Persistance du blocage a la signature d’un accord à Ouaga : Bamako exige des amendements, Blaise veut faire le forcing

41

La signature d’un accord tant attendu depuis lundi dernier entre le gouvernement et les groupes armés touaregs à Ouaga est dans l’impasse. Ce qui a d’ailleurs nécessité la venue à Bamako hier mercredi du ministre des affaires étrangères du Burkina Faso et des représentants de l’UE, de l’UA, des Nations-Unies et France. Les discussions ont achoppé autour des modalités du déploiement de l’armée malienne à Kidal, du cantonnement et du désarmement des groupes armés touaregs MNLA/HCUA ainsi que de la levée des poursuites judiciaires lancées par la justice malienne contre certains responsables de ces mouvements. Bamako souhaite que des amendements soient apportés au projet d’accord, mais le médiateur veut mettre ” une pression amicale ”  pour l’amener à le signer.

Le ministre Michel Bassolé a été envoyé par le président Blaise Compaoré pour tenter de convaincre les autorités maliennes à signer le projet d'accord
Le ministre Michel Bassolé a été envoyé par le président Blaise Compaoré pour tenter de convaincre les autorités maliennes à signer le projet d’accord

Depuis lundi, l’émissaire du gouvernement malien Tiébilé Dramé est revenu à Bamako en vue de soumettre aux autorités le projet d’accord issu des discussions directes dans la capitale du Burkina Faso. Les autorités maliennes ont émis des réserves sur ce document d’office accepté par les groupes armés du MNLA et du HCUA.

Le Chef de la diplomatie burkinabé, Djibril Bassolé est arrivé à Bamako à la tête d’une forte délégation comprenant des représentants de l’Union Africaine, des Nations-Unies, de la France et de l’Union Européenne. Ceux-ci ont eu une séance de travail tendue hier pendant plusieurs heures avec les autorités maliennes sans parvenir à harmoniser les points de vue.

Les discussions ont porté sur les amendements que le gouvernement malien souhaite apporter au projet d’accord. Il s’agit notamment des modalités du déploiement de l’armée malienne à Kidal, du cantonnement puis du désarmement des groupes armés. De sources proches de la médiation ont affirmé que le gouvernement a proposé qu’une fois cantonné que le MNLA et HCUA soient immédiatement désarmés. Alors que ceux-ci souhaitent se cantonner mais sans être désarmés. L’autre point de friction est la levée des poursuites judiciaires lancées par la justice malienne contre des responsables du mouvement national de libération de l’Azawad et du Haut conseil unifié de l’Azawad. Bamako a refusé toute cessation desdites poursuites judiciaires contre ces personnes accusées de terrorisme et de narcotrafic.

En tout cas, la venue de l’émissaire du médiateur Blaise Compaoré à Bamako est perçue plus ou moins comme une manière pour Ouagadougou de faire avaler le projet d’accord concocté avec les groupes armés. Bamako reste prudent. Pour éviter des erreurs qui pourront se retourner contre lui une fois l’accord signé, le gouvernement espère revoir les points ci-dessus cités. Certes, le temps presse avec l’élection présidentielle qui profile à l’horizon, mais il s’avère trop risquer voire dangereux de signer un accord vouer à l’échec dès le départ.

  Abdoulaye Diarra

PARTAGER

41 COMMENTAIRES

  1. Pourquoi c’est Blaise qui doit assurer la médiation un sanguinaire de dernière génération. C’est une honte d’être malien aujourd’hui. Le Sursaut national vient par le boycott de l’état d’urgence tout en manifestant dans les rues de toutes les villes du Mali.

  2. Le Mali ne fera pas les frais des fantasmes pro-Touareg des Occidentaux. Pas d’Apartheid pro-touareg au 21è siècle ni de bantoustan “blanc”. C’est ridicule de la part de l’Occident de prendre pour argent comptant la propagande du MNLA, les mafieux de la république qui coupent le sommeil non seulement à la majorité silencieuse touareg éprise de paix et loyale au Mali mais aussi à tout le peuple malien.

  3. LIBÉREZ LES PATRIOTES DÉTENUS , LIBÉREZ MOHAMED TABOURÉ, RECONNAISSEZ LEUR COURAGE ET SUIVEZ-LES POUR UN MALI INDÉPENDANT ET INTÈGRE
    Que le Mali et les maliens cessent de se faire piloter de l’extérieur! Concertons-nous au Mali pour nos problèmes! Blaise est un ennemi du Mali!L’attitude de la France est méprisante envers les maliens, malgré son intervention salutaire!

