Manifestation à Koulikoro sur la situation au Nord : Une marche de protestation interrompue grâce au gouverneur qui a ouvert une caisse de solidarité

1
0

A l’image des villes de  Kati, Kayes Sikasso, Ségou et Gao, Koulikoro a décidé de marcher le lundi 6 février par rapport à la situation au nord du pays.  Dans la cité du Méguetan, la marche qui a, plusieurs fois, été reportée, a fini par avoir lieu le lundi dernier. Mais, très vite, elle a été interrompue suite à l’arrivée du gouverneur, Allaye Tessougué, sur les lieux de l’événement.

 

es habitants voulaient ainsi battre le pavé pour manifester leur colère à propos de la gestion faite de la situation sécuritaire au Nord par les autorités et exprimer leur soutien aux familles des victimes.

Ils étaient environ une cinquantaine de marcheurs, composés  essentiellement d’anciens  travailleurs de l’HUICOMA  et de militants du parti SADI à prendre le départ au Commissariat de la police  en direction du Gouvernorat de la région.

Si les organisateurs ont trouvé la marche légitime, d’autres, par contre, pensent qu’elle n’était plus nécessaire dans la mesure où le président dela République, lors de sa  rencontre avec les épouses des militaires à Koulouba, avait  édifié la lanterne de l’opinion nationale sur la situation qui prévaut dans le septentrion de notre pays. Le Chef de l’Etat avait donné l’assurance que des armes et des munitions seront mises à la disposition de l’armée pour faire face aux bandits armés appuyés par des éléments d’AQMI.

C’est aux environs de 09 heures que les marcheurs mobilisés ont annoncé la couleur. Le gouverneur de la région, M. Allaye Téssougué, n’est pas resté dans son bureau pour  attendre les marcheurs. Accompagné par d’autres personnalités politiques et administratives de la région, notamment le préfet du Cercle, le maire dela Communeurbaine de Koulikoro, le chef des renseignements généraux, le chef du Peloton, le  Directeur régional de la police, le Commissaire et les chefs de service, il a rencontré les marcheurs au niveau dela Gareferroviaire à quelques mètres seulement après le départ de la manifestation. Le gouverneur a longuement échangé avec les marcheurs, puis a réussi à les convaincre.  Le gouverneur Allaye Tessogué a, à l’occasion, exprimé toute sa compassion et celle de l’ensemble de la région sur  la situation au nord.

En guise de solidarité, le gouverneur Toussougué proposera l’ouverture d’un fonds de solidarité pour soutenir les parents des victimes. Sur le coup,  en sa qualité de premier responsable de l’exécutif régional, il proposera1 000 000 FCFA comme contribution personnelle. D’autres bonnes volontés, y compris parmi les marcheurs, ont  réagiront. La gestion de cette caisse de solidarité sera confiée à la mairie. Quant aux organisateurs de la marche, ils se chargeront de la collecte et de la distribution des sommes recueillies aux familles en détresse.

Zoumana NAYTE

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
waritiki<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 604</span>
Membre
waritiki 604
4 années 7 mois plus tôt

ces a l état de prendre tout en charge les caisses de solidarités ne serve a rien encore des magouilles un question pourquoi quand un personne est la tête d une organisme seulement il cherche a profité

wpDiscuz