Situation sécuritaire à Bamako et environs : Une batterie de mesures pour rassurer la population

12

Les forces de sécurité ont déjà procédé à de nombreuses interpellations. Des investigations sont en cours pour mettre la main sur les auteurs des braquages du poste de péage de Sanankoroba et de l’agence principale d’Ecobank

Quelques jours après l’attaque du poste de péage de Sanankoroba et le braquage au niveau de l’agence principale de Ecobank, les autorités ont pris une batterie de mesures sécuritaires afin de rassurer davantage la population de Bamako et environs. Ces différentes mesures ont été portées à la connaissance de la presse, vendredi dernier, à la faveur d’un point de presse tenu au ministère de la Sécurité et de la Protection civile. La rencontre était animée par le commissaire principal de police Bakoun Kanté, conseiller technique au département en charge de la sécurité et non moins chef de la Cellule de coordination des opérations.

Selon Bakoun Kanté, après les deux évènements malheureux de la semaine dernière, les dispositions sécuritaires au niveau de la capitale et de sa périphérie ont été renforcées.

Concrètement, a-t-il ajouté, les forces de sécurité ont reçu pour missions lors des patrouilles diurnes et nocturnes – en plus de ce qui est leur mission principale – de procéder à l’interpellation de toute personne suspecte ; de contrôler l’identité des personnes interpellées ; de contrôler à tout instant tous les véhicules sans plaque d’immatriculation (communément appelés CH) ou les véhicules dont les numéros d’immatriculation sont illisibles.

Les forces de sécurité procèdent à l’interpellation des occupants des engins suspects ainsi qu’à la mise en fourrière systématique de ces véhicules, a détaillé le commissaire principal Kanté.

Aux dires du chef de la Cellule de coordination des opérations, 3 check-points ont été érigés au niveau des 3 ponts de Bamako. Au niveau de ces check-points, il est procédé – à partir de 22h00 ou minuit – à des contrôles et fouilles auxquels même des porteurs d’uniformes doivent se soumettre car entrant dans le cadre de la sécurité de toute la population, a expliqué Bakoun Kanté.

Pour le conférencier, sont également dans le viseur des policiers, gendarmes et gardes ceux qui sont couramment appelés les auteurs des supports à 3, 4 ou plus des engins à 2 roues. Nuitamment aussi, a-t-il rappelé, on a remarqué que les bandits, les malfrats sont à 3 ou 4 sur des motos, juste dans l’intention que s’ils braquent un usager, l’un d’eux descend pour aller avec la moto de la victime.
Le commissaire de police Kanté a aussi profité de l’occasion pour informer les hommes et femmes de médias que depuis quelques nuits il y a eu des interpellations qui sont au niveau des commissariats de police territorialement compétents de même que dans des brigades de Gendarmerie. Et Bakoun Kanté d’ajouter que juste avant ces interpellations la police avait fait la situation des nids criminogènes de Bamako et la Gendarmerie en a fait  de même pour la périphérie de la capitale.

« Toutes les forces de sécurité – à savoir la Police, la Gendarmerie, la Garde – sont engagées présentement, de jour comme de nuit, pour rassurer davantage la population de Bamako et environs. Ces actions étaient en cours depuis quelques temps mais elles ont été renforcées avec les deux événements malheureux que nous avons connus récemment », a résumé le commissaire principal de police.

Le conseiller technique au ministère de la Sécurité et de la Protection civile a, pour conclure, annoncé que les directeurs de la Police et de la Gendarmerie rencontreront très bientôt les médias pour leur fournir plus d’informations sur la situation sécuritaire.

Après l’annonce des mesures de sécurité, les forces ont engagé une patrouille d’envergure samedi soir. Ces opérations ont mobilisé les éléments de la Police, de la Gendarmerie, la Garde. Même les forces spéciales ont été mises à contribution. Au cours de cette patrouille, les forces de sécurité ont procédé à l’interpellation de 120 individus dont deux jeunes gens en possession d’armes et d’une importante somme d’argent. Ces deux suspects ont été appréhendés à Bacodjicoroni.