  4. C’est vraiment de la honte pour non seulement la race noire mais aussi et surtout le Mali qui perd ttes ces valeurs en signant

  5. les gouvernements maliens doivent être responsable..il faut jamais signe cet accord de merde comment les mali peuvent laisser le bourkina qui décident a sa place ..quel hôte pour nous ..si les gouvernement signe cet accord moi je vais change mon pays ..je ne serai plus le malien .imagine les gens qui n’ont même pas de lieu vous voulez négocier avec eux..bah non ce pas vrais sans ..réfléchir vous bien ..

  6. Ehhh Mn pays Mali…

    Ils veulent negocier avc ces mm bandits(Un groupuscule!!!) qui ont pris des armes contre ns…

    1- Nous exigeons la publication, AVANT TOUT ACCORD, de ce sur quoi ils envisagent “Signer” en notre Nom
    2- Nous ns rappelons TOUJOURS de l’ACCORD d’ALGER et les circonstances sordides ds lesquelles il a été SIGNER en notre NOM sans qu”ils nous concertent.
    3- Pas d’applaudissement pour les actes barbares et lâches des MAUDITS BANDITS armés, parce que ABANDONNER LES POURSUITES CONTRE LE MNLA et LES REINTEGRER dans l’ARMEE et la FONCTION PUBLIC seraient COMME LES ENCOURAGER A TUER, A VOLER, A VIOLER pour Atteindre Leur objectifs misérables.
    4- Selon un frere ” tout accord qui ne prend pas en compte les préoccupations et les aspirations de la majorité est voué à l’échec ”
    5 – Le PEUBLE Observe Ce que vous MANIGANCEZ Mr le Président, Mr le PM et son Gouvernement, Mr Tièblé Dramé…Mr les Membres de A.N.
    6- Allah n’est pas avec les criminels…Allah voit les Mamans, les Femmes, les jeunes, Enfants et Vieux qui pleurent a coz de ces Criminels…

  7. Le Mali a le couteau de la France et de la communauté internationale sur la gorge mais il doit accepter être égorgé plutôt que la honte

    La France, Blaise et la communauté internationale sont décidées à imposer au Mali le MNLA via ces négociations: Impunité, privilège, refus de désarmement des groupes armés, représentation égalitariste dans la commission technique avec le MNLA.

    Le Président de la République Djoncounda et le Gouvernement de Transition doivent être sûr du soutien de tous les maliens. Aucune pression ne doit les pousser à accepter de signer un accord suicidaire pour le Mali et sur le dos des populations du Mali à qui revient le choix.
    La France a certes sauvé le Mali mais elle ne doit pas décider à sa place et contre l’intérêt supérieur de son Peuple.
    L’opportuniste Tiébilé Dramé qui s’est battu depuis le début de la crise pour inculquer les négociations avec le MNLA est servi maintenant. Il mérite une fière chandelle du vautour, l’assassin et narcotrafiquant Blaise. La France de Fabius ne pourra jamais réaliser une oeuvre juste et désintéressée sans parti pris. Elle veut imposer un gang de malfaiteurs.

  8. Il y a aussi la éédition des privilèges en faveur des rebelles tueurs, violeurs et saccageurs

    En plus de l’impunité des criminels du MNLA, des modalités du déploiement de l’armée malienne à Kidal et du désarmement des groupes armés, il y a aussi la prime pour tuer, c’est à dire la réédition des privilèges en faveur des rebelles(intégration des cadres touaregs et ex combattants).
    La représentation à nombre égal dans la commission mixte qui décide de tout est injuste et à dénoncer car l’inexistant MNLA ne saurait être représenté au même titre que tout le Mali. L’autre aspect est que le Mali risque d’y être un figurant car ils sera mis en minorité avec le penchant de la France et des institutions internationales pour le démon qu’il considère comme une minorité persécutée.Depuis le début de la crise, au moment où l’opportuniste Tiébilé remuait ciel et terre pour négocier, je m’attendais à des concessions dangereuses pour le Mali en faveur du MNLA car on ne peut pas négocier sans concession.Honte à Tiébilé et son beau père initiateur des privilèges(accords de Tamanrasset).

