Synthèse des travaux de la rencontre du MNLA, des cadres et des responsables de la société civile de l`Azawad à Ouagadougou du 23 au 25 juillet 2012.

44

Après avoir chaleureusement remercié les autorités burkinabés et le gouvernement fédéral suisse, M. Bilal Ag Acherif, Président du Conseil Transitoire de l’État de l’Azawad (CTEA) est revenu succinctement sur les évènements survenus à Gao le 27 juin 2012 au cours desquels le Mouvement national de libération de l’Azawad( MNLA) a été sauvagement attaqué par le Mouvement pour l’unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO), un groupe formé de narco-terroristes appuyé par d’autres groupes islamo-terroristes, tous bénéficiant d’appuis extérieurs avérés.

Crise Malienne : Moussa Ag Assarid (droite), le porte-parole malien du Mouvement national pour la Libération d`Azawad (MNLA) et Irij Maouche (guauche), le membre de l`association Tamazgha

Afin d’éviter une confrontation aux conséquences dramatiques pour les populations civiles de Gao, utilisées comme boucliers humains par les terroristes, le MNLA a choisi volontairement de se retirer de ses positions des environs immédiats de la ville. Tout comme les autres positions qu’il tenait tant à Tombouctou que dans certaines autres localités où il y avait aussi la présence d’autres groupes armés. Ces évènements dramatiques (le MNLA y a perdu des combattants dont deux officiers supérieurs) représentent la preuve manifeste de l’absence de tout lien entre le MNLA et les groupes isalmo-narco-terroristes. Le MNLA a renforcé ses positions dans les localités qu’il contrôle seul tels que Ménaka, Léré entre autres.

En dépit des déclarations sans équivoque des responsables du MNLA, certains États et médias continuent d’entretenir l’amalgame entre notre mouvement et ces groupes qui ont germé dans le sillage de notre légitime combat pour la liberté et la dignité, combat conduit bien avant l’indépendance du Soudan Français, devenu Mali en 1960. A présent, il est indispensable que la communauté internationale puisse pouvoir dissocier notre mouvement des groupes terroristes et autres factions aux objectifs inavoués.

Le MNLA n’est pas une organisation terroriste et ne partage absolument rien avec les groupes terroristes dont certains ont pignon sur rue dans l’Azawad depuis une douzaine d’années et dont les collisions avec l’État malien sont avérées.

Accoler le nom du MNLA à ces groupes reste une confusion qui relève de la volonté de nuisance au combat du peuple de l’Azawad.

Le MNLA est un mouvement dont les objectifs sont clairs et maintes fois réitérés ; ses revendications sont légitimes, alors que les groupes terroristes et narco-trafiquants n’en ont pas. Hormis Ansar-Dine qui revendique l’application de la Charia au Mali, aucun des trois groupes n’a déclaré la guerre au Mali. A l’inverse du MNLA, aucun d’entre eux n’a exprimé explicitement des revendications légitimes. Pourtant, ce sont de tels groupes qui bénéficient de l’écoute des médias et font l’objet d’attentions particulières de certains États qui les reçoivent ou leur envoient des émissaires.

Les actes de compréhension posés par certains Etats à l’endroit de ces groupes terroristes depuis leur apparition fulgurante dans le conflit opposant l’Azawad et le Mali sont troublants et laissent croire que le discours de la communauté internationale sur la lutte anti terroriste ne traduit nullement une volonté politique réelle de circonscrire le terrorisme ainsi que les comportements mafieux et illicites dans la sous région… Dès lors, il parait tout à fait compréhensible que le MNLA ait décidé de ne pas combattre tout seul et immédiatement le terrorisme dans la zone tant que certains préalables ne sont pas remplis.

Le MNLA considère qu’affronter militairement les groupes terroristes est à sa portée. En revanche, il estime qu’il ne pourrait bien le faire tant que, en amont, ne sont pas résolues les interférences politiques toxiques de certains États dans la prolifération et la montée en puissance des groupes islamo-narco-terroristes.

Cet aspect est de la seule responsabilité des grandes puissances qui manifesteraient ainsi leur ferme volonté de combattre le terrorisme sur le territoire de l’Azawad pour le grand bien commun de la sous région et du monde libre.

