Terrorisme: le Tchad, le Niger et le Mali signent une convention judiciaire

5
Patrouille de soldats dans les rues de Niamey, le 19 mars 2016. © AFP/Issouf Sanogo
Patrouille de soldats dans les rues de Niamey, le 19 mars 2016. © AFP/Issouf Sanogo

Face aux menaces terroristes, le Mali, le Niger et le Tchad ont décidé de s’unir en signant une convention judiciaire à Niamey, ce jeudi 11 mai. Elle vise notamment à renforcer la sécurité et le contrôle aux frontières.

Ce sont les trois ministres de la Justice du Niger, du Mali et du Tchad qui ont signé cette convention de coopération judiciaire. Des « accords historiques », disent-ils, au moment où ces mêmes pays sont menacés par le terrorisme transfrontalier.

« Il a fallu attendre le développement du terrorisme dans le Sahel pour qu’avec l’aide de nos partenaires, on puisse mettre en place ce mécanisme juridique », explique le professeur Ahmat Mahamat Hassan, ministre tchadien de la Justice.

Les frontières entre ces trois pays n’existent plus en matière judiciaire. « L’entraide sera totale », assure le ministre nigérien de la Justice, Marou Amadou. « Si nous pouvons faire l’extradition d’un détenu là où on peut mieux le juger, là où on a plus d’information, c’est déjà bien, s’il y a des avis de condamnation, on sait qui séjourne dans quel pays, les échanges de casiers judiciaires. »

Les experts des trois pays ont mis deux ans pour aboutir à ces résultats. Les terroristes seront traqués. « Il faudra absolument que les magistrats, les officiers de police judiciaire aient les moyens de pouvoir les poursuivre, les traquer, les arrêter, les inculper et les écouter partout où ils sont », ajoute Ahmat Mahamat Hassan.

Deux pays menacés par Boko Haram n’ont pas encore signé cette convention judiciaire : le Cameroun et le Nigeria.

Concrètement aujourd’hui, nous savons aller plus vite et nous savons aller ensemble en partage pour prendre en charge une action judiciaire qui peut débuter au Mali et qui peut se poursuivre au Tchad et au Niger.

Frontières poreuses

Trafic de drogue, d’armes, d’êtres humains, attaques de groupes jihadistes sahéliens ou de Boko Haram… C’est pour faire face à ces menaces que les autorités nigérienne, malienne et tchadienne comptent, par cet accord, faire tomber les frontières judiciaires entre leurs pays.

Car les trafics sont par nature transfrontaliers. Quant aux terroristes, qu’ils fassent la promotion d’un jihad global, comme les groupes sahéliens, ou tentent d’implanter leur idéologie à la croisée de plusieurs Etats, comme Boko Haram, ils n’ont que faire de ces barrières étatiques. Si ce n’est pour les utiliser comme entrave aux poursuites, à l’image des attaques menées en début d’année dans la région de Tillabéri, au Niger,
par des assaillants venus du Mali qui ont repassé aussitôt la frontière.

Permettre qu’un ressortissant des pays signataires puisse être jugé indifféremment dans l’un des trois pays, partager les informations sur des suspects, mener des enquêtes conjointes… Autant de mesures qui visent à mettre la justice des trois pays en phase avec la réalité du terrain, pour une réponse plus rapide, efficace et coordonnée.

Mais pour cela, il faut que les moyens humains, en nombre et compétences, et les moyens financiers des justices de chacun des pays, soient renforcés. Faute de quoi, la seule volonté de conjuguer les efforts de systèmes judiciaires nationaux fragiles ne suffira pas à donner corps à cette justice transnationale.