  9. 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 jais des larme au yeux mon camarade on na sous tutelle de un ci dionkisse signe c est accore le mali est foutu a jamais 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳

  10. le cantonement et desarmement imediat des groupes armes ainsi que la poursuite judiciaire sont les conditions dont l’application et la realisation de l’application doivent etre rassurer avsnt la signature de l’ accord. Mieux serait le desarmement des groupes armes avant la signature. Avoir confiance a ces groupes armes pourait etre une grande erreur. Ils ont deja causer assez de desastre.

  11. Cet accord ne doit pas être signé par le Gouvernement si non c’est un retour en arrière. lisez l’article 9 : C’est une honte. Tout est organisé pour détruire le Mali et renforcer les groupes tantôts rebelles tantôts djihadistes. Encore lisez l’article 17 de cet accord qui veut protéger les rebelles-Djihadistes sur le mandat d’arrêt lancé contre eux. Donc cet accord est nul et non avenu.

  12. Nous les maliens ne laisserons jamais le Burkina decider de notre sort, nos dirigeants politique doivent faire preuve de maturite a ne pas ceder a la pression. Certains parlent de l`election c`est vrai mais il ne serai pas sage de precipiter les elections dans le desordre
    et ensuite se retrouver dans des situations deplorable pour nous tous.
    Politiciens du Mali faite attention a la nation,que celui qui signe cet accord sache que l`histoire retiendra son act, et que ses enfants et petits enfants le sauront un jour.

  13. Maintenant on voit bien le dos du nageur. La france, la suisse et le burkina nous detestent. Je suis certain qu’aucun de ces pays ne signerait un tel accord. La france refuse de negocier avec ses preneurs d’otages. le burkina a radie des militaires au lieu de negocier avec eux. L’algerie a bousillee ces otages et preneurs d’otages pour ne pas negocier. Maintenant on demande au Mali de negocier avec des gens non-desarmes et qui plus, ont deserte l’armee nationale et egorge plus d’une centaine de nos soldats? En plus ces renegats veulent encore revenir dans l’armee? Le mali est donc tombe si bas pour accepter cela que les autres n’accepteraient jamais? Mon Dieu pour qui ces gens nous prennent? Plutot la mort que la honte.

    • Coulitez, tout ce que tu viens de citer: France, Algérie et USA ont contrairement o Mali le choix d user de la force. Le Mali est ojordhui dans un situation ou il ne peut trop tergiverser. Il peut juste prendre ce que la communauté internationale voudra bien Lui concéder

    • Si le Mali zigouillait ces djihadistes sans tambour ni murmure, on n’en parlerait plus. C’est ce qui manque le plus au Mali!!

  14. Réponse a la question NO FIRMAR qui veut dire de ne pas signer,c’est en espagnol.

    NB:il faut que nous soyons sur d’une chose,si ce gouvernement signe cet accord,ca va engager forcement l’état MALIEN ainsi que le nouveau gouvernement qui va venir.
    Prions DIEU pour qu’il soit du coté du peuple,comme il a toujours fait,amen
    merci

  15. C’est le Mali qui s’est lui meme englue dans ce petrin. VOUS SIGNEZ CET ACCORD AUJOURD’HUI DEMAIN IL AURAIT UNE AUTRE REBELLION COMME IL Y AURAIT UN AUTRE COUP D’ETAT PARCE QUE LES “PUTSHISTES D’AUJOURD’HUI ONT ETE RECOMPENSE.
    Des anciers deputes (ceux qui sont charges de faire les lois) qui prennent des armes pour revendiquer des “conditions meilleurs”. Et des militaires (qui sont supposes etre des strateges font un coup d’Etat pendant une rebellion: quelle mediocrite, quelle connerie, quelle stupidite.
    ET LE COMBLE, LES AUTORITES SOIENT LES RECOMPENSENT (PUTSHISTES) SOIT ESSAIE DE LES AMADOUER (REBELLES).

  16. Le vin est servi et maintenant il faut le boire. Mais le boire comment ❓ ❓ ❓ . La transition vit actuellement sa survie et l’avenir de tous ses memebres du president au dernier. Vous etes devant le peuple actuel a prendre et rendre une decision finale pour l’avenir du Maliba.

