Mali : une délégation du MNLA reçue par Paris

49 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Bilal Ag Achérif, chef de la rébellion touarègue du MNLA, reçu à Paris, le 23 novembre 2012.
AFP

Le président du MNLA, la rébellion touarègue malienne, Bilal Ag Chérif, est à Paris en compagnie de trois autres membres du mouvement. Ils ont fait le déplacement pour rencontrer des responsables français au sein des ministères des Affaires étrangères et de la Défense, et tenter d’obtenir un soutien, diplomatique mais surtout militaire pour combattre les jihadistes qui contrôlent le nord du Mali. Suite à de premiers entretiens hier, les diplomates français ont rappelé leur priorité : que l’intégrité territoriale du Mali n’était pas négociable.

Une délégation de la rébellion touarègue malienne du MNLA, Mouvement national de libération de l’Azawad conduite par son chef Bilal Ag Achérif, a été reçue le 22 novembre à Paris par le représentant spécial de la France pour le Sahel Jean-Félix Paganon. Elle survient alors que la France est en pointe dans les préparatifs d’une force armée internationale – composée de soldats africains et soutenue par les Occidentaux – devant intervenir avec l’aval de l’ONU dans le nord du Mali pour en chasser les groupes armés islamistes.

Mossa Ag Ataher, le coordinateur de l’action diplomatique du MNLA explique les objectifs de ce déplacement dans la capitale française : « Le chef du MNLA Bilal Ag Chérif, est effectivement en France depuis mercredi. Il est venu porter le message du MNLA aux autorités françaises au niveau des Affaires étrangères. Le message du MNLA est clair, c’est que nous nous inscrivons aujourd’hui dans la logique des négociations politiques en vue de chercher une solution politique à la crise qui nous oppose au Mali.

Au niveau de la défense, poursuit-il, nous pensons qu’aujourd’hui, la communauté internationale doit saisir cette opportunité qu’est le MNLA qui est en train de mener avec de maigres moyens et avec seulement une détermination, des opérations de grande envergure. Donc nous pensons aujourd’hui qu’il est urgent que la France particulièrement apporte un soutien au MNLA dans le cadre de l’éradication du terrorisme ».

Les autorités françaises ont redit leur volonté que l’intégrité territoriale du pays soit rétablie. Le MNLA est opposé à une intervention miltiaire dans le nord du Mali et attend toujours l’ouverture d’un dialogue avec Bamako.

Mohamed Ag Mossa, maître à Tombouctou

Obligation pour les femmes de porter un voile opaque, de tailler le bas des pantalons des hommes. Interdiction pour les coiffeurs de couper la barbe. Interditcion encore d’écouter de la musique ou de regarder la télévision. Voilà quelques une des dernières règles imposées à Tombouctou par les intégristes d’Aqmi, al-Qaïda au Maghreb islamique et d’Ansar Dine.

Des règles décidées, définies par un homme du pays. Il s’appelle Mohamed Ag Mossa. La quarantaine, grand, timide, celui qui se présente sous le nom d’Hamar Mossa est l’homme fort de Tombouctou. « C’est un enfant du pays, il vient du village d’Aglal », raconte un commerçant. « Avant on le respectait, désormais, on le déteste », ajoute-t-il.

Rentré d’Arabie Saoudite il y a cinq ans, Mossa a fait construire sa mosquée dans le quartier Hama Bangou provoquant la colère des imans et des marabouts. Influent, il avait obtenu de prêcher l’islam sur les ondes de l’ORTM, la radio nationale. Depuis l’arrivée d’Aqmi, Mohamed Ag Mossa fait régner la terreur.

« Ici, c’est lui le chef, c’est lui qui a le plus de combattants, surtout des jeunes », estime un vendeuse qui ajoute « il rackette les commerçants, il enferme les femmes dans ce qu’il appelle son centre de rééducation, il tabasse et fouette tous ceux qui se dressent devant lui. C’est insupportable ».

Les habitants lui ont d’ailleurs trouvé un surnom : CB pour commandant de brigade. « C’est un homme dangereux, qui ne respecte rien», explique un notable.  « Récemment on l’a vu avec les émirs d’Aqmi, Abu Zeid, Sanda Ould Boumana et Ridouane. Tout le monde raconte qu’il est chargé de recruter pour al-Qaïda et malheureusement, il a beaucoup de jeunes Maliens ».

RFI / 26/11/2012

 

49 Réactions à Mali : une délégation du MNLA reçue par Paris

  1. Danzanble

    Le MNLA ne devrait pas être reçu par la France. Il sait comment éteindre le feu qu’il a allumé donc à moins de l’avoir allumé avec la France il doit lui même éteindre son feu.

  2. BDiagne

    Qu’ils changent de nom s’ils sont Maliens.au lieu de MN Libération de L’azawad qu’ils se nomment MLNM (Mouvement de libération Nord Mali). Nous ne voulons pas entendre parler de libération de l’azawad. Négocier avec ce groupe serai reconnaître l’existence d’un territoire « Azawad ». Ils ne peuvent pas etre à la fois Malien et azawadien.

