Vol à main armée : Le gérant du restaurant « Bib Style » l’a échappé belle

0
1

Pour les populations de la capitale, l’insécurité est devenue une autre actualité, ou du moins  une fatalité. Le vol par effraction et le braquage, notamment les vols de motos  Jakarta, sont de plus en plus en vogue. Le plus grave, c’est qu’en dépit des morts et des blessés causés par ces actes ignobles, les auteurs en tirent une certaine gloriole. Le cas qui s’est produit au restaurant « Bib Style » à l’Hippodrome II n’est qu’une « goutte d’eau dans l’océan ».

Si  le pauvre Safa savait que sa moto allait « s’évaporer dans la nature » suite à un vol à main armée, il allait sûrement fausser compagnie à son ami Ibourahim Sylla (gérant dudit  restaurant)  cette nuit du samedi 11 février 2012. Il était  2 heures 58 minutes du matin lorsque tout le quartier Hippodrome II fut brutalement  réveillé de son sommeil par un coup de feu. Le gardien du restaurant, Niaré, et son patron Ibourahim Sylla l’ont échappé belle car  ils  ont  « effleuré » la mort cette nuit du samedi.

Selon des témoignages recueillis sur place,  c’est aux environs de 2 à 3 heures du matin que deux hommes montés sur une moto Jakarta surgirent au restaurant « Bib Style » (situé au milieu de la voie principale du quartier, près de l’Agence immobilière Baradji), cueillirent à froid le gardien du restaurant et lui intimèrent l’ordre « d’avaler sa langue » (se taire) tout en  braquant un pistolet sur lui et en le prévenant que le moindre geste imprudent lui sera fatal.

Le gérant du restaurant, Ibourahim Sylla, entendit l’avertissement lancé à son gardien (Niaré) par les malfrats. Il courut donc vers  lui pour voir ce qui se passe de louche. Mais mal lui en prit car  l’un des malfrats, très dévoué à sa  « mission », tira à bout portant sur Ibourahim Sylla. Mais il y eut plus de peur que de mal : Ibourahim est sain et sauf.

En fait, la balle du bandit avait brisé une vitre du restaurant pour terminer sa course à l’intérieur, sans faire de victime. Néanmoins, les braqueurs ont enlevé une moto Jakarta a été enlevée par les braqueurs appartenant à un ami d’Ibourahim Sylla  répondant au nom de Safa  et qui  tient régulièrement  compagnie au gérant. La même nuit, un autre propriétaire de  moto « Jakarta » a été tué par balle dans zone Industrielle, sur le tronçon dela SONATAM.

La banlieue de l’Hippodrome II est plus que jamais sous le coup du trafic des bandits, surtout que les patrouilles policières y sont rares, voire presqu’inexistantes. Et quand on sait que  ces patrouilles n’y descendent qu’aux heures de pleine fluidité des populations, notamment entre 21 h et 23 h, on comprend mieux que les malfrats y aient « élu domicile », pourrait-on dire. A partir de cette heure, aucun flic ne patrouille dans le quartier. Pourtant, ils effectuent des tournés, plutôt des virées dans les quartiers populaires pour intimider les gens et soutirer de l’argent à ceux qui n’ont pas de carte d’identité ou une carte périmée.

Les citoyens doivent prendre éviter de circuler à moto à des heures tardives de la nuit car ils risquent de se  faire tuer par des truands chasseurs de motos « Jakarta » qui n’hésitent pas à user d’arme à feu ou de machette pour obtenir satisfaction. Pour l’heure le gérant du restaurant, Ibourahim Sylla, et son ami, la victime Safa, ont porté plainte contre X auprès du Commissariat du 3è Arrondissement. En attendant que toute la lumière sur cette agression, ils ruminent leur accablement et leur inquiétude.

Miguel Touré

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.