Rencontre d’échanges du Parena sur l’insécurité au Centre du Mali : Tiébilé Dramé : «Les six premières semaines de 2017 ont enregistré 24 incidents armés et 154 morts sur tout le territoire »

24

La situation d’insécurité au Mali, plus particulièrement dans les régions de Mopti et de Ségou, s’aggrave. Les conflits intercommunautaires s’amplifient. Pour preuve, le dimanche 12 février dernier, un conflit éclata à Ké-Macina entre Bambara et peulh faisant une vingtaine de mort.

Au regard de tout cela, le Parti pour la renaissance nationale (PARENA), présidé par Tiébilé Dramé, ancien ministre des affaires étrangères, a organisé le dimanche 19 février 2017 à la Maison des Aînés de Bamako une rencontre d’échanges sur la situation sécuritaire dans la région de Mopti et dans les cercles de Ké-Macina et Niono. L’objet de la rencontre était non seulement de  savoir comment en est-on arrivé à ce cycle infernal de violence dans le centre du pays mais aussi de pouvoir dégager des pistes de solution pour restaurer la paix.

Plusieurs personnalités ont pris part à la rencontre dont les responsables du Parena comme Me Amidou Diabaté (ancien ministre de la justice), Moussa Makan Camara (ancien Ambassadeur), le Pr Ali Nouhoum Diallo (ancien président de l’Assemblée nationale du Mali), Adama Samassekou (ancien ministre de l’Education), des députés de Mopti, Amadou Cissé et Idrissa Sankaré, et l’ancien député de Tenenkou, Timoté Tioulenta, le président de l’Association des municipalités du Mali (AMM), Boubacar Bah dit Bill, Hamane Touré dit Serpent du parti UFC…
Après avoir fait observer un instant de recueillement et de prières à la mémoire de toutes les victimes de la crise au Mali en général, et particulièrement à la mémoire des victimes de la crise dans le Delta Central, dans le Seeno et le Seeno Mango, le Hayré, le Kaareeri, le Kiriguiri, le Kurumaari et dans le Meema-Farimaké, le président du PARENA, Tiébilé Dramé a exprimé sa profonde reconnaissance à toutes celles et tous ceux qui ont répondu à son invitation pour évoquer la situation angoissante qui prévaut dans la région de Mopti et dans les cercles de Ké-Macina et Niono. «Notre parti a souhaité cet échange parce qu’il est préoccupé par l’instabilité rampante qui affecte dix cercles du Centre du Mali, parce qu’il est inquiet du sang qui coule chaque jour dans cette partie importante du territoire national, parce qu’il partage l’angoisse des 2 900 000 Maliens qui vivent dans cette zone», a souligné Tiébilé Dramé. Selon lui, en 2015, sur 538 personnes tuées au Mali, 115 sont mortes au Centre. En 2016, poursuit-il, sur 396 morts au Mali, 71 sont tombés au Centre
Nouveaux refugiés