  17. Bonjour
    C’est vraiment une honte pour les maliens et pour le mali.je me pose souvent la question de savoir,comment avons nous tomber de si bas,et que c’est un blaise qui va nous obligé a signer un accord qui nous convient pas;cette situation devrait être la dernière des choses qui nous arrive dans sur cette terre;j’usqua ce qu’ un diplomate burkinabé traite les maliens daguassants,c’est vraiment une honte pour nous les maliens,et ce qui me fait mal dans tout ça,aucune réaction de la part de notre diplomatie,il est temps qu’on comprenne que le burkina ou blaise n’est pas un ami du MALI et ne sera jamais un ami,il faut qu’on se respecte un peu pour qu’on soit respecter.
    Un conseil a nos responsables politique:toute personne qui se sent incapable de gérer les affaires de ce pays doit démissionner a temps;n’inciter pas le peuple a la violence,trop c’est trop.
    Merci

    • La cause est la corruption.Vous etiez tous dans ce systeme.
      Maintenant il faut subir les consequences.

  18. Bamako has to sign peace with tuareg because terrorists threat is not over yet. It’s an opportunety for both, Bambara and tuareg bring back peace, and stability in mali. Otherwise, they will loose their chance. For example,(ONU)and the United Nation will give up on helping them on negociation.

  19. De toute façon ce gouvernement est entrain de faire “ses propres” négociations, sinon la majorité des Maliens a dit haut et fort depuis longtemps qu’il ne vaudrait pas de négociation cette fois-ci avec les rebelles puis que c’est de cela qu’il s’agit.Comme ont dit certains de nos voisins, on ne négocie pas avec une rébellion.Cette histoire est cinquantenaire; alors il est temps d’attaquer le mal à la racine.

    PS: Nous pensions qu’il y a une structure de vérification sinon de lecture des articles avant leur impression et publication pour souligner les incorrections dans la rédaction de ceux-ci.

  20. SOS je ne comprends rien dans ce pays,
    le Mali dit que le mnla ne représente pas les touaregs, mais accepte négocier avec le mnla pour la question des région nord,ou est la plate forme Kel tamashek, ou sont les élus et notables
    le Mali accepte s’asseoir sur la même table que des gens sous mandat d’arrêt malien,
    le Mali accepte négocier la rentrée de l’armée sur une partie du Mali, dès lors le Mali est perdant

    • Yo mon frere vous avez pas compris, le Mali ne negocie pas la rentree de son armee dans une partie de son territoire mais nous negocions que les Bandis se rendent sans qu’il ait mort d’Homme c’est tout.

      Comme quand un braqueur braque une bank et que FBI fait appel a un negociateur c’est pas pour avoir l’autorization de rentree mais eviter qu’il ait mort d’Homme that’s all.

      Optimus Prime.http://cachx.maliweb.net/wp-includes/images/smilies/icon_lol.gif

  21. Pourquoi depuis le départ, le Mali a accepté avoir comme interlocuteurs les personnes contre qui nous avons émis des mandats d’arrêts? A mon sens cela veut dire que nous avons foulé au pied nous même nos mandats. respectons-nous et le monde nous respectera. Bonne chance à tous.

    • Nous ne nous sommes jamais respectés dès l’instant où nous avions cautionné voire applaudi le Coup d’Etat de la bande de voyous de Kati sachant que cet acte est décrit comme un “CRIME IMPRESCRIPTIBLE” dans notre Constitution. Aussi, nous avons été le 1er pays où les badauds ont frappé le Président de la République jusque dans son lieu de travail sans être inquiétés. Quand nous ne respectons pas notre loi fondamentale pour des raisons inavouées que pouvons-nous respecter ?

  22. Oui tous pour la paix…mais tolerance ZERO….beaucoups de larmes et de sangs ont etes verses au nord…

  23. Les militaires sont déjà à Anfif, d’autres à Kati , Dionkis ces médiateurs nous font perdre le temps .Vous allez négocier avec quelqu’un qui n’existe pas.Tout sauf les erreurs du passé.

  24. Pourquoi vouloir tordre la main à tout un pays au profit d’un groupuscule de délinquants et d’apatrides armés quand bien même que toutes les résolutions des Nations Unies ont demandé leur désarmement. Je pense que la médiation burkinabé et la France ne sont pas claires dans cette affaire. Au lieu de venir jusqu’à Bamako pourquoi ne pas obliger ces renégats du MNLA à accepter les propositions d’un pays entier (c’est ça aussi la démocratie). Quels gâchis?
    En tout cas nous soutenant le Président Dioncounda dans son refus de cautionner un tel acte. Si la communauté internationale veut aider le Mali elle doit respecter les résolutions qu’elle a elle même prises et non de continuer à caresser le MNLA, encore qu’il n’est pas le seul groupe armé. Un pied de nez à d’ailleurs été faits aux autres groupes armés (à se demander si la CI veut vraiment résoudre cette crise). Le Mali n’acceptera pas une résolution bancale à bon entendeur salut!