  3. Dr ANASSER AG RHISSA

    LES MALIENS DOIVENT DÉPASSER LEURS ÉGOS ET PRENDRE DE LA HAUTEUR POUR SE CONCERTER, DÉFINIR LE FUTUR SOUHAITÉ, NÉGOCIER ET S’ENTENDRE LIBREMENT SUR CE QU’ILS VEULENT DEVENIR

    Bonjour,
    Merci pour les nombreux internautes et Maliens qui échangent sur le devenir du Mali. Certains pensent que le fédéralisme sera imposé aux Maliens par des organisations et des pays étrangers.

    La bonne gouvernance passe par l’unité du commandement mais aussi par la fixation de règles claires entre commandements pouvant être différents, à condition que les parties prenantes s’y conforment.

    Ce dernier cas est semblable à celui qui est nécessaire pour l’élan harmonisé entre les différents contingents qui composeront la force de la CEDEAO/UA/ONU qui sera utilisée pour la restauration de l’intégrité territoriale du Mali.

    Donc, une parfaite harmonisation entre les différentes parties prenantes est nécessaire pour atteindre, sans surprise, un objectif.

    C’est le cas de la négociation qui exige qu’on sache qu’est ce qu’on doit négocier, avec qui et pourquoi en ayant défini au préalable des principes, conditions et des règles à respecter, d’où la proposition que j’ai faite d’un guide et d’une plateforme de concertations nationales, de négociation pour une sortie durable de la crise.

    Les propositions que font les Maliens ont pour but de retrouver leur souveraineté en s’entendant sur une solution pour une sortie durable de la crise.

    Les miennes coïncident avec celles de nombreux Maliens (politiciens et membres de la société civile) et étrangers.

    Chacun a sa façon de voir, ce qui n’empêche pas des points de vue identiques.

    Nous devons apprécier le fait qu’un consensus mondial s’est dégagé, aujourd’hui, sur l’intérêt de la négociation pour éviter les méfaits et les effets collatéraux d’une guerre. Même si on n’évitera pas celle contre le terrorisme.

    Contrairement à ce que disent certains, je ne pense pas que tout soit déjà ficelé par l’ONU ou par certains pays.

    C’EST AUX MALIENS DE DÉFINIR LE FUTUR QU’ILS SOUHAITENT ET DE TRAVAILLER ENSEMBLE EN FIXANT DES PRINCIPES ET DES CONDITIONS A RESPECTER POUR Y PARVENIR.

    Le MNLA et Ansar Dine seront soumis à des principes (non impunité, respect des droits de l’homme, refus du terrorisme, coexistence pacifique) et des conditions (dépôt des armes, indivisibilité du Mali et laïcité) fixés par les Maliens d’un commun accord et non par des étrangers, comme certains le pensent.

    La condition d’indivisibilité est contraire au concept de fédéralisme. De ce fait, si ailleurs certains veulent imposer ce dernier, c’est aux Maliens de s’y opposer.

    C’est aux Maliens de s’entendre pour bâtir un Mali nouveau répondant à leurs souhaits et aux conditions et principes qu’ils définiront.

    C’est pourquoi, les Maliens doivent s’entendre sur un guide et une plate-forme de concertations nationales et de négociation pour une sortie durable de la crise.

    D’où l’intérêt de ma proposition en ligne sous forme de lettre ouverte au Président du Mali, au gouvernement, à la commission nationale d’organisation des concertations nationales et à tous les Maliens, mais aussi au médiateur.

    Souhaitons que tous les Maliens dépassent leurs différences et leurs égos pour s’accorder sur le devenir du Mali en s’appuyant sur un ENGAGEMENT RESPONSABLE constitué par les conditions et principes, vus précédemment, dont l’intégrité, la laïcité et le refus du terrorisme.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail : Webanassane@yahoo.com

  4. Lasstuss

    On peut dialoguer maintenant, mais je sais que la guerre entre le MNLA et le Mali est inévitable, même si elle intervient dans 5 ou 10 ans parceque ces gens ne se considerent plus comme des maliens (Mossa Ag : « nous nous inscrivons aujourd’hui dans la logique des négociations politiques en vue de chercher une solution politique à la crise qui nous oppose au Mali »), or le Mali n’est pas prêt à leur céder un seul mm du territoire national. La cohabitation avec les autorités et l’armée malienne va aboutir inévitablement à un clash un jour ou l’autre. Donc même si les négociations aboutissent à une issue heureuse à la crise, l’armée doit se tenir prete à en decoudre définitivement avec le Mnla à la premiere occasion……

  5. 1FILSDUMALIBA

    Il ne faut pas de dialogue avec aucun groupe avant d’avoir une position de reelle force. Le peuple malien et notamment nos parents du word seront les grands perdants et ces racailles auront a couler douce.

  6. moussa ag

    Je vais répéter … puisque mon frère cliclac m’a contesté …

    LE MNLA SERA LE GROS GAGNANT DE LA MERDE QU’ILS ONT CRÉER….AU LIEU D’ÊTRE PENDU…ILS SERONT DIRIGEANTS…..