De ce point de vue, la déclaration d’indépendance de l’Azawad ne devrait en aucun cas représenter un obstacle à la coopération entre le MNLA et la communauté internationale.
Principales décisions prises :

Réaffirmation de l’absence de tout lien avec des groupes islamistes et/ou narco-terroristes ;
Le MNLA rappelle que le régime politique défini pour l’Azawad est celui de l’État de Droit avec une stricte séparation de la religion et de l’État ;

Mise en place de la commission d’approfondissement de la plate-forme politique de règlement du conflit opposant l’Azawad au Mali ;

Le chargé de communication du MNLA assure la diffusion des communiqués du mouvement après consultation du comité de direction ;

Rappel à l’ordre de quelques responsables du mouvement qui ont pris des positions publiques s’écartant de la ligne directrice définie par le MNLA à savoir l’indépendance de l’Azawad ;

(Re)mobilisation des forces combattantes ;

Campagnes d’information et de sensibilisation des communautés.

Questions à l’étude :

Séparation organique entre les instances du MNLA et le Conseil Transitoire de l’État de l’Azawad(CTEA) : la configuration actuelle fait que les principaux membres des différentes instances du MNLA sont aussi membres de l’exécutif de l’Azawad. Cette situation rend impossible un minimum de bonne gouvernance et de transparence dans la gestion de la vie du mouvement et du CTEA ;

Restructuration du CTEA afin de l’adapter au nouveau contexte et le rendre plus opérationnel ;

Organisation dans les meilleurs délais d’un congrès général de l’Azawad.
Le MNLA profite de cette occasion pour renouveler ses remerciements au Président du Burkina-Faso, au Gouvernement burkinabé ainsi qu’à la facilitation du Gouvernement fédéral suisse. Il associe à ces remerciements toutes les femmes et hommes épris de paix et de justice qui ont toujours apporté leur appui et leur sympathie au peuple de l’Azawad.

Fait à Ouagadougou, le 25 juillet 2012

Moussa Ag Assarid

Chargé de l’Information et de la Communication du CTEA

PARTAGER

44 COMMENTAIRES

  1. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: Lisez bien relisez encore, il ya une touche des communicateurs suisses dans les propos de ce maudit type. Chèrs amis suisses, qd on aime qlq choses, on la protège mais on ne le conduit pas à sa propre destruction 💡 💡 💡 . Coe le nom de votre pays revient très souvent ds ce dossier alors vs n’êtes pas sans le savoir que vos protégés sont minoritaires ALORS un CONSEIL ne poussez pas NOS CONCITOYENS à leur PROPRE DESTRUCTION. Le combat n’est pas à Berne ou Lauzanne mais cè au nord de mon pays

  2. blaise sikinionko jucu allah ka balawu wili i nofe ….mali jucu allah ka i malo ka i kun lajingui…

  3. Je suis déçu par les autorités burkinabés qui ne cessent à soutenir les appatrides,cela ne m’a jamais surpris car ce blaise compaoré cherche à sauver sa tete; il est téléguidé par les amis ennemis du mali.Le MALI s’en sortira de ce trou creusé par une haute trahison des internes et des externes.QUE DIEU BENISSE LE MALI.

  4. Je suis déçu par les autorités burkinabés qui ne cessent à soutenir les appatrides,cela ne m’a jamais surpris car ce blaise compaoré cherche à sauver sa tete; il est téléguidé par les amis ennemis du mali.Le MALI s’en sortira de ce trou creusé par une haute trahison des internes et des externes.QUE DIEU BENISSE LE MALI.