«Les six premières semaines de 2017 ont enregistré 24 incidents armés et 154 morts sur tout le territoire. Quatorze des 24 incidents sont survenus au centre. Le nombre de personnes assassinées dans la zone est d’au moins 49. En six semaines. A la suite des violences meurtrières perpétrées dans le cercle de Ké-Macina, plusieurs dizaines de familles, notamment des femmes et des enfants sont devenues du jour au lendemain des réfugiés dans leur propre pays. Des dizaines de personnes sont en détention pour divers motifs liés à la situation de crise qui prévaut», a déploré le président du Parena, Tiébilé Dramé. A l’en croire, en organisant cette rencontre, le PARENA voudrait s’informer sur les causes de la tragédie nationale qui se joue dans cette zone récemment paisible. «Comment en est-on arrivé là ? Comment peut-on éteindre le feu qui se répand ? Quelles sont les pistes de solutions pour restaurer la sécurité, la stabilité, la paix, la cohésion et la concorde ?», s’interroge le président du parti bélier blanc. Lors des échanges, la plupart des intervenants ont fortement déploré l’absence de l’Etat dans la zone affectée par la crise intercommunautaire entre peulhs et Bambara. Selon Adama Samassékou, ancien ministre, « il y a une dizaine de communautés qui vivent ensemble. Le terrorisme a amplifié la division. Il faut non seulement le retour de l’Etat dans la zone mais également la restauration de la confiance entre l’Etat et les administrés. La situation est gravissime, en conséquence, la prise de conscience doit être générale ». Le Docteur Abdoul K Diallo, de son côté a mis les autorités devant leur responsabilité : « si les autorités ne prennent pas garde, la situation sécuritaire dans la région de Mopti risque de s’aggraver. Il y a eu des exécutions. C’est à la suite des arrestations arbitraires de l’armée malienne que la situation a commencé. Les jeunes disent qu’ils ont été oubliés par l’Etat, ce qui fait que certains d’entre eux ont adhéré au Mouvement de libération de Macina de Amadou Kouffa». Me Hassan Barry également a dénoncé les carences de l’Etat malien dans le centre. « C’est l’insuffisance de l’Etat et l’absence de l’Etat qui a causé cette situation. Il y a aussi une cause religieuse. Ce qui s’est passé à Ke-Macina est un crime contre l’humanité et un crime de génocide. Nous utiliserons tous les moyens, non pas par les armes, mais dans le cadre de la légalité et de la justice », a-t-il indiqué.  Deux problèmes sont les causes de cette situation : le manque de concertation et le manque de communication, selon un intervenant. Par-dessus tout, il faut se dire la vérité pour résoudre les choses, « c’est la mal gouvernance qui nous a plongé dans cette situation d’insécurité dans la région de Mopti », dira Daouda Doumbia, ressortissant de Macina et Chasseur traditionnel (Donso). Selon lui 12 lettres adressées au gouvernement sont restées sans suite. « C’est l’absence de l’Etat qui a causé ce problème. Ce n’est pas la mal gouvernance mais la non gouvernance », selon Idrissa Sankaré, député ASMA élu à Bankass. Et il faut que l’Etat s’assume car au centre,  « l’Etat est en train de sous-traiter sa souveraineté, en matière de sécurité ». Selon d’autres participants, les peulhs ont fait savoir qu’ils attaqueront si on les attaquait. Le gouvernement ne fait rien pour décanter la situation. Désormais, nous ne nous laisserons plus faire, a lancé un participant. « Les recommandations que je fais sont d’éviter les non dits, les dénis de réalité. Il faut un Etat juste, quand il n’est pas juste dans la gestion de ses administrés, les citoyens vont se rendre justice eux-mêmes. Il faut que notre armée puisse occupée véritablement la zone », selon le Pr Ali N. Diallo.

Ainsi, les propositions de sortie de crise faites par les uns et les autres sont entre autres : la lutte contre l’impunité, la création des couloirs de transhumance, la cessation des querelles de leadership, la sensibilisation des populations, le déploiement d’une armée impartiale dans la zone et enfin, le dialogue entre les protagonistes.

Aguibou Sogodogo

PARTAGER

24 COMMENTAIRES

  1. Baobabuniversel
    “IL faut qu’ils donnent des solutions concretes pour securiser,construire et developper le Mali.”

    Désolé mon frère, mais ça, c’est L’ETAT EN PLACE qui est sensé le faire!!!

    Et je te rappelle que c’est même très exactement pour ça que le dresseur-d’index-acheteur-de-Boeing s’est fait élire!!!

    Enfin, concernant Tiébilé, on peut l’aimer ou ne pas l’aimer, on peut être ou pas d’accord avec lui, mais PERSONNE ne peut l’accuser de critiquer gratuitement sans être constructif!

  2. Le PARENA et Tieble Drame ne doivent pas se contenter de nous donner des statisques et des commentaires.IL faut qu’ils donnent des solutions concretes pour securiser,construire et developper le Mali.

    • C’est pas leur role que de donner des solutions, si l’equipe dirigente n’arrive pas a trouver des solutions a nos problemes, ils sont libres de quitter et le plus tot serait le mieux.

    • TIÉBILÉ n’a jamais critiqué ou même dénoncé sans en même temps suggérer d’autres pistes de solutions. 💡💡💡💡

  3. L’état absent l’état absent combien des élus et des forces sécurités ils sont assassinés le centre du pays ces qui sont morts n’ont pas des représentants de l’état ?.

  4. L’état dans son rôle régalien se doit de protéger la population . Par contre
    l’éducation , la discipline se forgent dans les familles . L’absence des autorités administratives, des forces de défense et de sécurité ne doit pas être une raison pour éveiller des querelles dont les causes se perdent dans les profondeurs de l’histoire .
    N’oublions pas que la cohabitation avec les djihadistes et les narcotrafiquants
    a créé un sentiment de répulsion chez cette popultion à l’endroit de nos Famas dont les faits et gestes sont qualifiés soient d’injuste ou, d’amalgame . Chaque groupe ethnique veut exprimer sa prédominance sur les autres .

    Voilà ce à quoi vous condamner le Mali .