  25. Ils ne seront intégrés nulle part, on a trop duré dans cette facilité pour avoir la paix et que nous servent ces enfants gâtés. Une guerre, une guerre sale et lâche. Non ça suffit comme ça ils ne seront plus jamais intégrés nulle part. Que les autorités qui négocient n’oublient jamais que les vaillants militaires égorgés par le Mnla ont des parents partout au Mali et qu’ils n’accepteront pas certaines faiblesses.

  26. Dioncounda doit diffuser et expliquer au peuple malien les termes de l’accord. La couleuvre des derniers accords d’Alger nous est resté au travers de nos gorges. Il est vraiment douleureux pour un enfant qui a vu son père égorgé par les rebelles touaregs de voir tous ces chefs chouchoutés par la communauté internationnale. Les mandants d’arrêts internationnaux lancés contres eux nous ont donné un peu d’espoir. nous osons croire qu’ls (mandats) ne seront pas annulés.

  27. Dioncounda, vous avez 70 ans, qu’est ce que vous craignez encore pour céder en défaveur de nos enfants?
    A 70 ans, même avec le couteau sous la gorge, il faut tenir!
    A défaut de ne pas pouvoir les léguer une éducation, un avenir aussi radieux, quand pas une guerre, pas un pays divisé; réglons cette histoire cette fois et définitivement!!!!

  28. Ils ne veulent pas etre desarmés c’est pour venir nous imposer de les integrés dans l’armée nationale ou dans des postes de l’administration nous devons plus commettre les erreurs du passé.
    Que Dieu sauve le Mali

  29. La justice doit passer, ces mandats ne doivent en aucun cas être levés. Faudra rien cédé à ces criminels ni statuts particulier, ni arrêt des poursuites et il faut qu’ils soient désarmés en même temps que se fait leur cantonnement. Ou alors il faudra libérer tous les prisonniers qui croupissent pour moins dans les prisons de Bamako et ailleurs au Mali. Il faudra que le gouvernement soit ferme et avec la médiation dont on connait les accointances avec les gens du mnla et avec la communauté internationale. C’est la majorité du peuple du grand Mali qui refuse la compromission.

    • Si ces criminels restent impunis ce n’est pas la peine de garder des gens en prison au Mali pour des délits mineurs.Les citoyens sont égaux et doivent répondre de leurs actes.Il n’y a pas de justice pour blanc ou noir au Mali.C’est clair.Prenez vos responsabilités.Comme au Mali tout est possible intégrez les ils vont encore fuir avec le peu d’armes.Il faut passer à la phase de développement avec des dabas,pioches et râteaux comme les paysans au sud en lieu et place des armes pour terroriser.Il faut arrêter ces revendications qui freinent le développement du Mali.C’est vrai il y a des complices dans cette affaire mais le Mali ne tombera pas encore.En ce qui concerne le bataillon Bassa au lieu de waraba au front.Vous pouvez vous battre et négocier.Le monde vous regarde.Dégagez nous ces rats et cette pègre.

  30. L’armee Malienne doit etre à Kidal sans condition.Les bandits armés doivent etre désarmés, tous ceux qui sont poursuivis par la justice seront arreté et jugé par les tribunaux Maliennes. Il ne faut pas surtout faire les memes erreurs du passé.

  31. Ils seront désarmés et seront poursuivis par la justice, s’ils ne sont pas d’accord déchiré l’accord et on règle le problème par la force. Pa de prime à l’impunité

  32. La médiation et sa cohorte nous font perdre du temps pour rien. Dionkis doit donner l’ordre à l’armée de marcher sur Kidal le reste n’est que de la subversion. Nous voilà déjà dans les prémices d’amnistie et de réintégration 👿 👿 👿 Ne signez pas ce document ni tout autre même amendé, les blancs peuvent garder leurs sous mais ne subissons pas encore cette humiliation devant l’histoire. Aucun pays respectueux au monde n’accepterait la présence des hommes armés et cantonnés régulièrement sur son pays tout sachant qu’ils sont les ennemis de son armée nationale. Lorsque les Caldoches avec Jean-Marie Tibaou se sont révoltés la Franc les a maté et a tué ce chef rebelle qui demandait leur indépendance et pourtant la Nouvelle Calédonie est à des milliers de kilomètres de le France. Imaginez ce que ferait la France avec les Corses s’ils se mettaient dans les mêmes dispositions que le mnla eux qui sont sous les pieds français ❗

Comments are closed.