  5. C’ETAIT UNE GROSSE STUPIDITE ET UN MANQUE DE PRUDENCE POUR LES MALIENS DE PENSER QUE BLAISE, OUATTARA OU BONY DU BENIN SERAIENT POUR LE BONHEUR DU MALI. POUR NOUS AUTRES NES AVANT L’INDEPENDANCE, NOUS SAVONS QUE LA FRANCE A TRAVERS HOUPHOUET BOIGNY DE COTE D’IVOIRE, (LISEZ S’IL VOUS PLAIT DE LIVRE DE AMADOU KOUROUMA ” EN ATTENDANT LE VOTE DE BETES SAUVAGES” POUR VOUS REFRAICHIR LA MEMOIRE UN PEU), AVAIT FAIT PRESSION SUR LE BENIN ET LA HAUTE VOLTA DE SE RETIRER DE LA GRANDE FEDERATION OUEST AFRICAINE QUE LES MODIBO KEITA AVAIENT VOULU CREER. LA COTE D’IVOIRE, LA HAUTE VOLTA, LE NIGER (D’HAMADI DIORI) ET LE DAHOMEY SONT ALLES ENSEMBLE POUR CONTRECARER LES MODIBO EN CREANT LE CONSEIL DE L’ENTENTE. ALORS MAINTENANT CE SONT CES MEMES PAYS (COTE D’IVOIRE, BURKINA ET BENIN) QUI SONT LA SUR LE PODIUM POUR ATTEINDRE ET PARACHEVER CE QU’ILS AVAIENT COMMENCE LA FIN DES ANNEES CINQUANTE ET LE DEBUT DES ANNEES SOIXANTES.
    MALIENS, CONTINUEZ A DORMIR SUR LE DOS, EN CONSERVANT L’ENERGIE PAR CE QUE VOUS AUREZ BESOIN DE CETTE ENERGIE LA QUAND LE TEMPS VIENDRA POUR VOUS DE COURIR. CE TEMPS ARRIVERA SUREMENT. VOUS ALLEZ PERDRE LA SOUVERAINETE ET TOUS LE PAYS, Y COMPRIS BAMAKO, SEGOU, SIKASSO ET TOUT CE QUI RESTE.
    BON ENTENDEUR SALUT

  6. Du n’importe quoi. Alors pourquoi, le MNLA en se retirant de Gao n’est pas allé en direction de l’algérie ou du niger? elle s’est retirée en direction du burkina faso qui lui assure le gîte et le couvert depuis les débuts de cette infernale machination ourdie contre la souveraineté du Mali. Le mnla n’est qu’une bande d’apatrides; une bande qui dans sa conspiration a le souci de pays occidentaux comme la France et la Suisse; deux pays qui croient encore que les touaregs sont des européens égarés en Afrique et qu’il faut sauver. La suisse est têtue dans son soutien même quand on rappelle qu’elle est le seul pays dont le Consul du nom de Berbera a perdu la vie dans une accointance manifeste avec la rébellion entre Niafunké et Tombouctou en 1996.
    L’impensable, c’est que le Mali officiel pense que le président Compaoré aime le Mali plus que les maliens.

  7. LE MALI DOIT COUPER TOUTE RELATION DIPLOMATIQUE ET COMMERCIALE AVEC LA SUISSE. oN SE SOUVIENT ENCORE DANS LES ANNEES 80-90 PENDANT LA REVOLTE AU NORD, UN DIPLOMATE SUISSE EN POSTE A BAMAKO AVAIT ETE TUE PARMIS LES TOUAREGS PAR L’ARMEE MALIENNE. ET L’EUROPE AVAIT VOULU IMPOSER DES SANCTIONS AU MALI EN RAISON DE CELA. ALORS QUE NOUS SAVONS TOUS QUE LA PRESENCE DU DIPLOMATE SUISSE PARMIS LES REBLELES ETAIT UNE INGERANCE FLAGRANTE DANS LES AFFAIRES DU PAYS HOTE,LE MALI. IL SEMBLE QUE LE MALI DE BONS JURSISTES ET DE GRANDS HOMMES QUI PEUVENT SE TENIR DEBOUT ET CONFRONTER LES EUROPEENS DANS LEURS CONNERIES.QU’EST CE QUE LA SUISSE A A FAIRE DANS LES AFFAIRES DU NORD DU MALI? APRES QU’ELLE AIT DOMICILIE TOUT L’ARGENT DETOURNE DU MALI DANS SES BANQUES, CAUSANT LA GRANDE SOUFFRANCE DES QUINZE MILLIONS DE MALIENS. ASSEZ AVEC SES SALAUDS D’EUROPEENS.
    DISONS MERDE A L’EUROPE ET APPELONS LES RUSSES ET LE CHINOIS POUR NOUS AIDER UNE FOIS POUR TOUTE.

  8. Je pense que le MNLA ne s’est pas remis de sa débacle face aux groupes islamistes mieux il s’est même surméné c’est pourquoi il continue à croire à l’existence du fabuleux AZAWAD. Si j’étais à la place des dirigeants de ce mouvement j’allais me suicider que de supporter une telle humiliation, comme le ridicule ne tue pas, qu’ils continuent à jouer du folklore. En entendant le Mali va négocier avec des sains d’esprit.

