Pour une sortie de crise au nord Mali : Le collectif des ressortissants du nord formule une série de propositions

0
1

Le Collectif des ressortissants du Nord Mali a présenté le dimanche dernier ces différentes propositions pour une sortie de crise au nord Mali. C’était à la suite d’une grande assemblée générale tenue au Centre international de conférences de Bamako.

Cette assemblée générale présidée par le président du COREN, Malick Alhousséïni Maïga, a enregistré la présence de nombreux membres de cette organisation dont les anciens Premier ministres Ousmane Issoufi Maïga, Mohamed Ag Hamani et Younoussi Touré. Dans son discours de bienvenue, le président du COREN a souligné que leurs propositions de sortie de crise résultent de deux réunions de concertations. Auxquelles ont pris part environs 300 participants tous des régions nord du pays.

Pour le président du COREN, les ressortissants du nord ont un rôle peu enviable : “Celui d’être le bourreau et la victime. Bourreau parce que ce sont bien nos frères qui ont déclenché les hostilités. Et victimes parce que ce sont nos parents qui sont exposés aux violences et contraints de se déplacer“. Et d’inviter les peuples frères de la Mauritanie, de l’Algérie de l’Union Européenne pour accepter de livrer à la justice malienne et internationale les responsables, porte parole ou militant du MNLA.

S’agissant  d’une solution de sortie de crise, le COREN a fait plusieurs recommandations à l’endroit du gouvernement. Il s’agit d’appeler à la mobilisation et à l’effort de guerre, entamer le processus de dialogue, engager une vaste opération diplomatique pour rendre lisible l’action de l’Etat. Mobiliser les ressources auprès de la communauté internationale et engager des procédures judiciaires pour situer les responsabilités et sanctionner au besoin les auteurs des actes abominables commis sur notre territoire.

Les ressortissants du nord recommandent aussi de soutenir les forces armées et de sécurité à travers des souscriptions volontaires, d’aider les familles des militaires victimes du conflit, renforcer les moyens d’actions (humains et matériels) de l’armée et améliorer la coordination des actions sur le terrain et la collaboration avec les partenaires. En tout cas, le COREN a élaboré un budget de plus de 100 millions F CFA pour porter assistance à leurs parents. A travers des missions de sensibilisation à l’intérieur et à l’extérieur du pays.

Ce budget, à en croire les responsables de cette association, reste à mobiliser. D’ores et déjà   l’Assemblée générale du dimanche dernier a permis  de mobiliser 6 millions de FCFA.                     

Kassoum THERA

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.