Par RFI Publié le 11-05-2017 Modifié le 11-05-2017 à 23:51

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Bon voila une autre improvisition, a ce que je crois.
    A mon avis il fallait: Mali-Tchad-Niger-Burkina*Faso et le Senegal. Ces pays malgre qu’ils sont leurs propres systemes de gestion sont dependants et fortement, les frontieres sont porreuses, les cultures sont liees, les familles, les ethnies etc… et les interets aussi.
    En plus est ce que ces criminels, assassins, barbares et rebus de nos societes se refusent en MAURITAIE ET OU EN ALGERIE???????????????? GENERALEMENT NON VAR CES 2 PAYS SONT LES PLUS HYPOCRITES DANS CETTE CRISE DE LA SOUS REGION APRCE QU’ILS ONT DEJA SIGNE ET DEPUIS LONGTEMPS DES ENTENTES DE NON AGGRESSIONS A LEURS ENCONTRES. VOILA LA CHOSE ET CES FAITS SONT LA DEPUIS LE TEMPS DU GIA EN ALGERIE. Aussi nous avons une culture traditionelle commune avec ces 2 pays pour de vrai (pour ceux et celles qui me comprennent). Je n’ai riwn contre mes freres et soeurs algeriens et mauritaniens, seulement leurs gouvernements sont plus que mafieux et ont signe des pactes avec des criminels pour un soi disant paix. Attendons voir…..
    Donc c’est les interets des 5 pays dont je me sents appartenir qu’il est imperatif et tres indispensable de se mettre ensemble pour sauver NOS INTERETS COMMUNS ET FAIRE FACE AUX HYPOCRISIES ARABIQUES. et pire ces spuer-hyper cons, illetres, abroutis et ignorants pensent que les arabes de l’Afrique et du minable moyen-orient saoudiens, qataris, douhais, paskistanais, afghans etc…sont plus croyants et musulmans que Nous en Afrique Noire partout comportmeent extremistes, radicales, attardesses, prehistoriens. LOLOLOLLLLLLLLLLLL. Pire encore ces pays que nous croyons sauveurs du monde comme USA, France, GB etc savent tres bien que les sous pour financer le terrorisme viennetn en majorite de l’Arabie Saoudite, du Qatar etc…. mais ne font RIEN ET ABSOLUMENT ET MEME NE LES DENONCENT PARCEQU’ILS NE PROTEGENT QUE LEURS FOUTUS INTERETS et nos dirigeants lechent leus C……….. et tendre les mains pour quelques foutus de merdes de millions de dinars ou je ne sais quoi, alors que Nous avons Tout chez Nous memes comme Richessses Natuelles, Culturelles, educatices, sociales et j’en passe. La Chine avait quoi, la Coree du Sud avait Quoi? la France a quoi???? Nos sous sols et richesses natuellessont la………. donc quoi………
    Reflechissons et passons a l’action au lieu de ne rien foutre et d’etre parreusseux et laches face a notre propre devenir, l’avenir, pour la genration future.

    A Suivre…

  2. TANT QUE LE BURKINA N’EN FAIT PAS PARTI C’EST PAS LA PEINE .LA PLACE TOURNANTE DES BANDITS DU MALI EST AU FASO TOUT PRES.CHAQUE FOIS NOS POUVOIR TIRE PAR TERRE .MANQUE DE VISION

  3. 😉 😉 😉

    Laudemus … rigole aussi !

    sachant que l’apparition du terrorisme dans la région remonte à quelques années … on ne peut qu’être stupéfait par cette incroyable rapidité à comprendre que la coopération entre des pays qui partagent leurs frontières est vitale …

    bien sûr, tout ceci devrait être opérationnel vers l’horizon 2020-2025 … avec de la chance !

    😉 😉 😉

  4. COCO …..RIGOLE !
    ET BIEN !
    PARCE QU’………IL EXISTE AUSSI DES CONVENTIONS SIGNÉES AVEC LA COTE D IVOIRE …..
    NON ?

  5. c’est une bonne si vous ne faire pas sortir la Mauritanie de votre structure vous n’allez jamais reussir surtout avec ce president AZIZ c’est un bandit il faut couper votre cooperation totale en terme du terorisme avec la Mauritanie et essayons de faire ca pour vous meme, en ce moment vs allez reussir. Bravo cette initiation AZIZ joue double jeux vous le connaissez tres bien, donc sa suffit d’etre nayiif.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here