  9. Ah bon ? il y a donc des gens qui ignoraient le soutien de BLAISE COMPAORE au MNLA ? Même des armes sont passées par son pays pour équiper ce mouvement.

  10. respeu pour les peuples burkinabe mais blais n’a plus de place pour amene une negociation la confiance s’est envolè avec la recuperation de leadeure de MNLA blessé par elscopteur.quelle honte entre voisins?.

  11. Le Burkina FASO est plus que jamais disqualifié pour toute solution négociée au Mali. Blaise n’est plus neutre, sa position est celle de la France, le soutien affiché au MNLA. Le Mali doit se préparé à éradiquer le MNLA en passant par des attaques millitaires contre le Burkina et la Mauritanie. Dp8 après toma sangara le burkina de blaise n’est plus que le pays des traitres………….il est connu de traitre honte à toi blaise et tt , ttes burkinabè ki te suit!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  12. …”Ces évènements dramatiques (le MNLA y a perdu des combattants dont deux officiers supérieurs)”… Evènements dramatiques pour qui?????
    On croit rêver! C’est un de ces pourris qui ont froidement égorgé 60 de nos jeunes, qui ont violés combien de gamines dans le nord, qui ont pris notre territoire, qui parle d’évenement “Dramatique” pour la mort de 3 des siens?!!! NON MONSIEUR AG MACHIN, CE QUI EST DRAMATIQUE, C’EST QU’IL N’Y AIT EU QUE 3 MORTS DANS VOS RANGS JUSTEMENT!!!!!!!!!!!!!
    (Même si ceux qui vous ont bottés sont eux même les pires ordures!)

  13. Le mnla peut dire tout ce qu’il veut,le Mali n’acceptera pas insha’ALLAH de ceder un pouce de son territoire.Le soit disant territoire de l’Azawad n’est que le territoire des empires.Nous avons connu des grands empires qui continuent a fasciner le monde.C’est la terre de nos ancetres.Le nord est l’heritage des empires pas celui de la colonisation.Nous sommes passes des empires a la republique.Nous avons boucle le stade imperial de notre vie politique.Nous sommes au stade republicain.Dire que le Mali a commence le 22 septembre 1960 est ridicule et ne reflete pas l’histoire.Le Mali a ete constitue en nation depuis le 12 eme siecle.La republique a commence le 22 septembre 1960.Le mnla doit revoir les livres d’histoire.

  14. Le Burkina FASO est plus que jamais disqualifié pour toute solution négociée au Mali. Blaise n’est plus neutre, sa position est celle de la France, le soutien affiché au MNLA. Le Mali doit se préparé à éradiquer le MNLA en passant par des attaques millitaires contre le Burkina et la Mauritanie.

    • Arrêtez un peu avec ce fantasme de la france qui “soutiendrait” le mnla! C’est ridicule, et ca ne repose sur rien d’autre que sur du ragot de nationalistes bornés!

  15. Les autorités burkinabé par leurs actions soutiennent le MNLA. Il est temps que Blaise cesse de jouer double. L’armée malienne a failli, et certains pays voisins du Mali essayeent de profiter de cette situation de crise. Quand est-ce que les Africains vont comprendre que “l’union fait la force”?

  16. Vous avez lutte ensemble contre les troupes Maliennes ensuite vous a forme une coalition avec les djihadistes qu’est ce que vous voulez nous prouver encore. Quel passeport avez-vous maintenant M. Bilal Ag Acherif ? Un passeport suisse ? Qu’avez vous promis aux Suisses ?
    >Afin d’éviter une confrontation aux conséquences dramatiques pour les >populations civiles de Gao, utilisées comme boucliers humains par les >terroristes
    Interessant, en Mars dernier il y avait des civiles a Gao aussi mais en ce moment ce n’etait pas votre probleme.

  17. recentrons le débat, le médiateur ne doit pas aider une partie à se réorganiser par rapport à une autre. Le médiateur doit être neutre. Le Burkina agit mal. Laissez les maliens faire la paix des frères. .

  18. lamineO6
    j ai toujours demandé a mon pere comment le senegal a t il brisé la federation du mali avec le soutien des francais feu mon pere me disait tu ne peux pas imaginer la violence sauvage des soudanais quand je regarde sanogo et à l idee qu on puisse tabasser à mort son president de la republique je dis al hamoulilah qu on s est separé des soudanais

    • “Violence sauvage des soudanais”, parce qu’il y a la violence civilisée des sénégalais?