Pour ce qui concerne les auteurs du braquage devant l’agence principale d’Ecobank, ils n’ont pas encore été arrêtés. S’ils courent toujours, assurent nos sources, ce ne sera pas pour longtemps, car les forces de sécurité en possession d’indices concordants, pourraient leur mettre le grappin dans peu de temps. Les investigations ont permis de découvrir que la plaque d’immatriculation de la voiture à bord de laquelle les bandits ont pris la fuite, était volée dans un garage.

Les enquêteurs sont en train d’éplucher les images des cameras de surveillance et bien d’autres indices qui les conduiront à ces braqueurs audacieux qui, en plein jour et en plein centre de la capitale, ont tiré sur un jeune homme et emporté son sac contenant une importante somme d’argent.
La brigade de recherche a réussi à localiser le nommé Bakara qui a été cité dans l’assassinat du sergent Amadou Sanogo du 3è arrondissement le 22 avril 2016.

Lors de son interpellation hier, il a tiré sur les policiers qui ont riposté. Blessé, il a été transporté à l’hôpital Gabriel Touré où il est finalement décédé.
M. SIDIBÉ

PARTAGER

12 COMMENTAIRES

  1. Les pauvres policiers qui souffrent sur le terrain ne sont pas en cause dans cette série d’actes d’insécurités sur l’ensemble du territoire national. Il s’agit plutôt du nombre des effectifs, la qualité de leur formation et des équipements appropriés. Dans la sous région, le Mali est le moins nanti en terme d’effectifs et d’équipements idoines pour la mission qu’on assigne à ces hommes.

  2. Mais pourquoi les Maliens ne peuvent-ils pas singer sur les Rwandais? Les propriétaires de maisons doivent chercher à savoir ce que font leurs locataires, avant de donner les clés de leurs maisons. Ils doivent s’assurer de la moralité des gens qui les fréquentent, notamment les visiteurs nocturnes. C’est contraignant, mais il y va de la sécurité de tous. Lorsque vous louez à des étrangers, surtout les anglophones, il faut savoir quelle est leur activité. Aussi, les signaler au commissariat du quartier en cas de suspicion, après qu’ils aient décliné leur identité. Les gens aiment tellement l’argent que ces simples mesures préventives ne les préoccupent pas. La dénonciation systématique de personnes suspectes, si elle n’est pas calomnieuse, doit être .la priorité pour les propriétaires de maisons locatives, c’est très important. Vous donnez votre maison à quelqu’un qui dort toute la journée, ne sort qu’une fois la nuit tombée, et qui ne rentre qu’au petit matin, avec une moto ou des objets bizarres, vous devez vous en inquiéter et prévenir tout de suite les flics, afin qu’ils entreprennent d’enquêter sur ses activités. Mais, les gens regardent plutôt l’argent qu’ils perdent si l’intéressé est mis aux arrêts. Ils s’en foutent des risques que leur font courir leurs locataires, ni de la sécurité des habitants à proximité. C’est aussi ça le civisme. Les Maliens qui sont pourtant réputés spécialistes de la délation, doivent redoubler d’attention, surtout lorsqu’il s’agit d’individus suspects.

  3. Il suffit de reprendre une à une ces prétendues “mesures”, pour constater qu’aucune d’entre elles ne constituent une quelconque “mesure sécuritaire”, mais relèvent tout simplement du travail quotidien que toutes les polices du monde accomplissent à longueur d’année, et ce y compris dans les pays les calmes et les plus sûrs!

    La preuve:

    – les forces de sécurité ont reçu pour missions lors des patrouilles diurnes et nocturnes (formidable! Quel scoop!) 🙄 🙄

    – de procéder à l’interpellation de toute personne suspecte (non, sans blague?) 🙄 🙄

    – de contrôler l’identité des personnes interpellées (Une véritable 1ère mondiale en matière de police!!!! 😆 😆 😆 😆 )

    – de contrôler à tout instant tous les véhicules sans plaque d’immatriculation ou les véhicules dont les numéros d’immatriculation sont illisibles. (Bref, comme dans tous les pays du monde!)

