Nord du Mali : L’armée française accusée de passer sous silence ses pertes

8

Des organisations islamistes armées qui opéraient au nord du Mali ont accusé l’armée française de garder le silence sur les pertes qui lui ont été infligées au cours des affrontements l’ayant opposé aux éléments du MUJAO et des signataires du sang. Rappelons que le jeudi 22 août dernier, ces deux groupes dissidents d’AQMI avaient annoncé leur fusion et menacé de s’en prendre aux intérêts français.

Armée françaiseSelon certaines sources, des combats auraient eu lieu le 17 août dernier quand des éléments des deux groupes cités plus haut à bord de véhicules ont tendu une embuscade à une patrouille de l’armée française près de la ville de Tombouctou vers 7 heures du matin. La source a ajouté que plusieurs engins de l’armée française ont été soit détruits totalement soit partiellement endommagés sans compter de nombreux militaires français touchés. Ces groupes ont reconnu par ailleurs n’avoir perdu que 4 éléments au cours des combats.

Ils ont indiqué que la France tentait de cacher l’incident et de ne pas le divulguer malgré de lourdes pertes enregistrées dans ses rangs. Notons que l’information n’a cependant pas été confirmée par d’autres sources. Pourtant dans son site destiné à relayer les informations issues du front, Serval reconnait avoir lancé une opération au sol dénommée ” Centaure ” qui a débuté le 21 juillet dernier. Celle-ci a mobilisé environ 800 militaires, des véhicules, des hélicoptères et l’appui des Rafale en provenance du Tchad voisin.

Dans le même cadre, on apprend aussi que des patrouilles ont été menées dans plusieurs villes, des habitations fouillées, des camps et grottes scrutés. A l’issue de cette opération 4000 cartouches de tous calibres, des obus de mortiers, des roquettes, des explosifs et autres matériaux de guerre ont été saisis. Mais en aucun moment, l’armée française ne fait état d’affrontements avec les islamistes.

Signalons qu’environ 3200 militaires français sont toujours présents au Mali et poursuivent des missions de sécurisation visant à affaiblir durablement les groupes terroristes ainsi qu’à poursuivre le transfert progressif de la zone aux contingents de la MINUSMA.

Maciré DIOP

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. Ki a donne cet information a ce journaliste. Il ferais honneur à son metier en verifiant ou en reflechissant a ce kil ecrit. je ne crois pas que les francais peuvent cacher des soldats tués. ce journaliste invente ou alors il travaille pour les terroristes.

  2. difficile de croire maliwebe y toujours de article mensonger dans cet cite les journaliste qui fait ça devez être poursuivi par la justice malien

  3. Je n’ai pas besoin d’etre saint pour savoir que c’est de mensonge, si c’est ne le Mali ce rédacteur là doit etre poursuivit

  4. Ce con de journaliste lance du discrédit sur de valeureux soldats en racontant sa sinistre vie, alors qu’il n’avait jusqu’à téléphoner à un habitant de Tombouctou pour vérifier ses affirmations gratuites. Vous voyez quand nos militaires chicottent des gens de la sorte on crie au scandale partout: droit de ceci, droit de cela. Bon après tout ne prêtons pas attention à ces âneries puisque nous ne savons plus au Mali que veut dire journaliste et que veut dire accrochages ou pertes humaines tant nous sommes assommés par nos enfants gâtés du MNLA et consorts.

  5. Deux amis discutent de chasse. Appelons les A et B. A demande à B: si tu rencontres un lion que vas-tu faire ? B répond: Je vais lui tirer dessus. A lui demande : et si tu les rates ? B répond : je monterai sur l’arbre le plus proche. A demande encore : et si le lion grimpe aussi à l’arbre ? B demande à son tour à A : tu es mon ami ou l’ami du lion ? Moralité: Maciré Diop votre devoir est certes d’informer. Mais si tes djihadistes sont demain à Bamako, tu serais là à chanter des zikiri plutôt qu’à faire ce que tu fais en ce moment.

  6. difficile à l’armée française de dissimuler ses pertes en vie humaines . Contrairement au Mali , l’armée a des comptes a rendre aux familles des soldats ,qu’ils soient morts au front ou accidentellement . Chez nous les soldats ont droit aux honneurs militaires et rien ne peut etre dissimulé . Vous pensez bien aux réactions des familles si cela était le cas ! article ridicule .

  7. Si l’armee francaise veut passer sous silence ses pertes, quel est le probleme d’un journaliste malien dans cela? Est-ce que Mr Diop sait de quoi il parle? Si vous continuez a remonter l’opinion francaise contre la presence de leurs soldats au Mali, le president Hollande n’aura d’autre choix que de rappeler ses soldats en France. Et si les francais quittaient le Mali aujourd’hui, tous les soldats des pays africains vont rentrer chez eux dans moins de 6 mois (c’est pas parce qu’ils ne veulent pas nous aider, non, c’est parce qu’ils ne peuvent pas nous aider). Est-ce que c’est reellement ce qu’on veut? Tout le monde a vu que pour que les soldats africains viennent au Mali il a fallu l’intervention francaise, alors ne nous voilons pas la face. Si la France quitte aujourd’hui le pays, le reste des djihadistes va marcher sur Bamako.
    Le mieux pour nous est d’etre intelligent et de ne pas trop tenter le diable avec des journalistes qui font tout sauf leur boulot.

    Quelle honte!!!

Comments are closed.