    • Cher lamine06 le Mali et le Senegal se sont separes parce que Modibo allait etre le President de la federation plus les ingerences francaises comme d’habitute. Quand a l’agression de Diouncouda, le probleme est complexe que vous ne le pensiez. Pour la bonne reussite des affaires du Mali je ne vais pas en parler maintenant. Cela dit, je vois que vous faites parti de ces Africains qui n’aiment pas le bonheur de leurs voisins et c’est pour cela que les Maliens n’ont pas confiance a la CEDEAO. Le Mali a des problemes maintenant et au lieu de lui venir en secours on lui cree d’autres problemes, des problemes historiques qui n’ont rien a voir avec la realite d’aujourd’hui. Je veux que les Africains et autres pays amis nous aident a surmonter le probleme actuel mais on est capable de faire cette guerre seuls. Le plus important est de ne pas nous mettre des batons dans les roues. Ce qui arrive maintenant au Mali peut arriver au Senegal aussi mais je ne le souhaite pas. Les populations sont trop pauvres ce qui explique tres souvent le comportement egoiste de beaucoup de personnes – politiques inclus.

  19. MES FRÈRES SOYONS UNIS CAR C’EST L’UNION QUI FAIT LA FORCE.
    CE QUE JE TROUVE MALHEUREUX,C’EST L’ATTITUDE DE CERTAINS À BAMAKO; MAINTENANT QUE LE GOUVERNEMENT EST ÉLARGI , METTONS – NOUS AU TRAVAIL POUR L’ ACCOMPAGNER ,EN VUE DE RÉGLER LA CRISE AU NORD;LA SUISSE AIDE LE MNLA , TOUS LES MALIENS CEUX DE L’INTÉRIEUR ET DE L’EXTÉRIEUR PEUVENT SE MOBILISER POUR SAUVER LA MÈRE PATRIE , LE MALI;
    MOI, JE SUIS RÉVOLTÉE D’APPRENDRE LE SOUTIEN QUE LA SUISSE APPORTE AU MNLA QUI NE REPRÉSENTE QU’UNE MINORITÉ DE LA POPULATION DU NORD ;IL FAUT LA MOBILISATION DE TOUS LES MALIENS ,(CEUX DE L’INTÉRIEUR ET DE L’EXTÉRIEUR, HOMMES ET FEMMES , JEUNES ET VIEUX),CHACUN SELON SES MOYENS ,POUR METTRE EN PLACE UNE CAISSE SPÉCIALE , EN COMPLÉMENT DU BUDGET DE L’ ÉTAT , DESTINÉE À RENFORCER L’ARMÉE MALIENNE CAR NOUS VIVONS DANS UN MONDE DANGEREUX , INJUSTE ABSOLUMENT VIOLENT ; IL FAUT ÊTRE MILITAIREMENT FORT ET PUISSANT POUR SE FAIRE RESPECTER; JE PENSE QUE , NOUS MALIENS SI NOUS VOULONS NOUS POURRONS RELEVER CE DÉFI ; IL EST INACCEPTABLE QU’UNE MINORITÉ DES MINORITÉS DÉCIDENT DE LA PARTITION DU MALI ,LES AUTRES COMMUNAUTÉS DU NORD NE SONT PAS DES CHIENS,LA SUISSE A-T-ELLE DEMANDÉ LEUR AVIS ?
    MALIENS ET MALIENNES RÉVEILLEZ -VOUS ! NE PRENEZ PLUS AUCUNE MENACE À LA LÉGÈRE.
    NOS FRÈRES ET SOEURS DU NORD EN ONT MARRE DES RÉBELLIONS ; CE QUI M’ÉNERVE CE SONT NOS POLITICIENS QUI ONT ÉTÉ TRÈS LAXISTES DÈS LE DEPART, AVEC MODIBO KEITA ET MOUSSA TRAORÉ ON A JAMAIS EU BESOIN DE L’AIDE MILITAIRE DE QUI QUE CE SOIT: CEDEAO, ONU , COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE ETC,,, PARCE QUE LE PAYS AVAIT UNE ARMÉE FORTE .

  20. Le mali a perdu en 1959 le Sénégal : ce n’est pas pour autant que les dogons ont demandé l’indépendance.

    Je dis au sénégalais que vous avez eu de la chance de vous séparer du Mali. Aujourd’hui Dakar est un exemple de démocratie et de développement en Afrique.

    Je vous envie.

    Le Mali a été dirigé par des communistes (modibo keita) , des généraux (gmt, sanago, att etc … ) qui n’ont pas hésité à tuer leur propre populations. (modibo qui tue diby sylla, gmt qui tue modibo , tiecoro, kissima etc …) : des sauvages.

    Et aujourd’hui le beau frère de Gmt tue ses frères les bérets rouges, met en prison et torturent des journalistes ou des opposants, tabassent son président etc …

    Je ne me reconnais pas dans ce Mali.

    Quand je pense que j’ai payé des impôts pour tous ces incapables.

    Vivement une république d’Azawad

  21. Du n’importe quoi est ce que le Burkina Faso oserait recevoir un branche scissionniste basque au BF pour une quelconque revendication surtout séparatiste.? Sachons raison gardé Blaise est un traitre pour l’Afrique mas il finira mal à moins qu’il s’exile en France.

  22. que la suisse finance au Burkina une conference pour le mnla avec la complicité du burkina nous Maliens ressortissant du nord atteste qu’ils n’y aura pas d’état azawad quelque soient les moyens que la suisse est préte à mettre sur la table nous nous battrons contre le mnla jusqu’au dernier de nos population donc que la suisse se choisi un conseiller juridique capable de la tirer d’affaire avec le burkina.chaque fois que le pouvoir actuel fait un deplacement au burkina il doit savoir qu’il renforce nos liens avec les islamists meme si nous n’avons pas la meme phylosophie de la réligion musulmane et nous nous sacrifiérons à leur coté .Pour nous population du nord Mali notre énnemi n°1 est le mnla aprés viendra quelqu’un d’autre donc un ami du mnla est aussi notre énnemi

  23. JE N’EST PAS DIT QUE LE BURKINA EXCLU LE MNLA EN SA QUALIYE DE MÉDIATEUR IL PEUT LES ACCUEILLIR CERTE NE SE RESTE QUE HUMANITAIRE ET AUSSI POUR LEURS PARLER MAIS QU’ILS CONTINUE a se réorganise politiquement et militairement au burkina ne peut pas être compris parce qu’ils sont indépendantistes et responsable de tous ses problèmes au nord et au sud

  24. Nous disons au chien méprisable rebelle Moussa Ag Asarid que vos aspirations ne peuvent pas et ne sera pas sur le terrain ne sera pas ville de Gao et de Tombouctou, Ansongo et ces villes ne sont pas pour vous, pas pour vos chiens grands-parents. Et que l’insurrection que vous faites fin au génocide.

    • vous tous des chiens fini le grand Mali apres l’ Azawad votre petit bout de terre qui vous reste sera diviser la republique du pays Dogon entre autre depuis on attend vos petit et megrichon de soldat fuillard mal forme corompu pour les botte cu ,et si vous ne on va venir vous cherche. vive le Mali divise en1000 morseau amen…

  25. blaise et alassane sont les pions de la France,ils ont les digne héritiers fils qui ont remplacé senghor et houpheite boigny.LE Mali sortira grandi parce que nous avons des bénédiction de nos ancêtres comme babemba,monzon,sekou ahmadou;digne fils du mali n’écoute pas dioucounda c’est un traite comme les FDR;

  26. Il n’y a jamais eu de azawad et de Mali,c’est juste le Mali et des bandits armés se faisant passés pour des libérateurs d’un état imaginaire qui n’existe que dans leur esprit.Ils disent ne rien avoir comme lien avec les autres groupes armés au nord-Mali,mais quand ils ont attaqué sauvagement et exécuté brutalement des militaires maliens dans le camp de Aghelhok,c’était avec qui? Qui les a aidé pour la prise des autres villes?Dire qu’ils se sont retirés pour le bien de la population civile,c’est du faux,ils n’ont même pas honte ces menteurs violeurs et voleurs.Si c’est pour le bien de la population civile,alors que faites vous encore dans les villes de Menaka et de Lere?
    Blaise,toi ton tour viendra plutôt que tu ne le penses,t’as pas honte de faire tuer celui dont les parents t’ont élevé,maintenant c’est au Mali que tu t’attaques,mais on réglera ton cas après(les braves mossis le feront). Le gouvernement suisse qui soutient ces bandits sombrera dans les cendres bientôt.
    S’il est vrai que Dieu existe(ce qui est confirmé d’ailleurs),tous ceux qui s’élèvent contre le Mali effondreront en pleine journée dans les cendres des feux divines et aux yeux du monde entier.
    Que bon Dieu sauve et aide le Mali.

