Mali: un compromis pour Kidal en passe d’être validé

12
Représentants des touaregs et du gouvernement de transition malien sont en pourparlers à Ouagadougou, au Burkina Faso. PHOTO / AHMED OUOBA
Représentants des touaregs et du gouvernement de transition malien sont en pourparlers à Ouagadougou, au Burkina Faso.
PHOTO / AHMED OUOBA

Apres plusieurs jours de négociations, les deux délégations sont parvenues à un compromis sur les modalités techniques du redéploiement de l’armée malienne à Kidal. Avec l’aide des experts militaires du Mali, des Nations unies, de la Misma et des combattants touaregs, la médiation a soumis un projet final aux délégations pour analyse. Ce document doit être validé ce dimanche 16 juin avant d’être transmis au médiateur.

 L’équipe de médiation a reçu à tour de rôle, les politiques, et les militaires. Les experts militaires ont discuté pratiquement toute la journée, sans repos pour certains, afin de trouver une solution technique au redéploiement de l’armée malienne à Kidal.

 

 

Certains délégués touaregs commençaient à perdre patience. Mais un compromis a fini par être trouvé, accepté par tous selon un spécialiste des questions militaires du coté de la médiation. Et le document final a été remis aux différentes parties pour analyse.

 

 

Tout le monde se retrouve ce dimanche pour examiner le projet d’accord final en séance plénière.

 

 

« Fumée blanche »

 

 

Un officier malien raconte : « nous avons proposé des choses, les hautes autorités vont apprécier mais je crois que c’est bon ». Parlant de la qualité du projet d’accord final un diplomate en poste à Bamako a souligné ceci : « nous avions une fumée blanchâtre, mais nous voulons une fumée blanche comme neige ».

 

 

Selon une source proche de la médiation, il est possible que les délégations paraphent le document final ce dimanche. Visiblement satisfait, un membre de la délégation du gouvernement malien s’exclame : « bientôt le drapeau malien va flotter sur Kidal !»

 

Par RFI

PARTAGER

12 COMMENTAIRES

  1. Cessez vos acharnements haineux contre les Touaregs , ce peuple millénaire historiquement autochtone de toute l’Afrique du nord et meme du Sahel , si on se réfère à l’histoire de l’Afrique , on trouve que l’origine du mot Afrique est issue de la langue Berbère dans le sens qui désigne le noir .
    Faites un peu d’histoire sur la mythologie humaine vous conclurez que ces Touaregs en ont leur place dans la civilisation mondiale depuis des millions d’années , la preuve est gravée sur les monts de l’Ahagar qui fait chaine de montagne avec les Ifoghas .
    Qui ne connait pas les arts rupestres qui dataient depuis des millénaires dans leurs gravures tracées sur les roches du sud Algérien et nord Malien sans oublier le Niger .
    On comprend bien pourquoi les Bombaras et consorts détestent ces paisibles gens qui cherchent juste leur culture et surtout leur langue le Tamashek qui est issue de Tamazight cette langue chère à toute la population de l’Afrique du nord .Le Maroc est leader en culture .

  2. Maintenant c est tres clair…ils acceptent ,,ou on les delogent de kidal..sans conditions…

  3. Bonjour chers Frères et Soeurs.
    L´Analfabetisme de MNLA risque de mettre Dans UNE ANGOISE ÉTERNELLE toute L´ETHNIE TOUAREG dans le MALI leur PAYS.
    Pas de réconciliation SANS JUSTICE.Chaque Citoyen est jugé selon son acte dans tous les PAYS DÉMOCRATIQUES.
    La France a l´Intention de TÉMOIGNER ce qu´ont dit les JUGES DES JIHADISTES,concernant la DIFFÉRENCE entre L´ÀME NOIRE ET L´ÀME soit disant BLANCHE.
    Je dis bien Analfabetisme Touareg,car la France continue á faire ISOLER L´ETHNIE TOUAREG dans Tout le NORD DU MALI,et pour pouvoir vivre en Sécurité dans cet après Guerre,le MNLA doit laisser ses ARMES et se confier á L´Armée Nationale du Mali qui peut maintenir la paix entre les Citoyens du Pays.
    Les Membres de MNLA ont BAFOUÉ la CONFIANCE que ses voisins du Nord avaient placés sur les Touaregs: VIOLS DES ENFANTS de ses voisins NON TOUAREG et MAJORITAIRES.
    Le MNLA a montré sa Face RACISTE aux NOIRS PROPRIÉTAIRES DU MALI.
    La possibilité Francaise a ses LIMITES.

