Nord du Mali: les islamistes interdisent la musique profane sur les radios

17 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Des combattants du groupe islamique Mujao, près de l’aéroport de Gao, le 7 août 2012
© AFP

BAMAKO (AFP) – Les islamistes qui occupent depuis près de cinq mois le nord du Mali ont annoncé mercredi l’interdiction de la diffusion de toute musique profane sur les radios privées installées dans cette vaste zone où ils entendent appliquer la charia (loi islamique).

« Nous, les moudjahidines de Gao, de Tombouctou et de Kidal (les trois régions administratives du Nord, NDLR), nous refusons désormais la diffusion de toute musique occidentale sur les radios en terre d’islam », a déclaré à l’AFP Oussama Ould Abdel Kader, un des porte-parole du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao).

L’interdiction prend effet « à partir d’aujourd’hui (mercredi). Nous avons déjà parlé à des gens qui ont des radios. Nous ne voulons plus de musique du +Satan+. Il faut à la place les versets du Coran. La musique de l’Occident est la musique du +Satan+ », a-t-il précisé.

« La charia demande ça. Il faut faire ce que Dieu demande. On va appliquer la sanction de Dieu » contre les contrevenants de la mesure visant une dizaine de radios privées, a-t-il ajouté.

Les islamistes du Mujao et d’Ansar Dine (Défenseurs de l’islam), alliés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), contrôlent depuis près de cinq mois le Nord, d’où ils ont évincé les rebelles touareg, sécessionnistes et laïcs.

« Un moudjahidine est un moudjahidine. Je parle au nom de tous les moudjahidine qui sont ici en terre d’islam », a affirmé Oussama Ould Abdel Kader à la question de savoir s’il parlait au nom du Mujao ou au nom de tous les groupes islamistes présents dans la région.

Un responsable de radio dans la ville de Gao a confirmé à l’AFP avoir reçu l’ordre des islamistes sur la diffusion de la musique, tout en refusant de s’exprimer plus pour des raisons de sécurité. Un autre dirigeant de radio, basé dans la ville de Niafunké, a de son côté dit ne pas avoir reçu de notification par les islamistes, mais par un collègue.

Tous deux ont expliqué ne rien pouvoir faire contre la force des islamistes qui s’en sont souvent pris à des hommes de médias ces derniers mois dans le Nord.

Un animateur de radio avait été hospitalisé à Gao début août après avoir été battu par les islamistes lui reprochant d’avoir relaté une manifestation contre la première amputation, le 8 août, de la main d’un voleur présumé.

 

AFP / 16:48 – 22/08/12

 
SOURCE:  du   22 août 2012.    

17 Réactions à Nord du Mali: les islamistes interdisent la musique profane sur les radios

  1. Hier soir vers 19h00 un homme paisiblement assît sur sa moto vers la Tour de l’Afrique s’est fait abattre par un gendarme qui pourchassait un chauffeur de camion qui aurait refuser de lui céder le passage .Le gendarme sur sa moto Djakarka ,intimant au chauffeur de Camion de lui céder le passage, celui-ci refusa et continua naturellement son chemin, heurtant le gendarme qui se mit à tirer sur le camion.il creva le pneu avant coté chauffeur du Camion, abima le réservoir du camion, et continua de poursuivre le chauffeur sur la voie tout en tirant. Ainsi 5 coup de feu furent tirer et malheureusement une balle tua un homme qui consultait paisiblement son programme de PMU à côté. Jusqu’à présent nous ne savons pas ou es ce que les policiers du poste de police de la Tour de l’Afrique ont amené ce gendarme. Vous fuyez les rebelles au nord pour venir traumatiser les paisibles populations de Bko.

  2. Kassin

    Instabilité politique et situation financière de l’état : le tiers perdu

    La double crise sécuritaire et institutionnelle qui frappe notre pays depuis  mars 2012 (un peu plus tôt pour la crise sécuritaire seule), plombe nos finances publiques.

    La loi des finances pour 2012, adoptée à l’unanimité par l’assemblée nationale en décembre 2011, prévoyait des recettes budgétaires de 1341,508 milliards de francs CFA (source l’essor du 16/12/2011).

    Les mêmes recettes publiques 2012 estimées dans « Le bilan des 100 jours du Gouvernement » de CMD installé après le coup d’état, disponible sur le site internet de la primature, ne sont plus que de 878,605 milliards de francs CFA.

    C’est à dire que les recettes publiques de 2012 ont perdu plus du tiers de leur valeur depuis mars 2012.

    878,605=
     (2/3)*1341,508-15,734

    La fonction de la réduction des recettes publiques d’un régime d’exception par rapport à un régime démocratique et stable est donc:

    f(X)= (2/3)X-15,734

    Avec:

    – X égal aux recettes publiques démocratiques

    -f(X) égal aux recettes publiques d’un régime d’exception.

    Il apparaît clairement dans cette fonction, que pour autant que les recettes publiques soient positives, elles perdront le tiers de leur montant plus une perte supplémentaire de 15,734 milliards de francs CFA, en cas de changement d’un régime démocratique à un régime non démocratique.

