’une info ,qu’il soit beninois , kenyan ,phillipins ou suedois ,çà change quoi ????

    • celui ki se tape blanche merde et sa coco 100 pisser

      Je confirme pour toi, rien ne change, tu restes un vieux degueux blanc minable sans vie aigri et ki va mourrir seule, certainement dans ta merde, dans ton hospice, comme plus de la moitié des blancs vieux

      :mrgreen: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :mrgreen:

      • tsen

        faut consulter mon gars , tu fais une fixette sur notre ami ami foudk , forme d’érotomanie peut etre ?? faut consulter

        • Sans pisser

          Docteur TSEN, Cher confrère!

          Votre diagnostic confirme le mien: Ce mongolien décérébré, dû au fait qu’il ne se tape jamais personne quand sa femme se tape toujours tout le monde, a focalisé sur 2 cibles: Fou DKG (ignoble pervers, certes), et moi (délicieux personnage, pourtant).

          Quand à consulter, la pertinence de votre conseil de praticien restera lettre morte je le crains.

          Les 10 petits posts qu’affichent votre compteur rxpliquent à eux-seuls votre candeur! Tous les piliers de mb les plus éminents (Blanche Neige, Coco, moi-même,et bien d’autres) avons suggéré à cette Burne d’aller consulter! Humanitaire oblige! Mais en vain!

          En fait, celui qui ne s’est jamais tapè personne est bien trop con pour aller consulter de lui-même; :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D

    • celui ki se tape blanche merde et sa coco 100 pisser

      espèce d’imbécile inculte, tu ne sai pas q’il fo identifier l’ennemi pour mieux le kombatre? :twisted: :twisted: :twisted: :twisted:

      tu as du apprendre la tactite dans les livres komsacrer a la generale de gaulle ta gueule…? :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

      l’homme ki n’a pa libérer la france. ce lâche ki n’a diriger aucune unité kombattante…? :-P :-P

      tu remercier les maliens, les americains, les algériens, les canadiens, les haitiens… ki se sont sacrifier pour ke tu deviennes la merde blanche ke t’es… :evil: