Situation dans le septentrion de notre pays : Restaurer l’espoir de paix et de stabilité dans les cœurs des réfugiés et déplacés

0
1

La crise au nord de notre pays a fait des milliers de déplacés tant à l’intérieur  qu’à l’extérieur du pays. C’est pour aider ceux-ci à retrouver un soutien moral que les responsables du Mouvement Patriotique pour le Mali (MPM) et les associations  groupe Bouctou, global Mali 2025 et Handi action avec comme parrain l’ancien premier ministre Mohamed Ag Hamani ont décidé, à travers une initiative patriotique pour la restauration de l’espoir de paix durable (IPREPD), de rendre visite et de donner un appui moral aux Maliens qui ont été forcé à prendre le chemin de l’exil. Une importante délégation se rendra dans les pays d’accueil pour les rencontrer. Et au mieux s’enquérir de leur état. Ils ont fait savoir cette initiative à l’occasion d’une conférence à la maison de la presse le lundi 5 avril.

Mohamed Ag Hamani

La crise en cours dans le Nord et le Nord-Est de notre pays a forcé des dizaines de milliers de nos compatriotes à chercher refuge ailleurs pour des raisons sécuritaires. Ce qui a amené de nombreuses personnes et familles victimes des conflits à abandonner leur patrie, leurs terres et d’autres biens pour trouver refuge loin des combats qui font rage entre l’armée et les bandits. Elles sont cantonnées dans des camps de fortune et totalement dépendantes de l’aide internationale. Un appui qui est loin d’être constant pour ces déplacés qui manquent de tout.

C’est pour apporter leur contribution et donner le gout de la vie et l’espoir aux déplacés que le mouvement patriotique pour le Mali, les associations Groupe Bouctou, Global Mali 2025 et Handi-Action avec pour parrain Mohamed Ag Hamani, ont lancé l’initiative patriotique pour la restauration de l’espoir de paix durable (IPREDPD).

A travers cette décision, les initiateurs, notamment Dr Mamadou Bagayoko, président du MPM, Mamadou Wadiedié, président de l’association Groupe Bouctou et leur parrain rendront visite dans les jours à venir aux déplacés vivant dans des camps de fortune.

Pour  réaliser ce projet, les responsables de l’IPREPD se sont fixés des objectifs à savoir : prendre contact et soutenir moralement et matériellement tous les Maliens se trouvant en situation de déplacés à l’intérieur et dans les camps situés sur les territoires Algérien, Burkinabé, Mauritanien et Nigérien. Cela en vue de sensibiliser et mobiliser les opinions locales, nationales sous régionales et internationales sur les circonstances difficiles dans lesquelles vivent les personnes déplacées.

Le président du mouvement patriotique pour le Mali, Dr Mamadou Bagayoko a déclaré qu’à travers ces actions, ils vont contribuer à la prise en charge des besoins spécifiques des élèves et étudiants en classe d’examen, à la réalisation des droits des enfants réfugiés et déplacés à l’encadrement de la petite enfance et à l’enseignement de base et à la prise en charge de couverture sanitaire et psycho-sociale.

A l’entame de cette conférence, le parrain de l’IPREPD, Mohamed Ag Hamani a analysé la situation qui prévaut dans le septentrion.

L’ancien premier ministre a demandé aux hommes de media de soigner leur vocabulaire et de ne pas se laisser entrainer par “des propos racistes et divisionnistes qui sont lancés contre notre pays par des médias étrangers“.

Les responsables de l’IPREPD ont  exhorté la presse nationale à s’approprier  ce dossier, à bien communiquer et à ne pas ethniciser le conflit afin d’éviter à notre pays la division et le génocide que certains ont connu par le passé.               

Moussa SIDIBE

Stagiaire

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.