    Et quand on pense que le Mali actuel est un pays-poudrière truffé de djihadistes armés et de terroristes, de rebelles armés, et de toutes sortes de tueurs potentiels, et que ce même Mali ne passe pas une semaine sans compter ses morts dans des attaques ici ou là, il est proprement HALLUCINANT (et le mot n’est pas trop fort!!!) qu’on ose présenter comme des MESURES SECURITAIRES (!…) ce que toute police accomplit banalement chaque jour dans tous les pays du monde! 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁

    On comprend aisément pourquoi les pays voisins (qui eux, possèdent tous sans exception de VRAIS ministres de la sécurité!) craignent de plus en plus que le Mali ne “contamine” toute la sous région en terme de banditisme et de terrorisme!

    En fait, loin de “rassurer les populations” comme il est initialement sensé le faire, cet article démontre et confirme au contraire que JUSQU’A AUJOURD’HUI, et malgré la dramatique situation sécuritaire Malienne hélas connue de tous, LE SIMPLE TRAVAIL DE POLICE ELEMENTAIRE “NORMAL” ET BASIQUE N’ETAIT MEME PAS EFFECTUE JUSQUE LA! 😡 😡 😡 😡 😡 😡 😡 😡

    Même si le Mali était un pays calme et apaisé, ce ministre inexistant au service de ce président inconscient seraient déjà DANGEREUX à force de laxisme!

    Que dire, alors, dans le Mali-poudrière actuel? 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁

    Nous sommes vraiment dirigés par de tristes bouffons…

  4. Des poudres aux yeux pour calmer la grogne qui couvait.
    Ce pouvoir montre chaque jour qu’ il n’a aucun planning de sécurité à moyen et long terme .
    Il réagit au coup par coup .
    La preuve évidente qu’ il n’agit que pour les intérêts des membres qui ont accepté le deal du pillage des deniers publics .

  5. “Concrètement, a-t-il ajouté, les forces de sécurité ont reçu pour missions lors des patrouilles diurnes et nocturnes – en plus de ce qui est leur mission principale – de procéder à l’interpellation de toute personne suspecte ; de contrôler l’identité des personnes interpellées ; de contrôler à tout instant tous les véhicules sans plaque d’immatriculation (communément appelés CH) ou les véhicules dont les numéros d’immatriculation sont illisibles.”

    Et voilà ce qu’on ose ici nous présenter, après PLUS DE 3 ANNEES (!…) de pouvoir, et plus de TROIS ANNEES D’INSECURITE ET D’ATTENTATS, comme étant “DES MESURES SECURITAIRES!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Dans tous les pays “normaux” dans le monde, c’est juste le travail ELEMENTAIRE et BASIQUE de toute police au quotidien, le plus basique et le plus élémentaire!!!

    Ici, alors que nous sommes en plus un pays spécialement ravagé par les terrorisme où l’on ne compte plus les attaques diverses et les attentats sanglants, on nous annonce “ça” aujourd’hui (et donc plus de TROIS ANS après l’arrivée d’Ibk!) comme, je cite, “une batterie de mesures”

    Conclusion, loin de toutes VRAIES mesures sécuritaires anti-terroristes et anti-bandistisme, on nous annonce TRIOMPHALEMENT que………Les policiers vont COMMENCER (après 3 ans d’insécurité et d’attentats!) à se mettre à faire…….. un banal travail quotidien de police! ❗ ❗ ❗ (quel exploit…)

    Quand on sait que Bamako est passé en boucle sur toutes les télévisions du monde pour ses tragédies sanglantes telles que La Terrasse, le Radisson, le Byblos, etc, tous les pays qui vont découvrir en lisant ces lignes que JUSQU’ICI, ce même Mali ensanglanté n’assurait même pas les tâches NORMALES de toute police dans sa propre capitale (!!!…) vont être sidérés!!!