    SANS OFFENSE ENVERS LES SENSITIFS ETHNIQUES COMME MON FRERE LYNX22….IL SEMBLE QUE CETTE BANDE EST BEAUCOUP PLUS INTELLIGENTE QUE NOTRE TRIO DE SUPER STARS…. LE MATHEMAGICIENS DJONKISS….L’ASTRE DES ASTRES CMD … ET LE GUEULARD ANGLOPHONE CAPITOUT SANOGO….

    JE REPETE … ILS SONT BEAUCOUP PLUS INTELLIGENT QUE NOTRE TABOURET A TROIS PIEDS…..

    BON … MON EVALUATION NE TIENT PAS CONTRE DE BEAUCOUP DE FACTEURS…. EN PARTICULIER L’OPPORTUNISME ET LA SOIF DU POUVOIR ET DE L’ARGENT … QUI SEMBLE AVOIR REDUIT LE TRIO MALIEN AU DESSOUS DU NIVEAU INTELLECTUEL DU LIEUTNANT QUEBEQUOI KONARE….

    Que personne ne me pose la question sur les raisons DU qualificatif « LE QUEBEQUOI »…. vous avez tous écoutez son discours la nuit du coup d’état irréfléchi …. ET ÇA C’ÉTAIT DU QUEBEQUOI PUR ET SIMPLE….je pari mon turban qu’il a fait un stage labas chez ces « francophones »…..

    Moussa Ag, qui pense que les longues études ne sont pas signes d’intelligence…OU L’OPPORTUNISME PEUT MENER AU RETARDEMENT INTELLECTUEL…

    • Dr ANASSER AG RHISSA

      Bonjour,
      Merci Moussa Ag de votre commentaire.

      Le MNLA n’est pas plus intelligent que les Maliens mais se base sur la force de la communication pour exister et pour faire tout ce qu’ils font.

      Le Mali doit faire autant et même mieux, car vous savez tous, la communication a un pouvoir puissant, et, est un pouvoir puissant.

      Le gouvernement de transition ne doit pas négliger cet aspect surtout en cette période où les concertations et les négociations vont démarrer.

      Concernant les concertations et les négociations, c’est au Mali de s’organiser (en créant au plus vite sa commission nationale aux négociations et son conseil national de transition) et de s’apprêter (créer un guide et une plateforme de concertations nationales et de négociation pour une sortie durable de la crise) pour sortir GAGNANT de ces dernières et faire que toutes les régions du Mali et toutes les communautés du Mali soient TOUTES bénéficiaires des retombées de cette crise et que la restauration de l’intégrité, dans l’unité, soit effective.

      L’engagement responsable de tous les Maliens est INDISPENSABLE.

      Bien cordialement
      Dr ANASSER AG RHISSA
      EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
      E-mail: Webanassane@yahoo.com

      • SALY

        je suis daccord avec toi,la gurre médiatique est plus puissante que la gurre bombe atomique,on a accuse l’ancien régime de manque de communication inconpetant par la crise du nord,jusqu’a présent aucun résultant,nos dirigentcont sont tellement nul en communication continuez a dormir :arrow: :arrow:

      • moussa ag

        Bonjour Dr. Ag Rhissa …

        Merci de votre réponse…
        Ce que vous décrivez ci dessus releve de l’intelligence et du sérieux désire de se sortir de la merde.

        Nos dirigeants ne sont pas de la dernière pluie et savent très bien l’importance de la communication mais je doute qu’ils perçoivent la situation comme une question DE VIE OU DE MORT … comme la perçoit le MNLA ….pourtant C’EST UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT POUR LE MALI… à mes yeux…

        L’OPPORTUNISME ET LA SOIF DU POUVOIR PAR LES UNS ET LES AUTRES EST L’UN DES GROS PROBLÈMES ACTUELS DU MALI…

        LE MNLA sortira GROS GAGNANT DE LA GROSSE MERDE QU’ILS ONT CRÉE….

        AU LIEU D’ÊTRE PENDU…ILS SERONT DIRIGEANTS AVEC DES BÉNÉFICES PAYÉS PAR CEUX QU’ILS ONT ASSASSINÉS … ABUSÉS …. ET CEUX DONT LES VIES ONT ÉTÉ COMPLÉMENT DÉTRUITE PAR CETTE MERDE….

        Moussa Ag, qui pense que nos dirigeants NE SONT PAS PLUS INTÉRESSÉS PAR LES INTÉRÊTS DU MALI … QUE PAR LEUR INTÉRÊTS PERSONELS…. EN PARTICULIER CMD….ON A VU SES TALENTS QUAND SES INTÉRÊTS ÉTAIENT MENACÉS … UNE DÉCEPTIONS NATIONALE VENUE DES ASTRES….a mes yeux

  7. celui qui se tape blanche merde et sa coco 100 armes

    Devinette:

    Qu’est-ce qui reste lorsque ma femme et ma fille me fuit?

