Situation sécuritaire au nord-Mali : AQMI assassine le chef du village de Hombori et les bandits armés commettent plusieurs actes de vandalisme et enlèvent un garde à Youwarou

58
8
Le Chef de village de Hombori, Bologo Maiga

C’est le triste bilan des attaques perpétrées par les bandits armés à Hombori et Youwarou, deux localités de la région de Mopti. Si dans la seconde localité, les bandits s’en sont pris surtout à des immeubles abritant les services publics, à Hombori, par contre, ils ont franchi le Rubicon en tuant de sang froid le porte-drapeau, depuis 2011, de la famille royale le Hombori-Koï Moussa Bolobo Maïga, 78 ans, chef de village de Hombori. Arrivés dans cette ville, le samedi 18 février 2012 après la prière du crépuscule, à bord de quatre  véhicules 4×4 BJ armés de mitraillettes, les bandits sont repartis, après leur forfait, dans la nature. En route, ils ont dépouillé le chauffeur de Maïga Transport de quelque 400 000F CFA. A Youwarou, où l’attaque a eu lieu dans les environs de 10 heures le même jour, un garde national, un nommé Kéïta, nouvellement affecté dans la localité, a été enlevé par les bandits. Là également, les bandits étaient arrivés à bord de six véhicules Pick-up BJ munis de mitraillettes ; trois des véhicules, ces engins de la mort, avaient pénétré à l’intérieur de la ville quand les trois autres, avec leurs occupants puissamment armés, attendaient dans la périphérie, faisant le guet. A Youwarou, le poste de gendarmerie compterait quelque huit agents seulement. A Hombori, où des ressortissants français avaient été enlevés, ce qui supposait un renforcement de la sécurité, les gendarmes ne sont que quatre…D’où la marche des jeunes, hier dimanche, contre cet état de fait qui ne s’explique pas.

Comme on le voit, avec le nord Mali, le centre du pays continue, lui-aussi à être le théâtre d’attaques des bandits armés. Après les lointaines localités d’Aguelhok, de Tessalit, de Ménaka et d’Anderaboukane, les bandits armés ont, le samedi, 17 février 2012, étendu le théâtre de leurs zones d’opération aux localités de Youwarou et de Hombori, situées au centre du pays.

Au moment donc où l’opinion nationale semblait croire en une accalmie dans la crise sécuritaire dans le pays, les bandits armés ont choisi ce moment précis pour se faire entendre. Et cela de la manière la plus horrible : à bord de quatre véhicules 4×4 surmontés de mitraillettes, des bandits armés ont attaqué Hombori, située à1050 kmde la capitale, le samedi, 18 février aux alentours de 19h30, en tuant de sang froid le chef de village le Hombori-Koï Moussa Balobo Maïga, un patriarche de 78 ans, qui venait, d’ailleurs, de perdre il y a de cela quelques jours seulement. Selon des sources que nous avons pu joindre à Hombori, les bandits armés sont venus du côté de Gao, sur la route nationale. A leur arrivée à Hombori, ils se sont rendus à la gendarmerie où le Commandant de brigade (CB) et certains de ses éléments avaient eu le temps de se mettre à l’abri.  C’est là qu’ils ont demandé à l’agent trouvé sur place de les remettre les clés du véhicule de la gendarmerie. Ce dernier aurait dit que la clé se trouvait chez le ” chef ” qui se trouverait au palais. Conduit par cet agent jusqu’au palais royal qui surplombe la ville, les bandits ont demandé la clé du véhicule au patriarche. Celui-ci a répondu aux bandits qu’il ne détenait pas la clé dudit véhicule. Après ces propos, l’un des bandits lui a tiré deux balles dans la poitrine et une à la cuisse. Selon des sources concordantes, c’est la main d’AQMI qu’il faut voir derrière cet acte crapuleux.

A 5 heures du matin, le Hombori-Koï Moussa Balobo Maïga a été inhumé.

Le dimanche matin, les jeunes ont marché pour protester contre le fait que les gendarmes, au lieu d’assurer la sécurité des populations, se sont terrés afin d’éviter de faire face aux assaillants. L’agent qui a conduit les bandits jusque dans la cour royale a failli lui-aussi être lynché par la foule. C’est dire que la tension est à son comble à Hombori mais aussi à Douentza, où les populations vivent dans la hantise d’une attaque des bandits armés.