    Et dire que cette annonce est sensée…RASSURER! ❗ ❗ ❗ ❗ ❗

    • @ kopin nfp je partage assez ton avis mais Pourvu que les consciences se reveillent et que le travail soit fait tant la population que nos forces de securité en particulier.

    • nfp

      Je suis entièrement d’accord avec toi pour cette fois .
      C’est tout de même hallucinant et sidérant qu’on puisse présenter des mesures élémentaires quotidiennes de sécurité comme étant une batterie de mesures en réponse aux actes et attaques terroristes des bandits de grand chemin . Cet article nous laisse sans voix

      Il faudrait désormais se rendre à l’évidence de la faiblesse pathétique de l’Etat .
      La faiblesse de l’Etat malien met en danger tous les maliens .

      Face à une telle situation de grande insécurité , l’Etat doit réagir vigoureusement en renforçant les mesures déjà existantes . Il ne suffirait pas de renforcer les mesures mais surtout de les appliquer .

      Il faudrait davantage miser sur la prévention . Les banques doivent refuser les retraits en liquide de plus de dix millions . Pour des sommes très importantes il faudrait exiger des transactions par chèque ou par virement ..

      Il faudrait aussi éviter de détenir chez soi des sommes d’argent très importantes en liquide
      Les commerçants doivent faire des versements quotidiens à la banque pour éviter de garder des millions dans les boutiques et dans les magasins .

      • Myniti
        “Face à une telle situation de grande insécurité , l’Etat doit réagir vigoureusement”

        Mais mon frère, QUEL état?… 🙁 🙁 🙁

    • Merci kopin nfp,
      Ces racailles du plus haut au plus bas sortent a chaque fois pour Nous raconter leurs conneries habituelles quand ces crimes extrèmement graves surviennent simplement.
      La securité est une question de tous les jours 24h/24. Pas quand les actes terroristes, criminels etc…surviennent seulement.
      Des dirigeants politicards requins, crocodiles, coyotes, loups, rapaces, anacondas et en plus des escrocs de caméleons sans conscience ni dedier pour leur travail . Bouffer, manger nos maigres fonds de notre tresor public et laisser le peuple seul dans ses malheurs et problems quotidiens.
      Des vrais sans dessein….Quelle honte .

  6. “Une batterie de mesures pour rassurer la population” 😥 😥 😥

    Alui seul, ce titre illustre on ne peut mieux la réelle DELIQUESCENCE et L’IRRESPONSABILITE de ce régime de bouffons!

    Dans un pays en guerre et en proie à une insécurité dramatique, les autorités prennent de mesures………”POUR RASSURER LES POPULATIONS” et non pour lutter contre l’insécurité qui fait des morts chaque semaines!!!! 😡 😡 😡 😡 😡 😡

    En clair, le “souci prioritaire” de ces inconscients est d’abord L’OPINION PUBLIQUE, plutôt que le problème en tant que tel!

    Désolant…
    Désolant, et expliquant parfaitement l’insécurité totale qui règne maintenant au Mali! 😥

    Quand on voit les pays “sérieux” prendre les mesures les plus énergiques (et les plus efficaces!) et se battre comme des lions pour préserver leur sécurité intérieure (Algérie, Niger,Mauritanie et tant d’autres), au Mali, pays pourtant plus touché que tout autre, on “prend des mesures” dans le but de……..RASSURER LA POPULATION! ❗ 🙄

    Avec en face d’eux le gouvernement de Zonkeba, les djihadistes ont encore de beaux jours devant eux, et nos soldats et nos villageois n’ont pas fini de tomber sous les attaques!

  7. J’espère que tout ça est vrai et que d’autres mesures plus importantes seront prises pour que plus jamais de tels actes n’arrivent pas dans la capitale en particulier. L’administration doit sortir de l’affairisme, la recherche d’argent facile et travailler. Il faut des initiatives innovantes.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here