  4. son t’il devenue des ami a waga on vous as t’il envoyé pour allé tise vos camaraderie
    Je les dit pas confiance

  5. Les masques vont bientôt tomber le MNLA n’est que le bras armée de la France qui veut placer le Mali sous son tutelle.
    Nous sommes contre tout accord avec ces bandits armées qui ont commis des crimes contre des éléments de notre armée nationale.

  6. Nous sommes notre propre mal à force de nous coucher…. La Vie appartient à ceux qui croient et non à ceux qui désespèrent. Si nous estimons que Kidal est déjà perdue, redessinons alors la carte du Mali. Si elle n’est pas perdue dans nos têtes et nos cœurs,

    DEBOUT, MALIENNES et MALIENS ! APRES LE 1er JUILLET ET SES CASQUES BLEUS, CE SERA TROP TARD. Les arbitres viendront jouer au ballon et le match sera truqué. De faux penalties pulluleront sur le terrain. Contre nos quelques défenseurs rescapés, l’arbitre même sifflera la faute imaginaire. Kidal sera un lointain souvenir. Modibo Keita pleurera une seconde fois. Soundjata et Sonni Ali Ber nous maudiront de voir leurs noms mêler à cette affaire d’héritiers imposteurs et indignes de leurs noms, leurs cœurs et leurs âmes ! Oui, si l’Histoire doit se faire, personne ne viendra l’écrire et la faire à la place des Maliens, eux qui, avant le reste de l’Afrique ont inauguré le Cycle des printemps révolutionnaires… en 1991. Y.T.(Reporteur)

    • J’aimerais un jour voir nous les Soninkes prendre des armes pour exprimer notre ras le bol d’etre oblige de souffrir le froid de France et d’ailleurs, les brimades et les racismes a travers le monde pour faire vivre nos parents au pays, ou nous le Dogons nous revolter au lieu d’etre « deporte » vers des regions «clementes ». J’aimerais voir nous les Songrhais formenter une rebellion parce qu’on vit les meme conditions que ceux qui obtiennent TOUT depuis des decenies. J’aimerais voir un jour nous les bozos et somonos faire greve parce que le fleuve est entrain de s’assecher.J’aimerais aussi voir nous les tamasheqs noirs (bellah) prendre les armes pour nous affranchir des conditions d’esclave, de nos « cousins blancs ».
      J’aimerais enfin voir nous de la majorite tamasheqs stigmatise, servant de pion entre la mauvaise graine de nous et un Etat laxiiste, crier notre douleur, indignation et dire merde d’etre les laisser pour compte au Mali ou il faut avoir des armes pour etre considere

  7. Nous sommes tous des maliens, asseyons et discutons en Maliens. Mais surtout pas d’impunité. Il faut chacun soit responsable de l’acte qu’il a posé contre son pays.

  8. Négociations signifie forcément CONCESSIONS!!! Si ceux du mnla sont prêts à signer, je crains le pire pour le mali quand à la version finale!!!

    Si nous avions eu une vraie armée, il y des mois que le mnla aurait été pris d’assaut et on en parlerait plus! Au lieu de ça, Tiéblé voulant gagner une stature internationale a fait le forcing pour ces fameuses “négociation”, alors que le mnla avait déjà le genou à terre! 👿 👿 👿 👿

    Il sera bien temps d’accuser les une et les autres!!! Si NOUS avions défendu NOTRE territoire et maté NOS rebelles, on ne serait pas dans cette situation où on va devoir baisser la culotte! 👿 👿 👿

    • @french pseudo, c’est effectivement l’armee serval qui a bloquer l’armee malienne a Anefis. Si tel n’etait le cas, le blocus de Kidal serait resolu depuis plus de deux semaines.

Comments are closed.