    L’une des critiques les plus fondées du système démocratique malien entre  mars 1991 et mars 2012, est la très forte corruption dans toutes les sphères de la vie publique.

    En l’absence d’indice clair de la corruption à cette période, on peut se baser sur les rapports du vérificateur général, qui faisaient en moyenne à peu près état des manques à gagner de 100 milliards sur des dépenses publiques en moyenne aussi de 1000 milliards.

    On peut donc se baser sur un indice de corruption de 10% au niveau des dépenses publiques au Mali avant mars 2012.

    À supposer qu’il ait zéro corruption au Mali depuis mars 2012 (ce qui serait un véritable  » Alléluia » dans la situation actuelle avec le règne de l’anarchie), les 878, 605 milliards de recettes publiques seraient intégralement et effectivement dépensées uniquement dans des domaines où elles ont été budgetées.

    Si nous étions restés en démocratie, les 1341,508 milliards de recettes, seraient affectés par la corruption pour 10% de sa valeur soit 134,151 milliards de francs CFA.

    Ce qui nous laisserait des recettes effectivement dépensées dans les domaines prévus au budget pour:

    1341,508-134,151= 1207,357 milliards de francs CFA contre 878, 605 milliards dans la situation actuelle (et en supposant zéro corruption).

    Le manque à gagner pour le trésor  public du Mali en 2012 est de: 

    1207,357-878,605=

    328,752 milliards francs CFA.

    Il faudrait que quelqu’un paie ce manque à gagner, d’une manière ou d’une autre.

    En voyant les efforts du gouvernement CMD,  pour assurer les salaires et des dépenses de fonctionnement, il est évident que ce sont les investissements publics (routes, écoles, centres de santé, électrification, eau potable, aménagement hydro agricole, télécommunication, qualité des services publics…) qui souffriront de l’instabilité politique créée dans notre pays en mars 2012.

    C’est le prix de l’instabilité politique.

    Le problème, est que l’avenir d’un pays pauvre comme le Mali dépend énormément de l’investissement public, puisqu’il détermine le potentiel des emplois futurs et de la création des richesses futures.

    • Dogonofama

      Merci pour ta pertinente analyse Kassin.
      C’est ce que nous nous evertuons a dire sur ce forum, c’est pas une question d’etre avec l’ancien systeme ou pas, c’est juste une question de bon sens. Dans l’ancien systeme, au moins toutes les options etaient possibles avec l’arrivee d’un tout nouveau president democratiquement elu. Ce dernier allait avoir l’honneur, l’opportunite et le privilege de corriger tout ce qui a ete fait de travers pendant les regnes de ses predecesseurs. Je dis bien tout etait possible. J’en veux pour preuve les dernieres elections presidentielles de notre voisin senegalais. Tous les indicateurs de developpement du Senegal etaient timidement progressifs. Mais a la difference du Senegal, le Mali etait entrain de faire son petit bonhomme de chemin avec des indices de developpement tres prometteurs.
      Certains me diront que la corruption allait empecher ce pays de decoller. Mais ce que j’ai a dire a ce propos c’est que meme aux USA la corruption est presente, malgre toutes les balises et toutes les mesures dissuasives. Il n’y a pas un seul pays au monde ou la corruption est absente a 100%; meme pas chez les chinois qui eradiquent le mal par la racine (prison dure ou peine capitale).
      Sans oublier le fait que la corruption est entree si profondement dans notre quotidien qu’elle a fini par etre assimilee a la religion ou a la culture(ceci peut faire l’objet d’une autre intervention mais pas aujourd’hui).
      Revenons a la legalite, et arretons de vouloir toujours reinventer la roue. Ceux qui ont invente la democratie disent qu’elle ne peut jamais aller avec le systeme malien, alors respectons notre constitution pendant qu’il est encore temps; si toutefois elle a encore du sens aux yeux de certains de nos compatriotes (tabasseurs du President de la republique, putschistes a 1mois des elections, …).

    • Lynx22

      Ah! Mr Kassin.
      « Si nous étions restés en démocratie, les 1341,508 milliards de recettes,….. » :?: :?: :?: :?: :?: :?: Sachez que La PREVISION BUDGETAIRE n’est pas une science EXACTE :!: :!: :!: :!:
      « Le problème, est que l’avenir d’un pays pauvre comme le Mali dépend énormément de l’investissement public,…. »
      Que les democrates nous fassent d’abord le BILAN des 20 ans d’Investiseements publics :!: Une chose est sure ,ces investissements n’ont profite ni l’education,ni aux 30 % de chomeurs de la population active ,encore moins a ameliorer la situation securitaire du pays. :?: :?: :?: :?:
      :evil: :evil: :evil:

      • Lynx22

        « – X égal aux recettes publiques démocratiques »
        X est peut etre une variable complexe des recettes publiques democratique.
        X=a+ib
        avec
        a « la partie reelle »= A l’argent publique detourne par les voleurs deguises en democrates..
        et
        b « la partie complexe » = A la valeur exacte des recettes publiques…
        :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

        • Lynx22

          Errata:
          « – X égal aux recettes publiques démocratiques »
          X est peut etre une variable complexe des recettes publiques democratique.
          X=a+ib
          avec
          a « la partie reelle »= A la valeur exacte des recettes publiques…
          et
          b « la partie imagimaire » = A l’argent publique detourne par les voleurs deguises en democrates..
          :lol: :lol: :lol: :lol:

  3. moussa ag

    CONNARDS D’ISLAMISTES….
    ET NOTRE DISCO DU NORD…LE TEKAMBA …ESPECE DE CONNARD D’ISLAMISTES HYPOCRITES….

