Mali: un responsable de l’ONU rencontre Ansar Dine, une première

30 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Algabass Ag Intalla, Ayoub Ag Ahanga et Cheikh Ag Wissa, les négociateurs d’Ansar Dine à Ouagadougou

OUAGADOUGOU – Le représentant de l’ONU en Afrique de l’Ouest, Saïd Djinnit, a rencontré mardi à Ouagadougou des représentants d’Ansar Dine, l’un des groupes islamistes armés occupant le nord du Mali, a constaté un journaliste de l’AFP.

Il s’agit de la première rencontre officielle entre un responsable onusien et Ansar Dine, mouvement qui applique de façon stricte la charia (loi islamique) dans le nord du Mali (amputations, lapidations, coups de fouet), de même que les jihadistes d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) qui dominent aussi la région.

M. Djinnit, qui s’était plus tôt entretenu avec le président burkinabè Blaise Compaoré, médiateur dans la crise malienne pour l’Afrique de l’Ouest, a retrouvé ces responsables d’Ansar Dine dans un domicile privé.

Juste avant, le représentant des Nations unies s’est entretenu avec des membres du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), rébellion touareg évincée du nord du Mali par les islamistes, mais considérée comme un acteur-clé pour une solution négociée.

Ibrahim Ag Mohamed Assaleh, l’un des responsables du MNLA, a évoqué devant la presse une prise de contact. Le MNLA a confirmé à M. Djinnit être tout à fait disposé au dialogue, y compris avec Ansar Dine, a-t-il souligné.

Le dialogue est l’option préférée pour résoudre la crise au Mali mais doit avoir des résultats assez vite, avait déclaré M. Djinnit après son entretien avec le président Compaoré, médiateur pour la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao).

Tout en maintenant ouvert le dialogue, les chefs d’Etat ouest-africains réunis dimanche à Abuja se sont mis d’accord sur l’envoi au Mali d’une force de 3.300 soldats afin de reconquérir le nord du pays, occupé depuis avril. Ce plan doit être transmis à l’ONU avant la fin novembre, via l’Union africaine.

Le président burkinabè a engagé des discussions avec Ansar Dine et avec le MNLA, deux mouvements qui ont actuellement des représentants à Ouagadougou.

(©AFP / 13 novembre 2012 19h10)

SOURCE:  du   13 nov 2012.    

30 Réactions à Mali: un responsable de l’ONU rencontre Ansar Dine, une première

  1. Kadi

    Said Djinnit peut donner sa soeur à Ansardine et au MNLA si ça lui chante que nous nous en foutons éperdument. Vive la libération et vive ce qui va suivre. Plus rien ne sera comme avant! Ils connaitront un sort pire que leurs victimes et l’ONU sera très loin ou arrivera en retard.

  2. DIOPGALSEN

    Montres de luxe, téléphones haut de gamme, vêtements immaculés sans compter les comptes bancaires bien fournis, les passeports diplomatiques et certainement les bolides qui attendent dehors.

    Les gens sur cette photo ne sont pas prêts à renoncer à leurs actes de terrorisme et de prises d’otages. Pour des bandits ils vivent plutôt bien et c’est seulement par la force qu’on peut les freiner. Tous ces groupes ont la même tête et pendant qu’une partie négocie ou fait semblant, l’autre partie s’arme, s’entraîne et recrute.

    Moralité: C’est seulement par la force (la violence et sang) qu’on peut éradiquer le terrorisme. Telle est ma conviction. Alors frères maliens ne vous laissez pas distraire.

  3. mbè faso fè

    Toute cette mise en scène ne servira à rien monsieur Blaise, le compte à rebours a déjà commencé. Cher exécuteur des basses besognes!
    La mutinerie de l’an passé ne fut que l’entrée en matière d’une vaste opération qui sonnera le glas pour un pouvoir assassin qui n’a que trop duré. Comme l’œil de Caïn, tu seras hanté par le spectre d’un certain THOMAS SANKARA, après ce sera ceux des compagnons JEAN BAPTISTE LINGANI, HENRI et NORBERT ZONGO, suivront ensuite tous ceux qui ont innocemment perdu la vie au Liberia, en Sierra Léone, en Côte d’Ivoire, et aujourd’hui au Mali.
    BON VOYAGE POUR L’ENFER, LA SEULE PLACE QUI VAILLE POUR TOI !!!
    1. PS : n’oublie pas d’y emmener ton MNLA.

  4. brahim ould mohamed

    Depuis quelques temps,des langues se dilluent,mais dans le mauvais sens.Elles s´en prennent injustement,pêle-mêle,á l´Algerie,la Mauritanie,le burkina-fasso,bref á tout le commun des mortels,cherchant á compliquer d´avantage la situation du mali,en lui creant des tensions avec ses voisins.Il est vrai que l´algerie et mon pays la Mauritanie devraient et sans ambage combattre aux côtés des frères maliens contre les forces obscurantistes qui occupe injustement son territoire.Il est d´autant plus vrai également,que les frères maliens devraient-être plus engagés,et que le temps presse,et les terroristes trouvent le temps de s´organiser.Le mali a toujours éxisté comme etat souverain,doté d´une armée republicaine,qui doit prendre la responsabilité de defendre son unité,son integrité territorialle,et non se volatilisait dans la nature,sans coup ferir.Alors sans perdre du temps,algeriens,mauritaniens,maliens,battons-nous,et c´est une honte que nous ésperons que les autres pires que nous viennet le faire á notre place.Cessez de vous injuriez,et concentrez-vous á l´essentiel,liberer le mali.

