Rébellion au nord-mali : Le Coren réclame la tête de tous les rebelles

0
0

Une rencontre de toutes les tribus du Septentrion malien s’est déroulée le dimanche 26 février 2012 au Centre international de conférence de Bamako sous la co-présidence d’Ag Hamani et Ousmane Issoufi Touré, anciens Premiers ministres de très nombreux cadres de cette région étaient de la partie.

Il s’agissait, pour eux, de réfléchir sur les voies et moyens pour mettre fin à cette douloureuse guerre imposée à notre pays par la France pour régler ses comptes avec le régime en place. Le Coren exige des pays qui se disent amis du Mali de livrer à la justice malienne les porte-parole des criminels et leurs militants, cachés sous le label du MNLA.
« Dans cette quête de paix et de stabilité, nous ne sommes pas seuls. C’est pourquoi, face au terrorisme, le peuple du Mali, par la voix de ses fils du Nord, en appelle à la solidarité, à la fraternité des peuples frères de la France, de l’Union européenne, de la Mauritanie, de l’Algérie et du Niger afin que soient livrées à la justice au Mali et à la justice internationale les responsables, porte-parole ou militants du terrorisme appelé avec emphase MNLA », a lâché Malick Alfousseny avant de conclure « qu’au nom de cette même fraternité entre les peuples que nous demandons aux amis du Mali de ne pas laisser tomber ce pays en ces heures graves et d’œuvrer à la consolidation du développement dans ces régions ».
Aliou Badara Diarra

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.