Office central de lutte contre les stupéfiants : Le chef d’antenne de Tombouctou, le Lieutenant de gendarmerie Ahmed Ag Hamma, déserte et rejoint les bandits armés

10
1

Depuis le 3 février 2012, le Lieutenant de gendarmerie Ahmed Ag Hamma, chef d’antenne de l’Office central de lutte contre les stupéfiants dans la région de Tombouctou, a déserté et rejoint les bandits armés qui, depuis le 17 janvier 2012, commettent des atrocités sur les populations civiles et militaires dans certaines localités de notre pays.

 

L’Office central de lutte contre les stupéfiants a été créé sur une initiative du président dela République, Amadou Toumani Touré, afin de lutter contre le trafic de produits prohibés qui circulent dans notre pays, principalement dans les régions de Tombouctou, Gao et Kidal. Il est composé d’éléments de la police, de la gendarmerie et de la douane.

Installée depuis bientôt un an, l’antenne de Tombouctou ne serait plus dirigée. Son chef, le Lieutenant Ahmed Ag Hamma, ayant déserté et rejoint les bandits armés depuis environ un mois.

Intégré dans la gendarmerie nationale en 1996, le Lieutenant Ahmed Ag Hamma n’a plus donné signe de vie depuis sa désertion et est injoignable sur ses numéros de téléphone.

Nous profitons de la désertion de cet officier pour attirer l’attention des plus hautes autorités sur les conditions difficiles dans lesquelles se trouvent les policiers, gendarmes et douaniers qui composent l’antenne Tombouctou de l’Office central de lutte contre les stupéfiants.

En effet, ces agents qui sont envoyés à Tombouctou ne disposent d’aucun moyen de travail : pas de moto encore moins de voiture.

Pire, ils n’ont même pas d’appareil pour détecter les drogues dures contenues ou dissimulées dans les bagages des trafiquants dont la zone est inondée. Aujourd’hui, les éléments sont dans la désolation car, sur les primés à eux promises, non seulement ils le montant n’a jamais été précisé, mais ils n’ont encore pas perçu un copeck après dix mois de présence sur le terrain.

Les agents ne savent plus à quelle sauce ils seront mangés quand on sait que le Président ATT qui est l’initiateur de l’Office central de lutte contre les stupéfiants doit quitter ses fonctions de Chef de l’Etat dans quelques mois.

Dans tous les cas,  le Colonel de gendarmerie Moussa Zabour Maïga qui est le patron du bureau national doit accorder une attention particulière à ses éléments qui triment à Tombouctou et qui ne demandent que les moyens pour accomplir dignement les missions qui leur sont confiées.

Quant au Lieutenant déserteur Ahmed Ag Hamma, il opté pour le mauvais choix car la “rébellion est en déconfiture” et ses activistes en débandade depuis quelques semaines.

Diakaridia YOSSI

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
JIMY<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 27</span>
Membre
JIMY 27
4 années 6 mois plus tôt

n’importe quoi, tu ne nous diras pas que ce lieutenant n”a pas d’adjoint ou qu’il soit parti avec tous les moyens mis à leur disposition? Une mission nationale est un sacerdoce, qu’ils triment pour le moment car dans l”état de situation actuelle, nous voulons d’abord liberer notre territoire contre les envahisseurs au lieu d’acheter les motos pour ces agents qui ne pensent qu’à leur ventouse.

waritiki<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 604</span>
Membre
waritiki 604
4 années 6 mois plus tôt

pour dire que att na jamais aimé le mali le mr pour bien faire son bisness de droque att avais mit ses hommes en place pour tout contrôlé dans quelle pays peut on voir sa si ses pas le mali franchement att doit rend compte au malien

pouta<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 53</span>
Membre
pouta 53
4 années 6 mois plus tôt

