Mali: un jihadiste « franco-africain » transféré à Bamako

5 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Un islamiste à Gao, au Mali
© AFP

Un jihadiste « franco-africain » et deux complices « arabes » récemment arrêtés dans le centre du Mali alors qu’ils souhaitaient rejoindre les islamistes armés qui occupent le Nord, ont été transférés à Bamako, a appris jeudi l’AFP de source malienne proche de l’enquête.

Une enquête a été ouverte mercredi à Paris après l’arrestation dans le centre du Mali d’un Français. Il n’est pas encore formellement établi qu’il s’agit de ce « franco-africain » évoqué par la source malienne.

« Pour nous, pour le moment, c’est un +franco-africain+, on ne connaît pas exactement toutes ses nationalités », a déclaré la source malienne.

Elle a ajouté qu’il était arrivé à Bamako « sous bonne escorte » accompagné de « deux complices arabes » également arrêtés dans la région de Mopti (centre).

Cette source n’a pas souhaité donner les nationalités de ces « Arabes », car, selon elle, « d’autres arrestations sont en cours ».

« Ces deux Arabes venaient de Tombouctou (nord du Mali) pour accueillir le +franco-africain+ qui avait de faux papiers, fabriqués dans un pays voisin du Mali », a ajouté cette source.

Selon elle, ce « franco-africain » parle « librement », dit « qu’il ne regrette rien, qu’il voulait mourir en +martyr+. Il a également déclaré que plusieurs autres +soldats de l’islam+ qui sont notamment en France, s’apprêtaient à rejoindre le nord du Mali ».

« Sa mission était de +leur ouvrir le chemin+. Ils sont prêts et ils n’ont peur de rien », a déclaré ce jihadiste, selon la même source.

Selon une source judiciaire française, le Français arrêté dans le centre du Mali voyageait sous une fausse identité, sous le nom de Khalifa Dramé. Il était arrivé il y a une semaine au Mali en provenance de Lisbonne.

Selon cette source, il pourrait s’agir d’un certain Ibrahim Aziz Ouattara, né en 1988 en France et inculpé en novembre 2010 dans le cadre d’une instruction ouverte sur des soupçons de projet d’attentat contre le recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubakeur.

Au fil des investigations, les juges se sont intéressés à des séjours de M. Ouattara à l’étranger, au Yémen et au Pakistan notamment, pour y rallier des zones de combat. Il avait été interpellé en Egypte à l’automne 2010 et renvoyé en France.

Alors placé en détention provisoire, il avait été libéré en juillet et placé sous contrôle judiciaire.

Trois groupes islamistes armés occupent totalement le nord du Mali depuis fin juin: Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), Ansar Dine (Défenseurs de l’islam) et le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao).

Ils y imposent la charia (loi islamique) avec une extrême rigueur, (lapidations de couples non mariés, amputations de présumés voleurs, coups de fouets au buveurs d’alcool et aux fumeurs) et y commettent de nombreuses exactions et destructions de monuments sacrés.

Des sources sécuritaires régionales ont affirmé mercredi à l’AFP que des « dizaines » de jeunes Européens et Africains vivant en Europe, ralliaient où tentaient de rallier les groupes islamistes armés pour combattre à leur côté dans le Nord.

Fin octobre, des « centaines » de jihadistes venus du Soudan et du Sahara occidental essentiellement, avaient été vus par des témoins dans la région.

Une force armée internationale est actuellement en préparation pour intervenir dans le nord du Mali afin d’en déloger les groupes islamistes armés.

AFP /16:40 – 08/11/12

SOURCE:  du   8 nov 2012.    

5 Réactions à Mali: un jihadiste « franco-africain » transféré à Bamako

  1. kouroukanfouga

    Il faut comprendre que tous ces gens qui tentent de rejoindre le nord du Mali en ce moment ne sont pas tous des vrais jihadistes. Certains ont pour mission d’infiltrer les réseaux terroristes.
    Un peu d’analyses et de bon sens !

  2. Ramses10

    Qu’attendez-vous pour l’abattre? Ne perdez plus le temps avec les pires ennemies du pays.Encore félicitation à notre vaillante armée qui a pu le démasquer. Il a la chance parce que ce n’est pas du côté de Djabaly.Nous disons félicitation et courage au bataillon de Djabaly. Tous les maliens vous soutiennent. Encore plus de vigilance pour en finir avec les apatrides.

  3. Amidou9658

    Je me demande pourquoi on les a pas abattu!!
    C’est exactement ce qu’ils auraient fait à nos soldats s’ils avaient réussi à joindre le nord. Il faut arrêter cette hypocrisie. Qu’ils soient américain, français ou de n’importe quel pays, un ennemi est un ennemi. Pourquoi ils ne se battent pas pour l’application de la charia dans leurs pays respectifs?
    Ils veulent mourir en martyr, exauçons leurs rêves!!!

  4. A vos armes, prêts, partez!

    Pas perdus pour tout le monde, j’espère!!!

    Maintenant qu’on tient 3 de ces salopes, il faut qu’on s’occupe d’eux comme ils le méritent! Et ne surtout pas les renvoyer dans leurs pays d’origine sous prétexte de je ne sais quelle subtilité juridique! Non!

    On les tient, on les garde! Et qu’ils payent l’additionj! Ces crevures rêvent parait-il de donner leurs vies pour le djihad, et bien donnons-leur cette chance! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  5. Des fisl perdu