A Youwarou, selon des sources concordantes, les bandits armés sont arrivés dans cette localité située en plein centre du pays, à bord de six véhicules. Trois ont pénétré en ville où ses occupants se sont rendus au cercle, à la gendarmerie, à la douane et dans plusieurs autres services publics. Dans tous les endroits visités, ils ont saccagé des biens meubles et enlevé un garde national, un nommé Kéïta, qui avait eu le malheur de se trouver dans les locaux du cercle (préfecture) au passage des malfrats. Ils seraient repartis également avec une moto. Les huit gendarmes qui sont censés tenir ce poste, informés depuis Niafunké de l’imminence d’une attaque sur Youwarou, avaient eu le temps de se mettre à l’abri. Ont-ils eu tort ? Que nenni ! Sans moyens digne de ce nom, ils n’avaient pas d’autre choix. Et cela quelque soit leur héroïsme. C’est comme à Hombori, où en dépit du fait que deux ressortissants français viennent d’être enlevés dans cette localité, ils ne sont, d’après des sources proches de la mairie de Hombori, que quatre ( !) gendarmes à tenir le poste, c’est-à-dire la défense de cette localité située au carrefour de plusieurs chemins qu’empruntent traditionnellement les bandits armés.

Inutile de dire que la mort du Hombori-Koï Moussa Balobo Maïga, qui a fait le tour du pays toute la nuit de samedi à dimanche, a été accueillie comme une douche froide dans ce climat où l’on pensait réellement que l’Etat avait pris la situation en main pour une sortie progressive de la situation d’insécurité dans laquelle vit le pays. La visite des garnisons du pays, entamée la semaine dernière, par le tout-nouveau ministre de la Défense, le général Sadio Gassama, avait fait naître un sentiment de sérénité chez nombre de nos compatriotes. Et c’est ce moment que les bandits armés ont également choisi pour se faire entendre. Et cela de la manière la plus horrible et la plus lâche. C’est dire que le président ATT et son gouvernement ont encore du pain sur la planche. Car, qu’on le veuille ou pas, sans la fin du grand banditisme, la cote d’impopularité du gouvernement ira toujours crescendo. Et le doute continuera toujours à planer sur l’organisation de la présidentielle 2012. Le défi pourra-t-il être relevé ? Seul le temps dira.

Mamadou FOFANA

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
le refuge<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 260</span>
Membre
le refuge 260
4 années 7 mois plus tôt

Toi , tu ne connais rien de ce que tu dis . D’abord la ville de Mopti est à 13 km de Sévaré .( du Chateau commerce au rond point de sévaré ) , secondo , Sévaré est un quartier de la commune urbaine de Mopti tout comme Mossinkorè ou Bougoufiè ou encore Komoguel ….. La mairie central est à Mopti et la mairie secondaire à sevaré . Donc ne viens pas dire comme s’il s’agissait de 2 communes differentes ou de 2 villes differentes .Voila des idiots de votre espece qui reagissent sans avoir d’arguments solides . Revise tes cours . Je ne me vante pas mais je connais cette region mieux que certains de vos ventrus de generaux .

izzack2<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 101</span>
Membre
izzack2 101
4 années 7 mois plus tôt

Paix à son âme! Ce n’est pas une guerre facile mais il ne faut pas ceder à la panique. Il ne faut pas surtout toucher aux institutions en place et destabiliser davantage la situation déjà précaire. Ce n’est pas le moment de regler les comptes avec les dirigeants malgré toute leur incompétence. L’ennemi cherche à semer le chaos, le désordre et briser le moral.

