Le siège de l’ EUTM basé à Bamako ciblé par des coups de feu : un assaillant abattu, deux suspects interpellés

0
Des soldats européens patrouillent dans une rue de Bamako, non loin de l'hôtel Nord Sud où s'est déroulé l'attaque, lundi 21 mars 2016. © HABIBOU KOUYATE / AFP
Des soldats européens patrouillent dans une rue de Bamako, non loin de l'hôtel Nord Sud où s'est déroulé l'attaque, lundi 21 mars 2016. © HABIBOU KOUYATE / AFP

Bamako est en alerte ! En début de soirée, aux environs de 18h 40 minutes, l’hôtel Nord-Sud, situé dans le quartier de l’ACI 2000 et servant de base à la mission de l’EUTM, a essuyé des coups de feu tirés par des assaillants qui pourraient être  au nombre de deux ou trois personnes.

S’agit-il d’un acte de banditisme ou d’un acte terroriste ? La question demeure posée. Dans tous les cas, l’assaut (qui a échoué) pourrait cibler soit OraBank situé non loin de là, soit l’hôtel Nord Sud abritant l’EUTM. Dès les premiers tirs, les militaires de l’EUTM qui se trouvaient à l’intérieur et les éléments de garde qui assurent la protection du bâtiment, ont immédiatement riposté.

Au moment où nous mettions l’information en ligne, l’opération se poursuit ; au niveau supérieur des instructions ont été données pour mettre les forces spéciales en état d’alerte. Au moment où, la police scientifique et technique et la protection civile font déjà mouvement vers l’endroit déjà bouclé par les forces de sécurité. A ce stade, très peu d’informations sont disponibles sur l’identité des assaillants dont un au moins a été abattu. L’on fait également état de l’interpellation de deux individus suspects….

«Il semblerait que l’objectif des assaillants était soit la BNDA à coté, soit l’hôtel Nord-Sud, qui abrite l’EUTM. En tout état de cause le Nord-Sud a essuyé des coups de feu. Les militaires de l’EUTM qui sont à l’intérieur et les éléments de garde qui assurent la protection du bâtiment ont immédiatement riposté ; un des assaillants a été abattu. Nous sommes entrain de vérifier le sac qu’il portait et qui pourrait contenir des explosifs», a confié lors d’un point de presse, le colonel Salif Traoré, ministre de la sécurité et de la protection civile.

Affaire à suivre…

Papa Sow (maliweb.net)

PARTAGER