  5. L'homme des tenebres

    Les maliens se sentent pousser des ailes à cause du leurre d’ une intervention, voilà pourquoi on entend chaque soldat au clavier refuser l’ idée de negociation. Comme dit l’ autre, nous vous souhaitons bonne guerre. Mais une chose est sûre: les rebelles vont vous mater ou disons remater et ça sera la case depart.

    • Merci mon cher. Mais j’espere que la fermerez lorsque c’est l’armée malienne qui matera. Vous connaissant, vous et tous les gueulards de votre espece, vous allez sauter sur tous les medias du monde pour dire qu’il y a genocide au Mali, que les Touaregs sont marginalisés, et pateti et patata. Tous les gueulards de ce genre vont enfouir leur queue entre leurs jambes bientot et cela avec ou sans l’appui de qui que ce soit.

    • mbè faso fè

      Ta réaction se comprend, homme des ténèbres(l’enfer). A coup sûr, cette guerre se terminera par des révélations qui mettront à nu un certain BLAISE COMPAORE. L’armée Malienne n’a jamais été matée, puisqu’elle n’a engagée aucun combat. Elle ne pouvait nullement faire face au vaste complot ourdi par NICOLAS SARKOZY et BLAISE COMPAORE. cette fois-ci, quand les vrais combats seront engagés, sans la complicité de la France aux côtés de ces criminels, tu verras que ce sera pire qu’un certain mois de décembre de l’année 1985. Foi de mandingue !

    • L'africain

      Apres le tour au Burkina. Tu ne me fais pas pitié et je te souhaite le malheur pire que pour le Mali.

  6. LeCitoyen.

    Aussi algérien soit-il, s’il negocie c’est qu’il a l’aval de Ban Ki Moon …
    Alors bonne nouvelle…
    Nul ne peut dire où mène la guerre ou ce qui se passera après. Attentats suicides ? Attaques isolées de postes militaires ? Représailles sur les autres membres de la CEDEAO ?
    BREF, la guerre, si cela est possible, éloignez nous de cette coupe…

  7. Taavarich

    Said fait la politique de l’Algerie et non celle de l’onu,chose que le Maroc a vite compris en refusant sa nomination comme representant special de l’onu pour le sahel.

  8. Taba

    M.Said Djinit doit savoir que Ansar Dine et le MNLA sont des organisations criminelles qui ont commis des crimes odieux en egorgeant,eventrant des soldats Maliens,en roulant des jeeps sur des officiers militaires Maliens attaches jusqu’a ce que mort s’en suive,Si certaines puissances veulent considerer de tels individus comme des personnes dignes de s’asseoir sur la meme table de negociation avec les leaders Maliens, le peuple Malien n’entend pas ce probleme de la meme facon.Elle sait que ces Etats ne penseraient pas une seconde ,s’ils etaient dans la meme situation, a negocier.Ce n’est pas en declarant qu’ils sont des personnes credibles,qu’ils ne seront plus consideres comme criminels par les Maliens.Les faits sont la .Un reglement de cette crise ne peut intervenir en fermant les yeux sur des crimes contre l’humanite,et cela de la part d’un representant des Nations Unies,

  9. Kassin

    La Burkinalgérie où le nouvel avocat des criminels du sable se paie un Mali affaibli par 23+20 ans d’irresponsabilité et d’insouciance coupable et grave qui a consisté à voler inutilement l’argent public et à le placer hors du Mali (appartement, maison, compte en banque…) et à le gaspiller au Mali (griots, femmes climatisées, sales voitures, maisons mal construites….)

    Cette attitude envers l’argent de l’état non réprimée par la loi (justice inexistente) a réduit à néant l’éducation, la formation et l’équipement adéquat de tous les agents et services publics, et non pas seulement l’armée qui n’est que la partie visible de l’iceberg.

    Le service public dans toute sa facette est à genou (éducation, santé, justice, sécurité, administration, collectivités locales, institutions publiques…), pire on peine à avoir un secteur privé à la hauteur, la famille se disloque, et la société n’a plus de repère.

    Dans ces conditions, face à la détresse et à la désolation des masses populaires, les charlatans et autres objecteurs de conscience font la loi dans les rues, dans les quartiers, sur les ondes des radios, sur internet, dans des mosquées…

    Les capacités d’analyse, de rebond, de créativité et de dynamisme sont réduites à une valeur négative par une médiocrité endémique et une incompétence généralisée.

    Intellectuels et non intellectuels se confondent par une alchimie unique au monde pour produire encore et encore de la négation sur tous les sujets d’intérêt public ou d’utilité nationale.

    À voir la classe politique et dirigeante ainsi que le peu de milieu intellectuel se noyer lamentablement sur des problèmes pourtant simple à résoudre de prime abord, on a envi d’aller recruter les enfants de l’école primaire d’un autre pays pour sortir le Mali de l’ornière tellement qu’on est tombé dans le tréfonds et tellement qu’on ne voit personne sur qui on peut compter au niveau national.

    C’est pour cela que la nouvelle entité tout fraîchement sortie des chapeaux des généraux algériens en fin de cycles et de l’assassin de Thomas Sankara, Blaise Comparé, pousse comme une fleur de printemps après un hiver rigoureux, la Burkinalgérie.

    Elle est la nouvelle mafia qui se nourrit de la médiocrité malienne, mais jusqu’à quand oh diable jusqu’à quand?

    • Da

      Merci kassin pour les mots vrais et justes que ton commentaire contient. Exactement ce que vous dites caractérise l’homme Malien face à son destin.