    Qu’est-ce que reste lorsque ma famille m’abandonne devant un klavier d’ordi à la maison de retraite?

    Qui qui reste lorsque je passe tout le reste de ma vie sur maliweb?

    Qu’est-ce qui reste lorsque je ne fais qu’insulter les victimes de la guerre au Mali?

    Qu’est-ce qui reste lorsque je n’ai pas de vie?

    Qu’est-ce qui reste lorsque je n’ai pas d’amis?

    …Bref

    Il reste BLANCHE MERDE: une petite retraité blanc aigri et qui n’a que la haine dans le bout de coeur qui lui reste ..

  8. coco

    tiré de La Lettre du Continent 647 du 22 novembre ….

    MALI
    L’option militaire laisse Washington sceptique

    Patron d’Africom, le général Carter Ham a tenu à rappeler, le 14 novembre à Paris, quelques vérités sur la perception américaine de la crise sahélienne.

    Une intervention militaire visant à déloger les groupes salafi stes du Nord-Mali doit être avant tout africaine, selon le général américain Carter Ham. Le patron d’Africom, qui s’exprimait le 14 novembre dans les locaux de l’ambassade des Etats-Unis à Paris, considère qu’une telle opération doit être « pensée, conduite et
    exécutée » par les Africains.

    Les pays tiers, en particulier les Etats-Unis et la France, n’apporteront qu’un « soutien ». Selon l’officier, qui s’est récemment rendu dans tous les pays concernés, Washington n’a toujours pas reçu de demandes spécifiques de la CEDEAO. Tout en admettant la présence d’un « noyau dur » au Nord-Mali composé de 800 à 1 200 terroristes avec lesquels les négociations sont quasi impossibles, la solution militaire est loin d’être une « certitude », selon Carter Ham. « La négociation politique, une composante humanitaire et la sécurité aux frontières doivent s’imposer préalablement ».

    D’autant que toute opération ne pourra intervenir « avant plusieurs mois », car elle nécessite « d’entraîner et de rééquiper » l’armée malienne, censée être en première ligne avec l’appui des forces de la CEDEAO.

    Autre point évoqué : la loi américaine interdisant d’entraîner et d’équiper une armée à l’origine d’un putsch, les Etats-Unis excluent, pour l’heure, d’aider l’armée malienne tant que le capitaine Amadou Haya Sanogo et ses compagnons, auteurs du putsch du 22 mars, conserveront de l’influence à Bamako.
    En revanche, Carter Ham estime que les différences de vue entre pays africains sur la sortie de crise au Sahel ne sont pas « insurmontables ». Tous les Etats concernés (Algérie et Mauritanie en tête) s’accordent sur deux points essentiels : l’intangibilité des frontières du Mali et la sérieuse menace que représentent AQMI et les autres groupes terroristes dans le septentrion malien. ……..

    voila voila …..

    • celui qui se tape blanche merde et sa coco 100 armes

      Autre point évoqué : la loi américaine interdisant d’entraîner et d’équiper une armée à l’origine d’un putsch, les Etats-Unis excluent, pour l’heure, d’aider l’armée malienne tant que le capitaine Amadou Haya Sanogo et ses compagnons, auteurs du putsch du 22 mars, conserveront de l’influence à Bamako.

      Ah Ah Ah Ah Ah Ah Ah Ah Ah Ah Ah Ah Ah Ah Ah Ah Ah Ah Ah Ah Ah Ah Ah Ah Ah Ah Ah Ah!!!
      :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

      Saddam, Noriéga, Pinochet, Mobutu, Moubarak, Ben Ali … doivent se marrer dans leur tombe…
      (sans parler des autres encore au pouvoir et soutenu par les etas-unis: blaise, Colombie, Afghanistan..)

      Mais l’occident est disqualifié sur le plan de l’humanisme…

      • coco

        Je suis d’accord avec toi . La référence de l’humanisme c’est au Mali qu’on peut la retrouver ….
        Problème , tu grattes profond , çà s’écroule .

  9. L'homme des tenebres

    Pourquoi avez-vous accepté la resolution des nations unies? Elle était claire pourtant! Elle vous enjoint, cette resolution, a negocier avec tous ceux qui auront renoncé au terrorisme. Vous aurez dû la contester dès au depart. Vous êtes pris dans votre propre piège en voulant jouer sur le clair-obscur.

    • celui qui se tape blanche merde et sa coco 100 armes

      tu es nouveau toi, et pourtant tu as 143 commentaires…

      LE MALI N’A AUCUNE CARTE EN MAIN!!!

      C’est l’occident qui décidéra si les président-prêfets vont libérer les armes où non…

      Contester où pas, ça ne sert à rien…

      Le congo plus riche et puissant que le mali, ça ne change rien…
      Le sudan plus riche et puissant que le mali, ça ne change rien…
      La côte d’Ivorie plus riche et puissant que le mali, ça ne change rien…

      C’est trop tard, à partir du moment où tu laisse le sort de ta nation entre les mains de l’occident blanc…

  10. npogo

    Le MNLA pense que ils sont exlus de l’intervention militaire contre les térroristes, ils font partis des des térroristes c’est eux qui ont améner leurs colègues AQMI contre la nation Malienne.
    «L’intégritèe territorial du Mali n’est pas négociable» n’est pas une réponse essenciel sufisante et claire, les responsables Français dévraient répondre la question du démande de l’aide de MNLA ainsi:
    nous préferont de aider le gouvernemant Maliens pour lutter contre lestérroriste su son térritoire ou nous ne pouvons pas vous aider à la place du gouvernemant Malien.

