Présumés djihadistes tues à Dioura : tentative d’évasion ou exécution sommaire ?

9
Traces des nombreux combats dont est victime le Mali depuis des années. - © AFP (photo à titre illustratif)

Quatorze présumés djihadistes ont été tués le vendredi 06 avril 2018 par l’armée malienne lors d’une tentative d’évasion” à Dioura dans le cercle de Teninkou, ont affirmé les autorités militaires dans un communiqué. Toutefois, cette version n’est pas partagée par certains élus locaux qui parlent, eux, d'”exécutions sommaires de civils par l’armée malienne”.

Selon la Direction de l’information et des relations publiques de l’armée malienne, ces présumés terroristes ont été arrêtés jeudi dernier à Dioura dans le cercle de Tenenkou. Ils ont été ensuite remis aux forces armées maliennes présentes dans la localité de Dioura, affirme l’armée malienne.

Quatorze d’entre eux ont trouvé la mort lors d’une présumée tentative d’évasion le lendemain de leur arrestation a indiqué le communiqué, qui ne précise pas tout de même comment ils sont morts. Toutefois, l’armée malienne annonce l’ouverture des enquêtes pour faire la lumière sur cette affaire.

Cependant, certains élus locaux, cités par RFI, ne confirment pas cette version des faits donnée par l’armée malienne. Selon eux, ce sont plutôt des civils qui ont été sommairement exécutés par les militaires.

Ce n’est pas la première fois que l’armée malienne est accusée d’exécution de civils arrêtés. Le 25 mars dernier les corps de six personnes ont été découverts dans une fosse commune dans le village de Dogo dans la région de Mopti. Sur la base de témoignages, Human Rights Watch avait affirmé que ces corps étaient ceux de personnes arrêtées trois jours auparavant par l’armée malienne.

Pour la Commission nationale des droits de l’Homme, « ces différentes accusations constituent un problème pour l’armée malienne dans la lutte contre le terrorisme ». Selon la CNDH, le gouvernement malien doit ouvrir des enquêtes libres et transparentes pour élucider ces meurtres dans lesquels l’armée est soupçonnée. Affaire donc à suivre !

Avec ST

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. yugubané, je ne vous comprends pas. Comment on peut être si affirmatif comme vous le faites sans aucun appui sur une preuve quelconque?

  2. « Tentative d’évasion ou exécution sommaire ?»

    Bien sûr que c’est une exécution sommaire. Après avoir calmement arrêté des suspect pour ensuite les liquider et les jeter dans une fausse commune, cette thèse de l’armée selon laquelle ces autres suspects ont été tué dans une tentative d’évasion ne convainc personne. On peut la défendre par simple malhonnêteté intellectuelle ou pour d’autres raisons mais on n’est pas assez dupe pour avaler cette thèse. Même s’il était avéré que ces suspects ont tenté de s’évader, on devrait les arrêter et non les abattre car contrairement aux militaires, ils étaient tous désarmés. Si on nous avait dit que sur les quatorze, 12 ont été tués, un blessé et un a été arrêté, on allait comprendre. Mais dire que tous les quatorze ont été abattus dans une tentative d’évasion est une tentative maladroite et infantile pour masquer une exécution sommaire ou en tout cas une volonté manifeste d’assassiner.

    Nous soutenons nos Forces Armées Maliennes dans leur guerre contre le terrorisme, nous saluons le sacrifice de nos soldats sans moyens adéquats pour mener leur mission mais nous ne pouvons tolérer que nos frères qui échappent aux djihadistes puissent être fauchés par leur propre armée nationale. Ce qu’on reproche à ces Peuls est leur intelligence avec l’ennemi mais on oublie que quand l’armée et l’état fuient et laissent les villageois à la merci des groupes armés, ces derniers n’ont de choix que de faire ce que veulent les bandits ou mourir. Si l’armée a fui devant Koufa, pourquoi devrait-on demander aux bergers et aux femmes de tenir tête à Koufa ?? 😢😢😢😢😢

    • yugubané, je ne vous comprends pas. Comment on peut être si affirmatif comme vous le faites sans aucun appui sur une preuve quelconque?