  27. Vous êtes sur la bonne voie.

    Le Nord du Mali (Azawad) est un cadeau empoisonné légué par le colon.

    Le Mali (basé sous entendu empire du mali) devrait récupéré ou refaire une fédé avec le Sénégal d’aujourd’hui et avoir un accès à la mer et laisser l’Azawad devenir un état indépendant.

    Il peut avoir la paix au Mali à condition que Mali change ses dogmes : c’est mieux pour tout le monde : le Mali un et indivisible est une utopie. Il y a de la place pour tout le monde.

    Je préfère avoir un état Azawad laïc, indépendant libre démocratique qu’un Mali corrompu avec des liens islamiques.

    Vive l’Azawad et vive le Mali en paix et en coopération.

    • Toi Lamine tu es un Désirable être humain n’est pas le Touareg d’un pouce dans la ville de Gao et de Tombouctou, Ansongo, et que tu t’en ailles tout, les chiens O les Terroriste sauvage.

  28. COMMENT LA MNLA PEUT TRAITER ANSAR-DINE ET AUTRES DE NARCO-TERRORISTES OU TRAFIQUANTS…,C’EST QUOI LA DIfFERENCE BLANC BONNET ET BONNET BLANC.

  29. Monsieur Blaise vous avez intérêt de cesser le double jeux,tu est complice des rebelles tu doit arrêté immédiatement si vous voulez la paix,c’est ne pas comme ça une médiation,tu est toujours médiateur pourquoi tu te mêle dans les médiations si tu ne cherche pas quelque chose,toi tu est méchant,tu n’a jamais résoudre un problème en Afrique je te demande Blaise pour l’amour de Dieu mettez vous hors de nos crise ainsi que Alassane,le Mali est un Pays béni,des dictateurs comme vous,Mali va s’en sorti votre tour va venir vous deux,le bon Dieu vous vois tous dans vos comportements des assassins,pourquoi vous acceptez des bandits afin de les donnés leurs besoins?

  30. qu’elle provocation q’uelle stupidité encore du mnla MONSIEUR SON EXCELLENCE MONSIEUR COMPARE LE BURKINA EST MÉDIATEUR OU SOUTIENT AUX MNLA IL FAUT QUE CETTE POSITION SOIT CLAIRE POUR LE RESTE DE VOTRE MÉDIATION COMMENT POUVEZ ACCUEILLIR PEUT SE COMPRENDRE MAIS LAISSER DES SÉPARATISTES INDEPENDENTISTES MALIENS SE RÉUNIR AVEC D’AUTRES SOUTIENT EXTÉRIEUR A OUAGA N’EST PAS ACCEPTABLE 😆 🙄 😆 :mrgreen:

    • Le Burkina ne peut exclure le MNLA de la médiation.
      Et quoique il est inacceptable que le Mali soit partitionné, il convient de reconnaitre qu’il y a des problèmes au niveau du nord qu’il faut résoudre. Sous la médiation c’est sûr que le MNLA peut revenir sur ses ambitions sécessionnistes pour peu qu’on accepte de résoudre certains problèmes aux nord, ce qui n’est pas le cas pour les autres groupes.

      • Il y a une grande difference entre exclure le MNLA des negociations et aider le MNLA a s’organiser…. Le Burkina aurait du etre exclus de ces negociations s’il y avait un seul homme politique digne de ce nom a Bamako! Le Mali plie aujourd’hui, mais ne tombera pas!

  31. qu’elle provocation q’uelle stupidité encore du mnla MONSIEUR SON EXCELLENCE MONSIEUR COMPARE LE BURKINA EST MÉDIATEUR OU SOUTIENT AUX MNLA IL FAUT QUE CETTE POSITION SOIT CLAIRE POUR LE RESTE DE VOTRE MÉDIATION COMMENT POUVEZ ACCUEILLIR PEUT SE COMPRENDRE MAIS LAISSER DES SÉPARATISTES INDEPENDENTISTES MALIENS SE RÉUNIR AVEC D’AUTRES SOUTIENT EXTÉRIEUR A OUAGA N’EST PAS ACCEPTABLE 😆 🙄

Comments are closed.