  11. QUI PEUT M’EXPLIQUER LA LOGIQUE DES FRANCAIS: POURQUOI LA FRANCE DE HOLLANDE CONTINUE-T-ELLE D’ECOUTER LE MNLA?

    • Kadi

      Mon frère l’explication est simple: le MNLA ne vaut rien mais fait beaucoup de bruit autour de son Azamerde, pendant ce temps nous au Mali ou plutôt à Bamako nous cherchons chacun à contrôler le pouvoir ou du moins ce qu’il en reste. on ne parle pas de notre Nord. Entre temps l’Italie et l’Algérie s’entendent pour faire reculer l’intervention on ne dit rien.Ainsi la France et la communauté internationale approchent celui qui se montre le plus intéressé par le Nord c’est à dire le MNLA ( qui ne représente personne mais qui entreprend quand même quelque chose). Nous avons des yeux mais nous ne voyons pas, des oreilles mais nous n’entendons rien et un cerveau pour ne rien comprendre à comment marche le monde. Voilà le complot contre le Mali auquel nous prendrons la plus grande part en toute tranquillité. Voilà T Sankara

    • blanche neige

      Ecouter ne veut pas dire soutenir !!!!

    • blanche neige

      T Sankara ,ecouter ne veut pas dire soutenir !!

      • celui qui se tape blanche merde et sa coco 100 armes

        mais blanche merde veut bien dire une merde blanche sans vie!!!

        :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

  12. celui qui se tape blanche merde et sa coco 100 armes

    coco=blanche merde= sanene ba kulé fa kulé den kulé itakou bakou :lol: :?: :-P

  13. Joe880

    Il y’a des choses qui clochent pas dans cette histoire:
    1. Ce n’est pas le MNLA qui occupe le Mali, or toutes les négociations à Paris ou à Ouaga sont focalisées sur ce petit groupe de récalcitrants.
    2. C’est le MNLA qui parle de partition du pays, pas Aqmi, pas le Mujao encore moins Ançar pourtant c’est avec eux qu’il faut négocier toujours.
    3.Tous ceux qui ont condamné avec énergie l’occupation du Mali et ont prôné une intervention militaire rapide et concertée ont fini par demander de négocier avec l’ennemi – y compris CMD – .
    4. Les exactions commises ne semblent pas nécessiter une justice, nationale ou internationale, sinon le mot négocier n’a pas sa place.
    5.Comment le MNLA qui n’est constitué que de quelques rebelles peut avoir tant d’intérêt et pour Blaise, et pour CMD et pour Paris.
    Moi je pense qu’on cache quelque chose aux maliens et c’est à Cheick Modibo de nous édifier sinon l’histoire le jugera.

  14. blanche neige

    Aprés le MNLA c’est CMD qui est aujourd’hui à Paris . Peut etre que Madame avait des courses à faire dans les grands magasins parisiens pour les cadeaux de Noel ???? :mrgreen: :mrgreen:

    • celui qui se tape blanche merde et sa coco 100 armes

      Non: c’est att, alias atoufo qui fait des courses à paris avec sa femme et avec l’argent des rançons des espions français… :mrgreen: :lol: :mrgreen:

      alors blanche merde: toujours pas de vie à l’horizon pour le kul de babouin blanc ke t’es….;
      :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :wink:

  15. TOURE A

    L’ennemi number one of MALIBA est depuie des temps
    la FRANCE.

  16. Kalata

    Choses vues au Consulat général du Mali en France.

    En France, vous trouverez un terminal de paiement en carte bleue dans le plus petit des épiceries du coin de rue, l’équivalent de notre  » kôrôbôrô boutikini  »

    Depuis des années, le consulat Du Mali en France exige les paiements en espèce.
    Pas de chèque et surtout pas de carte Bleue.
    Ces foutus engins laissent des traces comptables. Et cela, le consulat et ses agents de caisse ne le veulent pas.
    De ce fait, toutes les magouilles sont possibles. Des millions d’€uros sont ainsi détournés au préjudice du Mali. Le Mali ne dit rien, il en a vu d’autres.
    Personne du sommet à la base ne trouve cela scandaleux. C’est normal. La corruption est notre dada.

    Le prix du Visa pour le Mali coûtait 28 € et du jour au lendemain il a augmenté de 278 % pour s’établir à 70 € pour un retrait prévu deux jours après la demande.
    Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, il revient à 90 € pour un retrait immédiat.

    Ce 20 € de plus correspond à quel travail supplémentaire ? Personne ne le sait

    Qu’est ce que cela veut dire ?