1FILSDUMALIBA<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 7094</span>
Membre
1FILSDUMALIBA 7094
4 années 7 mois plus tôt

Que votre Ame repose en paix ainsi que celui de tous ceux et celles qui sont tombes pour le Mali.
L’armee se fera son travail et continuons a la supporter et l’encourager.

a<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 53</span>
Membre
a 53
4 années 7 mois plus tôt
Jai lu de denombreux commentaires qui mont enormemen decu .. je me demande si ca reflechit avant de dire certaines choses .. de Waritiki :le mali ses le seul pays au monde dont les fonctionnaires sont plus riche que les commerçants …ta pas du voyager bcp toi… va juste a coter tu verra … en plus regarde tn surnom avant de critker! de kouroukanfouga :Bcp d’entre nous ont tenté le coup et ont fini par lâcher l’affaire .. eh bien cest le moment dy aler mon frere .. et jen passe sil vous pait arreter dinsulter alors que vous meme vous netes pas des exemples …. Le malien en lui meme aime le desordre … et aujourdhui que sa chauffe chacun met toute la responsabilité sur un gouvernement … Si le mali est detruit ce nest pas ATT qui en subira les consequences cest toute la population … Donc a ceux ki st la pour critiké es gens et les dirigeants , juger vous dabord (bcp st la a commenter alors que si les assoit a koulouba pdt 15 mn ils vt faire pire que moboutou) et ceux ki disen que Larmée nest rempli que de lache et quon laisse… Lire la suite »
kouroukanfouga<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 854</span>
Membre
kouroukanfouga 854
4 années 7 mois plus tôt

Et pour passer à autre chose, q’est ce tu vx dire par : “et avec Ca se dit muslman … “?

1/ Ce que tu fais est appelé de “l’HYPOCRISIE”, l’islam est formellement contre ça ! Il ne faut pas continuer à soutenir qq’1 qui est dans l’erreur ou qui ignore qu’il la-dans.

2/ On ne demande pas a nos dirigeants d’aller agresser quelqu’un ou tuer des innocents à l’image de ce que font ces gens. Non. On leur demande tout simplement de riposter aux attaques des bandits armés et d’assurer la sécurité de la population. ça s’appelle la LÉGITIME DÉFENSE et c’est quelque chose qui est formellement autorisée dans l’islam.

“Quand quelqu’un te donne une gifle sur la joue gauche, tendez lui la joue droite ….” : c’est chez nos frères chrétiens pas chez les musulmans.

kouroukanfouga<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 854</span>
Membre
kouroukanfouga 854
4 années 7 mois plus tôt
Je peux vous assurer que notre pays n’a même pas la capacité réelle et pratique d’accueillir tous ces jeunes instruits, aptes physiquement et qui sont prêts à rejoindre les rangs de l’armée. Sais-tu que 1/3 (voire plus) des jeunes diplômés au Mali âgés de plus de 30 ans sont chômeurs ou font toute autre chose qui n’ont rien a voir avec leurs formations scolaires !!! Fais une balade devant la direction des écoles militaires ou celle de l’école des polices à la veille d’un campagne de recrutements. Tu verras des jeunes qui passent la nuit sur place rien que pour déposer leurs candidatures. Je me demande si tu connais la réalité du Mali ou si tu y a vécu ! Peut être que tu refuses (aussi) de voir la réalité ou que tu es directement concerné par ma remarque (voire même impliqué, je n’en sais rien !). Sinon quant a moi frérot, Hamdoulilah, j’ai pas besoin d’intégrer l’armée malienne pour gagner ma croûte durant le restant de ma vie. Chacun à sa place dans la société. Je me permet de critiquer nos dirigeants car ce sont eux qui ont choisi d’être là où ils sont aujourd’hui. On les a voté… Lire la suite »
yapodia<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 2</span>
Membre
yapodia 2
4 années 7 mois plus tôt

Pourquoi l’armée ne peu pas levée les Mics pour pourchasser ses gents dès que l’information d’une attaque est donnée. Si le président ne fait pas attention s’est un génocide qui va se passer au Mali. Et on va tuer toutes les peaux blanches. Ne jouez pas avec le feu les autorité. Ou si vous êtes incapable donnez l’Azawades à ses gents et l’histoire le retiendra. Ou vous faites comme feux le Gal Lassana CONTE qui a refusé l,intervention de la CEDAO et il à maté la rébellion. Vraiment s’est frustrant. Je demande au autorités militaire de lancer un recrutement si le nombre des forces armées et de sécurité n’est pas importante. Les rébels cherchent à internationaliser ce conflis et si cela est fait s’est pas à l,avantage des Maliens. Puisse Dieu bénir le Mali

kouroukanfouga<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 854</span>
Membre
kouroukanfouga 854
4 années 7 mois plus tôt

Enfin quelqu’un qui raisonne avec bon sens !

