Réunion à Bamako des Experts en Renseignements et Sécurité des Pays Sahélo-Sahariens

4
Le présidium lors de l'ouverture
Le présidium lors de l’ouverture

En application des conclusions de la réunion consultative sur le renforcement de la coopération sécuritaire et l’opérationnalisation de l’Architecture africaine de paix et de sécurité (APSA) dans la région sahélo-saharienne, qui s’est tenue à Nouakchott, en Mauritanie, le 17 mars 2013, une réunion des chefs des services de renseignements des pays de la région a eu lieu à Bamako. 

Les représentants des pays suivants ont pris part à  la réunion: Algérie, Burkina Faso, Tchad, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria et Sénégal. La réunion a également vu la participation des représentants du Centre africain d’Étude et de Recherche sur le Terrorisme (CAERT) et du Comité des Services de Renseignements et de Sécurité africains (CISSA)

Organisée par la Commission de l’Union africaine (UA), la réunion a examiné la situation sécuritaire dans la région, évalué les besoins en termes de renforcement des capacités des structures nationales et régionales existantes, et identifié les modalités de renforcement de la coopération sécuritaire et du partage de renseignements, y compris en appui à la mise en œuvre du mandat de la Mission internationale de soutien au Mali sous conduite africaine (MISMA).

La séance d’ouverture de la réunion a été présidée par le Ministre malien de l’Aménagement du Territoire et de la Décentralisation.

Source : Mission internationale de soutien au Mali  (MISMA) pour Maliweb.net

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. S’ILS VEULENT RACCOURCIR LA DUREE DE CETTE GUERRE CONTRE LES TERRORISTES, ces militaires français, MISMA, MINUMA et le gouvernement malien ont plus qu’intérêt A REUNIR URGEMMENT LES REPRESENTANTS LEGITIMES DES POPULATIONS SEPTENTRIONALES DU MALI (chefs de villages et de fractions, associations pacifistes telles que COREK et COREN, etc.) POUR METTRE EN PLACE UN SYSTEME PERENNE DE RENSEIGNEMENT de l’armée /gendarmerie /police, en milieu nomade surtout où se déplacent la majorité des terroristes (en ne confondant pas renseignement et délation). AU COTE D’UN SYSTEME PERENNE DE BRIGADES D’AUTODEFENSE BENEVOLE, DISCRETE, APPAREMMENT NON ARMEE, ENCADREE PAR L’ARMEE. Au côté de la LUTTE CONTRE LE MANQUE D’EMPLOI qui constitue VERITABLE TERREAU DU TERRORISME. EN ATTENDANT QUE DES INITIATIVES SIMILAIRES SOIENT TENUES DANS LES PAYS VOISINS NOTAMMENT DANS LES ETATS EN DECOMPOSITION AVANCEE TELS QUE LA TUNISIE, L’EGYPTE ET LA LIBYE, REPERES ET REFUGES DE TERRORISTES QUI NE CONNAISSENT GUERE LES FRONTIERES…

  2. Ah bon ,il y a des experts en renseignements et sécurité des pays sahelo-saheliens 😉 😉 😉 😉 😉 et ils n’ont rien vu venir de l’accumulation des djihadistes dans le nord Mali ?? 😳 😳 😳 😳 😳 ils devaient se renseigner dans les bars chinois sans doute :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    • tout les services de renseignement dans le monde meme criaient au laxisme de bamako ! beaucoup de services de renseignement de la région ont tirés la sonnette d’alarme sur la dangerosité de l’armement de la France des rebelles anti khadafi !

Comments are closed.