Nord Mali : Le Projet Genovico et ses partenaires s’engagent…

0
1

A la faveur d’une rencontre formelle, le projet Genovico (Gestion non violente des conflits) et ses partenaires qui se sont réunis à Ségou du 23 au 24 février dernier, se disent convaincus de la nécessité de s’engager davantage dans les actions de sensibilisation des communautés pour la paix et la non-violence. A l’issue de leurs travaux, les participants ont produit un document dit « déclaration de Ségou » qui ressemble fort à une feuille de route de sortie de crise. La dite déclaration ne s’est pas empêchée d’interpeller les autorités du Mali, les organisations de la société civile ou encore les communautés locales à œuvrer ensemble pour un retour définitif de la paix et de la sécurité dans le septentrion. Texte intégral.

Déclaration de Ségou :

« La Sécurité, la Paix et la Non-violence, gages d’un développement harmonieux et durable »

Nous, représentants de 23 structures de la société civile venues des quatre coins du Mali pour initier du 23 au 24 Février 2012, un processus de développement d’expertise en « Gestion Non Violente de Conflit (GeNoViCo) » avec l’accompagnement d’un projet collaboratif entre l’ONG malienne ORFED et l’ONG EIRENE internationale basée à Neuwied en Allemagne.

Constatons et vivons la préoccupante situation qui prévaut dans notre pays, caractérisée par :

  • Des attaques à mains armées avec morts d’hommes à Aguelhoc, Ménaka, Tinzaouatan, Tessalit, Hombori, Léré entre autres ;
  • Des braquages à mains armées et des enlèvements des personnes et leurs biens ;
  • Plusieurs marches de contestation notamment à Kati, Sikasso, Sévaré, Ségou pour ne citer que celles-ci ;
  • Des tentatives de stigmatisation des groupes sociaux dans la responsabilité de l’insécurité au Nord du pays ;
  • La psychose et le traumatisme au sein des communautés, traduits par des déplacements massifs vers le Niger, le Burkina Faso,la Mauritanieet l’Algérie.

Convaincus que la sécurité, la paix et la non-violence sont des conditions indispensables pour un développement harmonieux et durable,

  • Nous nous engageonsà ne ménager aucun effort pour que chacun dans son domaine et sa zone d’intervention :
    • Accentue les interventions dans le sens de la sensibilisation des communautés pour la paix et la non-violence ;
    • Persuade les partenaires techniques et financiers pour plus d’intérêt et d’attention dans la sauvegarde et la consolidation des acquis.
  • Nous interpelons :
    • Les hautes autorités du pays pour accélérer les initiatives d’élaboration d’une stratégie nationale et sous régionale pour la sécurité et paix ;
    • Les Organisations de la Société Civile pour être vigilantes et redoubler les actions de sensibilisation et d’accompagnement des communautés ;
    • Les communautés locales pour non seulement être averties et ne pas se laisser divertir par des rumeurs mais aussi et surtout pour faire preuve de tolérance, gage de nos valeurs ancestrales.

 

                                                       Fait à Ségou le 24 Février 2012, les participants

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.