    PM ATROPACIFISTE….ET PRESIDENT QUI SE PREND POUR JESUS AVEC SES PARDONS….ET « LA GUERRE QUI METTRA FIN A LA GUERRE »…

    AU LIEU DE FANFARONNER A BAMAKO SUR DES CONVENTIONS INUTILES SUR LA TRANSITION OU JE NE SAIS QUOI D’AUTRES FUTILITES….

    ET LA GUERRE QUI METTRA FIN A LA SOUFFRANCE DE NOS FRERES ET SOEURS …..

    CE QUI PENSE ET PREFERE GERER LES 1/3 DE PAYS N’AURONT PAS LE CHOIX QUAND CE SERA 1/5 DE PAYS…1/10 DE PAYS…ET AINSI DE SUITE….

    LES ISLAMISTES ET LES TERRORISTES NE CONNAISSENT PAS DE FRONTIERE…D’AILLEURS ON A DEJA L’ANSARDINE A BAMAKO AVEC DICKO….

    RESTER A FANFARONNER…SOLDATS RATES OPPORTUNISTES ET FUYARDS….

    Moussa Ag, QUI EST CERTAINS QUE SI ON NE FAIT PAS « LA GUERRE QUI MET FIN A LA GUERRE »… »LA GUERRE QUI MET FIN A LA SOUFFRANCE DE NOS FRERES ET SOEURS »…. ON VA CERTAINNEMENT FAIRE LA GUERRE POUR SAUVER NOTRE VIE UN JOUR OU L’AUTRE…C’EST UNE QUESTION DE TEMPS AVANT QU’ILS N’ARRIVENT A VOS PROPRES PORTES…..

    • c est gentil de nous faire vyegaor en virtuel pour nous pauvres travailleurs!!!on pense souvent e0 vous et esperons que vous avez obtenus le precieux se9same pour le Canada!on vous embrasse de Picardie

  4. Les islamistes ne veulent pas qu’on joue la musique Occidentale, mais tout l’arsenal de guerre qu’ils ont, ça vient d’où?
    mOI J’ACCUSE L’OCCIDENT. Tu es avec moi ou tu ne l’es pas, Ces « petits gens » font la trouille au Mali parce que l’Occident les a formé, donc qu’ils arrêtent avec leur connerie. Si ce n’est pas l’occident ils allaient tous pourrir dans le désir pârce que ils savent rien comme boulot

    • cliclac

      Toi là, t’as b1 vu. Il n’ya rien d’islam ds ce qu’ils font. Le trafic du coke, la rançon, la bière, les armes, les voitures, les tél satelitaires pour eux. Et pour nos braves concitoyens ki sont resté sur place coran et coran.

  5. jacques

    Une question: Est-ce que « Bobaraba, coupé dkl, mini-kc, worosso … » sont des musiques occidentales ????
    Si la réponse est non, les nordistes peuvent encore s’éclater avec nos musiques en attendant qu’elles soient interdites aussi.
    Si la réponse est non, vu qu’ils sont déjà foutus je dirais qu’ils n’ont pas grande à chose à perdre…

    Sacré Maliba!!!!

  6. Attention aux celleules dormantes à Bamako et dans les autres villes du Mali.

    • rama

      ça va chauffer et Bamako n’échappera pas ils vont s’en prendre surtout aux investisseurs français et autres pour leur faire fuir en cas d’offensive de l’armée tous les blancs rentreront à coup sûr en cas d’attentats suicides ça va chauffer c’est leur mode opératoire dans tous les pays où ils sont

    • cliclac

      Ss parfaitement d’accord avec vous. Nous devons rester très vigilant avec ce canceur rentré par le nord avec la bénédiction du MNLA et ATT

  7. asterix

    c’est terminé les dehanchés de Rihanna ou de Madona :mrgreen: fini les repris de justice blacks americains milliardaires du rap :mrgreen: ………..dans le Nord ils vont se taper les versets du Coran à longueur de journée :mrgreen: :mrgreen: si avec çà ils restent musulmans c’est qu’ils sont irrecuperables :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: laissez le Nord ou il est , de toute façon il viendra bientot à vous avec sa charia :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

  8. cliclac

    :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: OK, un peu mieux car ils n’ont pas encore interdit nos takamba etautres…..Bandes de n’importe de quoi oui :!: :!: :!: Vous moudjahidine, vous moudjahine mon oeil oui. Profitez de vos derniers instants

  9. alphonso

    que dieu le tout puissance nous aides à decouvrir la verite,les vrais visage de chacun d’entre nous merci