Je me demande dans quelle direction s’en va ce pays, tu fais crée une institution et tu n’es pas en mesure de leur donné les moyens nécessaire à l’accomplissement de leur mission.
Et pourtant les nominations pleuvent chaque semaine, que Dieu sauve ce pays.
Comme pour ainsi dire avant de partir je n’oublierai aucun proche.

omar sharif<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 317</span>
Membre
4 années 6 mois plus tôt

KASSIN, il est temps d’actualiser la liste des bandits pour le TPN
avec le Lieutenant de gendarmerie Ahmed Ag Hamma, chef d’antenne de l’Office central de lutte contre les stupéfiants dans la région de Tombouctou, déserteur

Baobab21<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 92</span>
Membre
4 années 6 mois plus tôt

Les Armees et les Forces de Securite doivent achever le banditisme,le brigandage et la criminalite au nord afin de restaurer l’ordre,la securite et l’autorite de l’Etat.Que DIEU Proteges et Benisses le MALI.

DOUDOUBA<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 1758</span>
Membre
DOUDOUBA 1758
4 années 6 mois plus tôt

😆 😆 😆 😆 Un celebre vendeur de drogue a la tete du bureau charge’ de lutter contre le trafic de drogue 😆 😆 😆 Kabako

djokele<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 5</span>
Membre
djokele 5
4 années 6 mois plus tôt

Et oui certains desertent mais on en recrute encore en nombre important. Dans la presse on cite le nom des déserteurs, de temps à autres nous voyons passer un tel a deserté mais nous ne voyons pas la liste des Touaregs qui viennent d’être recruter, nous ne voyons pas la liste de tous les Touaregs qui se battent en nombre et en qualité pour sauver leur Mali. C’est pourquoi tout cet amalgame. Pour e problème de drogue c’est délicat, si nous faisons un procès, cela va nous amener trés trés loin……

koudis<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 3387</span>
Membre
koudis 3387
4 années 6 mois plus tôt

Et on nous demande de ne pas faire d’amalgame, comment on peut expliquer ça ??? Ceux là même qui doivent contrôler la drogue sont complices, ses autres camarades disent aussi depuis 10mois ils n’ont rien reçu comme salaire et comment ils vivaient donc eux ??? Ou vous fermez les yeux sur ce trafic ou vous etes impliqués sinon depuis 03mois après votre boulot vous devez le signaler ou buen??? 🙁 🙁 🙁

Lynx22<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 2901</span>
Membre
Lynx22 2901
4 années 6 mois plus tôt

C’est tres grave les evenements se deroulent actuels au pays.Des gens sont nommes sur aune base morale avec l’aval de l’assemblee nationale …..Eh bon Dieu de bon sang.Ce type a vendu le Mali…Pourquoi muter tous les nordistes au nord????Pour consolider le socle social le defunt president nigerien Seyni Koutche avait eu la superbe idee d’affecter les officiers originaires du nord au sud ,ceux du sud au nord ou a l’Ouest ,ainsi de suite…. 😐

kouroukanfouga<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 854</span>
Membre
kouroukanfouga 854
4 années 6 mois plus tôt

Mon frère il faut savoir que ces gens là ne sont pas représentatifs de la communauté touaregs du Mali. C’est qu’une petit bande qui ne se soucient pas du tout du quotidien de la population locale (qu’ils appellent azawadiens).

Et puis il faut dire que ces nombres incalculables de désertion sont dues à l’incompétence de nos autorités successives. Ce sont les mm qui ont désertes en 93, en 2007 et aujourd’hui, 12. Et à chaque fois ils ont réintégrés l’armée ou la fonction publique dès lorsqu’ils rendent les armes ; sans procès ni rien du tout !!! Mais c’est pas sérieux ça. L’Etat doit carrément réouvert la prison infernale de Taoudéni et y transférer tous ces apatrides pour le restant de leurs vies. Ils ne doivent plus circuler en 4X4 sur le sol malien ou dormir dans des grosses villas climatisées à l’ACI 2000. Cest fini tous ça.

On est trop naïve comme nation !

wpDiscuz