    • Yugubané, moi je n’étais pas sur le terrain donc je ne peux ni affirmer ni infirmer avec certitude qu’il s’agit d’une exécution.
      Toutefois, en citoyenne malienne qui soutient son armée dans ces moments délicats j’ai plutôt tendance à faire confiance au communiqué de l’armée qu’à celui de Tabital pulaku ou Amnesty et consorts. Ces derniers qu’on a pas vraiment entendu quand barkhane dit environ une semaine ou plus après qu’il a tué des terroristes et que le gouvernement dit que c’était des militaires ou quand un enfant tamasheq a été tué parce que accusé d’être complice de djihadiste alors qu’il s’est avéré que c’était juste un petit berger. Alors le deux poids deux mesures, y’en a marre!!!!
      Quasiment chaque fois que c’est l’armée malienne qui dit avoir neutralisé des présumés djihadistes, il ya suspicion d’assassinat et comme par hasard il se trouve des citoyens maliens pour tout de suite accréditer ces thèses, quelle désolation!!! A croire que l’ennemi du Mali c’est le malien (certains).
      Vous même vous dites que ce qui est reproché à ces gens (ces peuls selon vous) c’est leur intelligence avec l’ennemi. Nonobstant les raisons, comment vous qualifiez l’intelligence avec l’ennemi terroriste??? cela ne s’appellerait pas COMPLICITÉ DE TERRORISME?

      • Il est grand temps que l’on regarde la réalité en face sinon demain il serait trop tard. Même si l’expérience des autres ne nous sert pas, nous devrions apprendre de nos propres bêtises. En 2012 nous avions fermé les yeux sur les exactions au Nord et cela a poussé beaucoup d’habitants dans les bras du MNLA, la suite est connue… Aujourd’hui les auteurs de AGUEL HOK se promènent à Bamako sans être inquiétés alors qu’en 2012 il y avait eu des pogroms anti Touareg et anti Arabes au Sud. Bref, ne poussons pas d’autres frères dans les bras du Diable !

        Ce que vous dîtes à propos des organisations de droit de l’homme est vrai mais je vous rappelle aussi que la moitié du territoire national n’a pas été perdue suite à une défaite militaire, c’est l’armée qui a déposé les armes pour s’en fuir. Le Centre dont on parle aujourd’hui est abandonné depuis deux ans par la même armée qui a préféré fuir devant les Garibous de Koufa. Si elle revient, ça doit être pour combattre l’ennemi plutôt que de s’en prendre à d’éventuels complices. Nous voulons récupérer les localités qui échappent au control de l’état et il n’y a que l’armée nationale qui puisse le faire pour nous. À défaut de faire son boulot, elle ne devrait pas nous créer d’autres frères ennemis.

        Peut-être que ce que je dis ne plait pas à tous mais je suis persuadé que dans notre situation actuelle, la vérité aide plus que la passion et le chauvinisme. Encourageons notre armée à mener des offensives contre cette vermine qui empoisonne notre vie et celle de nos voisins mais ne la soutenons dans les arrestations suivies de mort. Surtout quand il s’agit d’autres Maliens !! 💡💡💡💡

        • Incroyable!!! “des pogroms anti touaregs et anti arabes au sud en 2012”? Comment se fait-il alors qu’on ait toujours pas découvert au “sud”de charnier de tamasheqs et de maures comme ce fut le cas pour des soldats? (que dieu nous en préserve!)
          Oui à a vigilance citoyenne mais non à l’exagération voire la diffamation sans preuve!
          L’armée a fui en 2012 à mon grand désespoir et ce fut une honte absolue et un drame pour les populations des zones désertées!!! On est en 2018, elle fait maintenant en sorte de prendre la place qui est la sienne alors ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain! En effet on ne peut pas demander à l’armée de jouer son rôle et en même temps lui tomber dessus à bras raccourci chaque fois qu’elle neutralise des gens soupçonnés d’être en “intelligence avec l’ennemi terroriste”. Malheureusement ces gens sont aussi des maliens (toutes ethnies confondues) mais qui ne veulent pas du bien au Mali alors, svp, ne me demandez pas d’avoir de la sympathie pour eux.
          Le ministre a dit qu’il va y avoir une enquête, même si cela est une habitude chez nous, ne préjugeons pas des résultats de cette enquête et évitons de jeter l’opprobre sur notre armée de concert avec les rfi, Amnesty et consorts!!!
          Aucun chauvinisme dans mes propos, juste du factuel.
          Pour votre information j’aime le Mali mais pas au point d’être xénophobe (chauvin= nationaliste et parfois xénophobe). Alors mesurons nos propos et ne jugeons que des faits!!!

Comments are closed.