Ouenkoro : Une attaque contre la gendarmerie fait un mort et des véhicules brûlés

5

Ouenkoro : Une attaque contre la gendarmerie fait un mort et des véhicules brûlésLa localité de Ouenkoro dans le cercle de Bankass, à la frontière avec le Burkina Faso, a été la cible d’une attaque hier par des individus armés. Un gendarme a été tué et des dégâts matériels ont été enregistrés. De sources militaires, une expédition serait en cours pour sécuriser la zone.

L’attaque s’est produite samedi dans l’après midi. Selon de sources locales, les assaillants sont arrivés sur 2 motos. Ils ont attaqué le poste de gendarmerie, avant de brûler les locaux, puis incendier des véhicules et emporter 2 motos. Un gendarme a été tué. Et des témoins sur place rapportent que « son corps a été criblé de balles ».
L’attaque n’a pas été revendiquée. Mais de forts soupçons pèsent sur les éléments du Front de libération du Macina, très actifs dans la région. En août, le groupe dirigé par Amadou Kouffa avait revendiqué la prise d’otage dans un hôtel de Sévaré. De sources militaires, une expédition serait en cours pour sécuriser la zone.

Après l’attaque d’Ouenkoro, les populations et les ressortissants vivant à Bamako sont sous le choc. Les élus de la localité dénoncent « le laxisme » de l’Etat. Selon eux, l’alerte d’une éventuelle attaque avait été donnée. Mais, dénoncent-ils, « aucune disposition n’a été prise ».

Avec Studio Tamani

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. ……..Mes condoléances pour ce gendarme. Des individus sur seulement deux MOTOS puissent faire autant de mal à une gendarmerie? Il y’a là une négligence ou un manque de professionnalisme avéré au sein de nos forces de sécurité. A chaque fois, le même mode opératoire avec autant de dégâts. Revoyez vos plans de sécurité. je suis très remonté contre vous

    • Que l’âme du jeune gendarme Isac TRAORE repose en paix. Sankingba s’incline devant sa dépouille. Tous ceux qui meurent pour la patrie ne sont nullement des cadavres interdits. Leur mort est certes douloureuse mais est d’une digne et noble cause. Notre sang est le breuvage de La République et s’en vider répond à l’hymne de la dignité et de la noblesse et c’est pour la victoire du peuple comme l’avaient entonné les révolutionnaires un 22 aout 1967.

      @T.Koné, je valide ton posts. En effet, deux motocyclistes qui sèment les gendarmes en plein jour ( aux environs de 17h selon le communiqué gouvernemental). Le sud de la zone du Séno (Dialassagou, Sokoura, Ouankoro, Yalankoro ) peuplé essentiellement de dafin auquel cohabitent quelques bobo, est très rattaché à l’Islam rigoureuse. Si les gendarmes ne font que sévir en rackettant la population restera pantoise face à ce drame,,
      Il faut que nos gendarmes et autres agents de sécurité observent le minimum de mesure de vigilance ne serait-ce que pour leur propre sécurité. Mais sur le terrain, un gendarme n’a aucune gène de pioncer (dormir) au poste de sécurité qu’il doit le tenir.
      Si eux mêmes (gendarmes et policiers) ne sont pas en sécurité, qui vont-ils sécurisé? Un proverbe bambara dit “Si celui qui est chargé d’effrayer les autres s’endort, il se fera facilement effrayé par un autre”.
      Observez ce qui ce passe devant nos casernes et tirez-en les conclusions. On dirait que la sentinelle sont complexée d’appliquer les consignes élémentaires. Soit c’est l’un de ses camarades qui le distrait, soit une copine qui apporte le thé et s’assoit sur les genoux de l’homme de garde ou c’est l’écouteur d’un téléphone qui est enfoncé dans les oreilles pour écouter la musique ou c’est le tripotage du smartphone pour visionner des vidéos pornos.
      Dans les postes où il y a un peu plus de sérieux, les hommes sont regroupés autour d’un poste téléviseur pour admirer les feuilletons.
      Si c’est pour exécuter une consigne spéciales de fouille, nos agents prompts prompts à y mettre du zèle. S’ils ne peuvent soutirer un petit 1000 FCFA, ils créent des incidents et sous prétextant d’exécuter les consignes, ils abusent du citoyen honnête. Peu de sentinelles peuvent définir une sommation ou un mot de passe.
      Il faut interpeler tous les chefs chargés de la sécurité pour fairecesser cette léthargie générale qui n’est que la conséquence d’une crise de commandement.
      Si nous nous prévalons d’une fierté nationale, alors il faut que l’on se ressaisisse.
      Après le coup d’Etat de AHS, nous avions tous des griefs contre des officiers anciens ventrus et acclimatés , mais on se demande aujourd’hui si ces officiers bedonnants ne valent pas mieux que ces jeunes officiers sveltes et élégants dans la tenue qui e sont pas à la hauteur de l’attente du peuple. Les anciens avaient au moins le sens de la discipline tandis-que les jeunes sont plus mégalos qu’efficaces. Tant que les jeunes officiers ne tiennent pas les hommes en main, des coups et dégâts de l’ennemi ne doivent nous surprendre ou nous choquer.
      Si le Burkina pouvait jouer franc jeu comme la Côte d’Ivoire, il sera très facile de réduire ces djihadistes du Macina.
      Mais la République vaincra.

      VIVE LA REPUBLIQUE.

      • Mon frère malien Sankingba, qu’est-ce que le Burkina vient chercher dans vos affaires internes?
        Soyez honnête, ne mentez pas sur le Burkina, c’est pas bon. Je vous informe que le chef gendarme Malien dont le collègue a été tué s’est réfugié à Barani (25 Km de la frontière) au Burkina pour sauver sa peau. Il a demandé la protection du Burkina. De même les populations des villages maliens qui on été attaqués se sont réfugies au Burkina. Le Burkina a déployé ses services de l’action sociale pour venir en aide aux réfugiés maliens avec les moyens du contribuable Burkinabé. M. Sankingba, sachez que le Burkina a été victime aussi d’une attaque du même genre au Nord (Oursi) où un gendarme a été tué malheureusement.

        Nous déplorons tous ce qui s’est passé. Gardons notre calme, soyons honnête avec nous mêmes et avec les autres. C’est comme ça que nous vaincrons tous ensemble !
        Répondre

        Laisser un commentaire

        • Lisez bien le post au lieu de vous offusquer.
          Je n’accuse nullement le BF mais exprime mon voeu de le voir coopérer avec le Mali comme l’a fait la Côte d’Ivoire.
          Ce qui touche le BF me touche dans mon âme.
          Fraternellement

Comments are closed.