    Le consulat qui relève de l’administration publique fait la difference entre ceux qui ont les moyens de payez 90 € et les autres.
    Quand on sait que la forte majorité des demandeurs de Visa sont des Français d’origine Malienne.
    Où est l’impartialité, la légalité et la justice de l’Etat ? nul part.

    Au niveau de la caisse, trois personnes font le travail qu’une seule personne suffit à exécuter.

    Contre le paiement, on vous remet un reçu rempli à la main comme au bon vieux temps. Comme si le Mali a décidé de se mettre à l’écart des règles comptables standart.

    Le consulat rejette tous les outils modernes de comptabilité parce que cela rend le détournement un peu plus difficile.

    Si Le nouveau Ministre des affaires étrangères veut laisser une trace dans l’histoire de son ministère, l’occasion lui est offerte pour au moins tenter de juguler cette saignée de notre pays.

    Une image déplorable de notre pays pour toutes les personnes qui franchissent les portes de notre consulat dans la perpective d’un voyage au Mali.

    Autre habitude de travail au consulat, à l’heure de la prière, pendant que des personnes font la queue, des agents n’hésitent pas à se léver et aller faires une ablutions pour ensuite faire leur prière dans un coin.
    Toute personne appelé à passer à la caisse peut aisément remarquer des tapis de prières sur le sol.

    On prie Allah pour sûrement demander pardon de détourner l’argent qui aurait pu servir à sauver une femme enceinte et son enfant dans un village éloigné de bamako ou peut être à sauver d’une mort atroce de l’appendicite un pauvre paysans de Nyonson-bougou qui ne peut se faire diagnostiquer à plus forte raison se faire opéré dans un hôpital.

    Vive Le Mali

    • blanche neige

      Kalata , ton commentaire est excellent ,et bien meilleur que certains articles de journaleux qu’on peut lire ici . Tu resumes trés bien la cause principale du mal etre du Mali ………et ce n’est pas demain que les choses vont s’arranger malheureusement .

      • celui qui se tape blanche merde et sa coco 100 armes

        à kan la fin de la corruption dans le plus grand parti de france: ump

        union des franc-maçons et des sionistes…

  17. Niyefôkoyesegou

    La france soutient, aide et a reconnu les islamistes et rebelles Syriens.Comme, elle a été incapable d’imposer aux autorités Syriennes une négociation, elle le fait avec le Mali tout en apportant son soutient aux bandits du Mnla/ansardine

    • blanche neige

      NIyé encore une fois tu te prends les pieds dans ton tapis de prières !!! La France a reconnu les rebelles syriens ,c’est vrai ,mais pas les islamistes qui ssont venus se greffer plus tard dans les affrontements contre Bachar El Hassad .Comme partout ils ont profité de la situation .Les egyptiens viennent juste de comprendre qu’ils se sont fait baiser par le pouvoir islamistes …………bientot ce sera votre tour :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  18. Kadi

    Ils profitent de la léthargie du gouvernement très très très compétent pour placer des points. Romano Prodi a dit que c’est en septembre 2013 qu’on peut intervenir: personne au Mali n’a pipé mot.Le MNLA est reçu au Quai d’Orsay : personne ne réagit. Ne vous étonnez plus de rien. Y’a-t-il encore des hommes au Mali? réfléchissons y. On laisse les choses se mettre en place, on brille par notre indifférence et un beau matin patatras! On se réveille ligoté bâillonné et ahuri comme des singes. C’est la triste réalité de notre pays, nous ne sommes pas au fait des réalités du monde. Pauvres de nous, pauvre Mali, cette génération de tes fils reste dans la division et les querelles de clochers et tes ennemis te vendent les uns aux autres sans que personne ne les dérange. Mesurons nous seulement le quart des conséquence d’une telle haine pour nous mêmes. Si m^me sur le plan purement politique ou diplomatique nous ne pouvons plus défendre nos populations ou notre territoire, quel argument avons nous encore pour parler de souveraineté. N’est ce pas un tel degré de démission populaire à tous les niveaux que cherche Cheick Modibo Diarra pour céder définitivement aux terroristes?

  19. Danzanble

    Le Mali doit il compter sur la communauté internationale? Après nous avoir obligés à négocier avec des gens, qui, sans raison, ont pris les armes pour nous tuer, nous violer, nous humilier et nous infliger toute sorte de souffrance, la Communauté internationale,elle même les accueille à bras ouvert. Nos autorités ne doivent en aucune façon parler avec ces gens la ne parlons pas de négocier car il n’y a rien à négocier avec eux car avant de prendre les armes ils n’avaient eux même tenter aucune négociation sur quoi que ce soit.

  20. koudis

    ######le MNLA qui est en train de mener avec de maigres moyens et avec seulement une détermination, des opérations de grande envergure. Donc nous pensons aujourd’hui qu’il est urgent que la France particulièrement apporte un soutien au MNLA dans le cadre de l’éradication du terrorisme#### Bon sang, combien de fois vous allez entuber les gens avec de tels bobards ????? :evil: :evil: :evil: :evil: Heureusement que je ne suis pas en face de vous, sinon bonjour un joli coup de poing sur le visage avec de tels mensonges!!!! :evil: :evil:

  21. Dr ANASSER AG RHISSA

    DEVANT CONTRIBUER A LA COHÉSION NATIONALE, LES CONCERTATIONS NATIONALES ET LES NÉGOCIATIONS SONT INCONTOURNABLES.