    • le role regalien ne peut etre joue’ que si les autorite’s administratives et les forces de defense et de securite’ sont presentes. Les lois et les mecanismes pour les appliquer existent pour eviter la raison du plus fort. Ce que vous dites est faisable si on cree des habitudes qui permettent aux population de savoir ce qu’il faut faire legalement et les faire sans une presence pour controler. ONE MUST CREATE THE ROUTINE FIRST!!!!
      La competition ethnique est reelle dans certains milieux extremistes.. IBK est rejete’ par certains extremistes d’une ethnie bien connue et leurs allie’s parce qu’ils n’ont jamais accepte’ avoir perdu le pouvoir. IT’S ABOUT POWER AND CONTROL!!!!!!

        • Les extremistes n’ont pas vote’ pour IBK!!!
          Il faut relire mon post avant d’ecrire tes idioties!!!!!!!

          • IDIOT ! 💃 Au MALI les extrémistes des urnes ne sont autres que des Bambaras haineux, hautains, médiocres et lâches comme Mariko ou tous ceux qui soutenaient des ignares et des traitres comme SANOGO et son CNDERRIÈRE ! À ce que je sache, vous avez tous voté IBK, sinon ce ventru avait tout ce qu’il faut pour ne pas être élu. Il était plus comptable de la mauvaise situation du pays que tous ses concurrents. Si nous les AZAWADIENS avions voté IBK, il allait pouvoir partor à Kidal !! 😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀

            Dis-moi si tu connais un autre extrémiste. 😛 😛

          • Je ne tomberai pas dans ton petit jeu!!!
            Nous savons comment la coalition extremistes constitue’e d’un petit groupe de peuls extremistes qui ne represente pas les vaillantes populations peuls et de marakaw extremistes qui ne representent pas les vaillantes populations soninke’, se sont mis d’accord pour ecarter IBK de la primature puis de la presidence de l’ADEMA! IBK etait bel et bien le successeur naturel d’Alpha mais il a ete’ trahi et renvoye’ pour mettre Sidibe’ a’ sa place a’ la primature puis trahi et chasse’ de la presidence de l’Assemble’e pour mettre Djoncounda a’ sa place. BAMANAW ne sont ni hautains ni haineux ni mediocres ni laches. NOUS SOMMES HONNETES ET TRAVAILLEURS ET NOUS RESPECTONS TOUS LES GROUPES RACIAUX/ETHNIQUES!!!!
            Modibo Keita a quitte’ a’ la suite d’un coup d’etat. Il est mort en prison et personne n’a fait tomber le ciel. Moussa a fait 23 ans de pouvoir, il a ete’ ecarte’ par un autre coup d’etat, jete’ et prison, personne n’a fait tombe’ le ciel!!! Tonton ATT a fait 12 ans de pouvoir, nous l’avons soutenu et jusqu’a’ present nous aimons l’idiot petit Toure’ malgre’ ses nombreuses betises. Ce n’est pas parce que les jeunes militaires l’ont chasse’ du pouvoir pour des raisons evidentes, qu’il faut faire tomber le ciel!!!!
            CET ACHARNEMENT ET CETTE HAINE CONTRE IBK EXISTENT PARCE QU’IL N’EST PAS DU GROUPE RACIAL/ETHNIC DES PERSONNES QUI S’ACHARNENT CONTRE LUI!!!! LE CAS DE WASHINGTON KONARE’ EST PERSONNEL!!! WHAT DO I KNOW EST C’EST LE COTE’ MATERNEL DIALLO ET CELUI DES BEAUPARENTS, BA??? WHAT DO I KNOW???
            NOUS ALLONS CONSTRUIRE LE MALI ENSEMBLE!!!!!
            AWKABO ANKOUN’NA AVEC VOTRE ETHNOCENTRISME!!!!! VOUS VOUS CROYEZ PLUS INTELLIGENTS QUE LES AUTRES!!!!!
            HARI SINI IBK SERA LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. SON MANDAT VIENT DU PEUPLE ET SEUL LE PEUPLE PEUT DECIDER DE LUI DONNER OU DE NE PAS LUI DONNER UN DEUXIEME MANDAT!!!!

        • “Tu crois que 77% des Maliens qui ont voté IBKalamité représentent une ethnie ou quoi ?” 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

          • Yugu est un tonton MARAKA SOWASSI ET IDIOT!!! ZOUMANA SACKO A EU 1%.
            TIEBLE A EU 0.000000001%
            OUTARA KA PREN BOUGOUROUNDJE’ KONO. JUSQU’A’ PRESENT ON ENTEND D’EUX ET LEURS SUPPORTERS!!