yacouza<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 41</span>
Membre
yacouza 41
4 années 7 mois plus tôt
Bon récapitulons: 1-Des soldats fuyards, 2-un manque de sécurité dans une localité où des enlèvements se sont succédés,3-Une circulation sans gène des rebelles sur les routes nationales au bord desquelles des racketteurs de soit-disant douaniers sont postés à chaque quelques kilomètres.Essayons à présent de situer les responsabilités.Il n’y a qu’un seul et unique responsable à toutes ces erreurs et ce responsable comme, tout le monde le sait, est biensûr notre désavoué Chef d’Etat, son Excellence en Cousinage Mr Amadou Toumani TOURE. 😡 😡 😡 😡 .Depuis sa venue au pouvoir il n’a fait que faire revenir des vieux sans bagage dans la sécurité nationale et sans soucis du bien être du peuple.Monsieur le Président,nous savons que vous devez beaucoup à ces vieux inutiles, mais sachez que vous devez encore plus au peuple malien.Vous avez preter serment devant ce peuple et devant le Tout Puissant que vous mettrer le voeu de ce peuple devant tout.Malheureusement, le constat est ameur de nos jours, des delinquants financiers, comme cela ne suffisait pas, vous donner le feu vert à vos amis d’envoyer dans notre chere armée, leurs mal-éduqués d’enfants pour tuer ceux qui y sont venus par amour de la patrie.Et ce sont ces… Lire la suite »
touremoha<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 8</span>
Membre
touremoha 8
4 années 7 mois plus tôt

Yerkoye ma hindje ama hinny manna ya Hombori-Koy.
May Allah forgive your sins and reward you with Aldjanna Firdaus

Topnotch<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 48</span>
Membre
Topnotch 48
4 années 7 mois plus tôt

Que ce vieux et toutes victimes de la barbarie du MNLAQMI dorment en paix. Ces lâches avaient promis de frapper au sud du Mali et voila leur forfait, assassiné un vieux homme sans défense. DIEU NE DORME PAS!

kouroukanfouga<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 854</span>
Membre
kouroukanfouga 854
4 années 7 mois plus tôt

Certes DIEU ne dors pas mon frère mais DIEU ne veille pas non plus sur qq’1 qui passe son temps à dormir !!!

C’est à nos dirigeants de se réveiller !!!

tango 1<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 7</span>
Membre
tango 1 7
4 années 7 mois plus tôt

Tout cela va finir un jour quant les Maliens vont appliquer la politique du “œil pour œil, dent pour dent”. on ne peut pas continuer à tuer nos frères impunément. La violence appelle toujours la violence, le sang appelle toujours le sang.les coupables de cette situation sont les autorités qui ont toujours prôné la politique de la négociation alors qu’on ne négocie jamais avec des bandits armés. Les gens qui ont fait cela méritent d’être écrémés dans des fours crématoires pour faire disparaître les traces de leur passage sur cette terre. 👿

kouroukanfouga<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 854</span>
Membre
kouroukanfouga 854
4 années 7 mois plus tôt
On comprend maintenant pourquoi nos dirigeants ne veulent pas faire la guerre avec les assaillants. C’est tout simplement pqc ils ne veulent pas que leurs proches meurent dans les combats. On sait tous que pour être recruté dans l’armée malienne il faut que les galons de papa quittent l’épaule jusqu’au coude (Gen, Col, Lt Col, etc.) ou il faut débourser plusieurs millions de FCFA à des escrocs pour que tu sois admis sans même passer les tests d’aptitude physique. Même pour intégrer le simple prytanée militaire de Kati. L’EMIA et l’EMA de kkro, on n’en parle même pas ! Bcp d’entre nous ont tenté le coup et ont fini par lâcher l’affaire. Du coup, ils recrutent que leurs propres fils et parents proches. Bingo !!! Et maintenant qu’il faut aller faire la guerre, honorer le pays, porter haut son drapeau, bah il y’a personne !!! Même pour piloter nos avions de combats il faut faire appel aux européens. Ils trouvent comme prétextes que les rebelles sont lourdement armées et qu’ils sont pour la plupart des ex-officiers de l’armée libyenne et blablabla…!!! Mais où sont nos officiers ?? Où sont nos armements lourds ?? Où sont nos pilotes ??? On dit… Lire la suite »
wpDiscuz