    L’ENGAGEMENT RESPONSABLE DE CHAQUE PARTIE PRENANTE ET LA COHÉSION NATIONALE CONDITIONNERONT UNE SORTIE DURABLE DE LA CRISE AU MALI EN GARANTISSANT LA NON IMPUNITÉ, LA RESTAURATION DE L’INTÉGRITÉ TERRITORIALE ET DE L’UNITÉ ET LA RÉCONCILIATION NATIONALE MAIS AUSSI LA PAIX ET LA SÉCURITÉ PÉRENNES.

    Bonjour,
    Les concertations nationales et les négociations doivent être INCLUSIVES et OUVERTES aux régions, à la diaspora et à toutes les parties prenantes, A TRAVERS UN ENGAGEMENT RESPONSABLE.

    Ce dernier fait que doivent y prendre part tous les Maliens, de toutes les communautés, qui acceptent les principes (refus du terrorisme, non impunité, respect des droits de l’homme, coexistence pacifique, …) et les conditions (pour les groupes armés (MNLA, Ansar Dine, Gandakoye, …): dépôt des armes, indivisibilité du Mali et laïcité) retenus d’un commun accord lors de ces dernières.

    Il fait partie du guide et de la plateforme de concertations nationales et de négociation pour une sortie durable de la crise, que j’ai proposés au Président, aux Maliens et au médiateur.

    Les concertations nationales sont INCONTOURNABLES pour apporter des réponses à la difficulté qui fait qu’on a du mal à les rendre inclusives et ouvertes (à travers l’engagement responsable) et que les parties prenantes ont du mal à s’entendre sur leurs termes de référence donc leur finalité, les opérations et leurs ordonnancement pour apporter une réponse durable à la crise au Mali.

    Plusieurs éléments peuvent contribuer à expliquer cette difficulté tels que : l’exclusion de certains Maliens, la non compréhension par certains Maliens de ce qu’on veut faire, les égos de certains membres des parties prenantes, leurs desseins inavoués, les amalgames, la haine, l’engagement en ordre dispersé qui nuit à la cohésion et à la garantie d’une solution pour le bien-être collectif.

    Ce sont certains des aspects bloquants qu’il faut expliquer, les mettre de côté ou bien les traiter, comme le futur réellement souhaité, les opérations à traiter pour y parvenir et leur ordonnancement à travers une feuille de route (ce qui est indispensable à faire tout de suite et l’ordre des opérations pour y arriver, comme la nécessité ou pas d’organes de transition additionnels, la restauration de l’intégrité territoriale, les élections, les grandes lignes de ce qu’il faut faire juste après les élections).

    Sans ce travail préalable à tout, on risque d’avancer dans le désordre, sans cohésion, sans traiter ce qu’il faut et sans consensus entre les parties prenantes sur la problématique rendant difficile, voire impossible, la négociation.

    Ce qui peut nous amener à la fin de la transition sans rien faire de concret, comme la libération des zones occupées, la tenue des élections justes, qui sont les objectifs majeurs de cette transition.

    L’aspect cohésion nationale est très important et prédétermine la suite.

    Les concertations nationales aideront à créer cette dernière autour du futur souhaité.

    L’engagement responsable de chaque partie prenante et la cohésion nationale conditionneront la réussite de la sortie durable de la crise au Mali en garantissant la non impunité, la restauration de l’intégrité territoriale et de l’unité et la réconciliation nationale mais aussi la paix et la sécurité pérennes.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC et Gouvernance
    E-mail : Webanassane@yahoo.com