  5. HE TIEBILE FIMAN I TE SABALI. A COMPTE SERT CE DÉCOMPTE MACABRE???? VOUS CROYEZ QUE DÉCOMPTE VA S’ARRÊTER COMME PAR MIRACLE LE JOUR OÙ VOUS VIENDRIEZ AU POUVOIR SI TANT EST QUE LE BON DIEU VEUILLE VOUS CONFIER NOS VIES ET NOS DESTINS.
    BON SANG S’IL VOUS RESTE ENCORE UN PEU DE JUGEOTE ET D’ÉNERGIE DE VOTRE PASSÉ GLORIEUX, UTILISER LES POUR AIDER CE PAYS A SORTIR DU FONDS DU GOUFRE.
    VOUS RENDRIEZ SERVICE AUX MALIENS EN VOUS RESSAISSISSANT.

  6. ” …Toute action politique est donc guide’e par une certaine pense’e de ce qui est meilleur et de ce qui est pire. Mais la pense’e de ce qui est meilleur et de ce qui est pire implique une pense’e de ce qui est bien. On ne comprend pas les choses politiques telles qu’elles sont, si on ne prend pas au serieux leur pretention, explicite ou implicite, a’ etre juge’es en termes de bien et de mal, de justice ou d’injustice , c’est a’ dire si on ne les mesure pas a’ l’aune d’un critere quelconque du bien ou de la justice.”

    Notre but principal doit etre de repondre correctement aux questions suivantes:
    1- Comment faire pour satisfaire les besoins fondamentaux de nos populations dans des zones ou’ l’autorite’ de l’etat est conteste’e et/ou n’est pas respecte’e?
    2- Quels sont les elements que nous voulons mettre en place mais que nous ne pouvons pas mettre en place a’ cause du manque d’autorite’?
    3- Quels pouvoirs avons-nous en ce moment dans les zones chaudes de notre faso, d’ou’ viennent lesdits pouvoirs et comment pouvons-nous les utiliser pour le bien des populations?
    4- Comment l’etat doit etre une partie integrante de tout ce qui se passe dans les communaute’s concerne’es?

    Acceptons notre responsabilite’. N’ayons jamais peur de nous demander ce qu’il faut changer dans nos actions pour etre efficace.
    L’etat malien doit toujours determiner son role en fonction “d’influence, authority, pull, control, status, freedom, charisma, responsibility, expertise, and accountability.”
    Ayons des principes mais n’oublions jamais la realite’ politique du terrain. Cummunicons clairement ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas.
    Le changement ne vient pas du jour au lendemain. Il prend du temps, nous devons donc persister.
    Mes amis, faisons la connaissance des grands acteurs, developpons avec eux des relations qui garantiront leur soutien a’ nos actions. Soyons tres conscients des politiques locales et des personnes qui ont une influence sur la communaute’ et ayons une bonne equipe qui connait tous les aspects des problemes que nous voulons resoudre.

    Les problemes que je constate dans notre faso ont des solutions! Avons-nous la volonte’ d’utiliser lesdites solutions? Je tente toujours de repondre a’ cette question!!!!!
    ALLAH KA BE’ SON HAKILI GNOUMAN NA!!!!

  7. Tiens ! Tiens, au lieu de se gaver de Whisky pour crier au complot, à l’exagération ou au dénigrement délibéré du travail abattu par les régime sous la conduite de IBK, des retraités, des petits messieurs et des perdants se mettent à comptabiliser les morts ! Aucun jaloux-saboteur aux yeux de crocodile ne parviendra à détourner le régime de ses objectifs et de sa dynamique de paix. Que tout le monde se le tienne pour dit !!

    Après cet accord historique qui rend ivre de joie, on nous dira peut-être a quoi servira Kidal dans un MALI qui a perdu le control du Macina, Du Shouala et du Songhaï. La stratégie adopté par ce gouvernement d’ivrognes pour la résolution de la crise finira nous faire perdre le MALI utile pour les beaux yeux du Mali stérile et parasitaire.

    🇲🇱 :223love: 🇲🇱. IL EST URGENT DE FAIRE DÉGAGER CE RÉGIME PAR TOUS LES MOYENS !! 🔫🔫🔪🔪 🇲🇱 :223love: 🇲🇱

      • IDIOT ! N’est-ce pas une proposition quand je suggère de faire dégager ce régime de pantins par tous les moyens ? 🔫🔪🔫🗡🔫

        • Si la violence et l’anarchie sont de tres bonnes propositions pour toi, elles ne le sont pas pour moi!!!! RESTONS SAGES!!!

      • Roi Bidon de Ségou
        “Yugu, il faut faire des propositions sages!!! ”

        Mais Capi, c’est exactement ce qu’il fait en proposant: “IL EST URGENT DE FAIRE DÉGAGER CE RÉGIME PAR TOUS LES MOYENS !!”

        Je dirais même que c’est là d’une SAGESSE extrême! 😉 😉 😉

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here