  22. nonalinertie

    Le MNLA/ANESARDINE sont sûrement différents des BOKOHARAM/AQMI dans les discours. Mais, dans les faits, quelle différence ? Qui nous a amenés les terroristes ? Le MNLA/ANESARDINE. S’ils semblent s’opposer aujourd’hui, allons-nous oublier, nous ? La seule question qui vaille est : ‘’Comment nous libérer des vols, viols, amputations, lapidations, drogues, armes, etc. ?
    1. La spécialité des bandits/terroristes est de harceler les militaires et de fuir, DONC IL FAUT DES AVIONS POUR LES POURCHASSER RAPIDEMENT.
    2. Le propre des bandits/terroristes est d’attaquer les zones civiles dégarnies et d’aller se cacher, DONC IL FAUT DES BRIGADES D’AUTODEFENSE ENCADREES PAR L’ARMEE, ET OBTENIR L’IMPLICATION DES NOMADES EN MATIERE DE RENSEIGNEMENTS.
    3. Le gouvernement actuel n’arrive pas à payer du papier rame, de l’encre, bref le strict minimum. Avec quoi financera-t-il le carburant des BRDM et autres avions de chasse ? La nourriture des militaires sur le front ? Devant la sortie intempestive de Romano PRODIGE, et si la communauté internationale ne le dément pas rapidement, Il n’y aura que 2 solutions : OBTENIR L’AIDE FINANCIERE ET MATERIELLE DE RARES PAYS NANTIS AMIS DU MALI, ET/OU PRELEVER 10 000 FCFA SUR TOUS LES SALAIRES POUR 1 AN EN FAVEUR DE L’EFFORT DE GUERRE. Si cette question financière n’est pas réglée, il ne faut pas attendre de miracles de la part d’une armée malienne divisée.
    4. En attendant, LES COREN ET AUTRES ORGANES DE PRESSION DOIVENT ORGANISER LE PLUS PROMPTEMENT POSSIBLE DES MOUVEMENTS COORDONNES DE MASSE, JE REPETE COORDONNES POUR GAGNER EN VISIBILITE, DANS LES REGIONS ET LA CAPITALE DU MALI AINSI QUE DANS TOUTES LES CAPITALES MONDIALES, SURTOUT EN DIRECTION DES AMBASSADES DE MAURITANIE ET D’ALGERIE. Au lieu de mettre de la peinture sur la rouille par des sittings isolés invisibles, des distributions ponctuelles de vivres, des prières incantatoires.
    5. Et si le point de vue de ROMANO PRODIGE reflète la position de l’Occident, crise financière oblige, ces pays se rappellent mieux que tout le monde d’un certain 11 septembre. Et la Mauritanie et l’Algérie ne perdent rien pour attendre…

  23. blanche neige

    les verts du gouvernement Hollande ont demandé à ce que la France fournissent des chameaux au MNLA pour eviter de polluer le desert avec des 4X4 :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  24. La France respecte la souverenaité du Mali,et elle ne traitera qu’avec le gouvernement du Mali.

  25. L'enfant de sangué

    Mes amis soyons au moins réaliste, où sont nos soldats. Jusqu’à présent pas offensive rien même pas un simple patrouille dans le désert, honte aujourd’hui la majorité des maliens sont dans une humiliation sans précédente. Enfant du pays réveille toi pour la patrie malienne

    • fantasong

      mon frère, il me semble que tu ne suit pas l’évolution des évènements. Le FDR a tout fait pour que l’armée n’intervienne pas seule, ils ont fait la pression pour que la CEDEAO vienne faire la guerre croyant ainsi rester au pouvoir. Ils ont oublié la victoire de l’armée malienne est la victoire de tout patriote malien.
      Tout le Mali devait faire un front commun pour soutenir l’armée même affaiblie pour la mettre devant sa responsabilité. Ne dit on pas que « chè ban tè dougoutagala »
      Voyons le cas du Congo, les militaires de la soit disante communauté internationale ne se sont battus pour libérer Goma.

      • LE BOUCHER

        Il est bon de critiquer » Fantasong » mais en bon Malien avons-nous appris à ne pas diffamer, à ne pas mentir, surtout ne pas mettre ceux qui ne sont pas au courant des choses sur une fausse piste LE FDR A TOUJOUR RECONNU LA VALEUR DE NOTRE ARMEE SA VAILLANCE ET SON SENS DU DEVOIRS, mais a condamné les coups de force qui sont anticonstitutionnels. La constitution étant la feuille de route du peuple. Les soldats sont nos frères, nos pères, nos oncles, nos maris, nos femmes = DES MALIENS . Sachons raison gardée agissons avec discernement

  26. Abdoooooooooo

    Le MNLA = AQMI= ANSARDINE. Avec qui le MNLA a chassé l’armée malienne? Ils ne vont jamais changer ces racistes et nous ne vous pardonnerons jamais vos exactions. Le MNLA c’est le malheur des populations nord du Mali.

  27. Sambpu

    Aux autorités françaises.Le MNLA N’A AUCUNE LEGITIMITE!Nous serions d’accord avec vous si la France recevait des gens qui ont un mandat telsque les députés ou maires!Mais le MNLA NE REPRESENTE QUE LUI-MÊME!
    Si la France respecte notre pays le Mali, ELLE NE DOIT PAS AIDER DES BANDITS EN CONFLIT CONTRE AQMI, LEUR ALLIE D’ALORS: ILS NE SE SONT PAS MIS D’ACCORD SUR LE PARTAGE DU BUTIN SINON LE MNLA AUSSI EST UN MOUVEMENT TERRORISTE COMME AQMI-BOKO HARAM-MUJUAO…. :wink:

    • Danzanble

      D’accord avec vous, mais saviez vous pourquoi le MNLA a pris les armes? je sais que c’est seulement après l’échec de négociation qu’on n’en vient aux armes, mais commencer directement avec les armes? La France doit éviter de recommencer sa première erreurs qui a conduit à l’implantation des islamistes et de ceux qu’elle appelle terroristes. Elle doit apprendre à connaitre la communauté Touareg avec ses rivalités claniques qui se manifeste chaque fois qu’un prend le dessus.