Qualifi√© de “traitre” par Macron, Valls ne semble pas le bienvenu

0

Mardi, Manuel Valls a annonc√© son rattachement √† La R√©publique En Marche! en vue des l√©gislatives. Une annonce qui survient quelques heures apr√®s la diffusion d’un documentaire sur la campagne d’Emmanuel Macron dans lequel ce dernier n’est pas tendre √† l’√©gard de l’ancien Premier ministre. Du c√īt√© du mouvement du pr√©sident √©lu, on annonce qu’une candidate est d√©j√† d√©sign√©e dans la circonscription de Manuel Valls.

Manuel Valls est-il devenu le paria de la politique fran√ßaise? Mardi matin, l’ancien Premier ministre annon√ßait sa volont√© de s’inscrire dans le mouvement d’Emmanuel Macron, La R√©publique En Marche!. Une intervention survenue au lendemain de la diffusion du documentaire “Les coulisses d’une victoire”, dans lequel Emmanuel Macron se montre sans piti√© √† l’√©gard de l’ancien Premier ministre.Le 1er d√©cembre 2016, une heure apr√®s que Fran√ßois Hollande annonce son retrait de la campagne pr√©sidentielle, Emmanuel Macron s’entretient par t√©l√©phone avec son √©quipe.¬†La conversation tourne autour de la primaire de la gauche et des potentiels adversaires. Au cours de cet √©change, Manuel Valls est qualifi√© de traitre.

“Je pense que pour beaucoup de militants hollandais, le report (de voix, ndlr)
sur Valls sera tr√®s compliqu√©. L√†-dessus, il faut dire, moi j’ai quitt√© ¬†le gouvernement pour ne pas assister √† ce cynisme, et que ceux qui la main sur le coeur faisaient montre de g√©n√©rosit√©, de soutien au Pr√©sident, on l’a vu ces derniers jours, ces derni√®res semaines, √ßa a √©t√© un impeachment de l’int√©rieur, une vraie trahison sans prise de risque personnelle. Si il y a un tra√ģtre, quelqu’un qui a flingu√© Hollande l√†, c’est Valls.”

R√®gle identique “pour tous”
Or, le “traitre” a exprim√© mardi son d√©sir de venir gonfler les rangs du parti La R√©publique En Marche! dans l’optique des l√©gisaltives. Une d√©marche accueillie froidement si l’on s’en tient aux propos du porte-parole de Macron, Benjamin Griveaux, sur Europe 1 qui a d√©clar√© que Manuel Valls “n’avait pas √©t√© investi pas la commission d’investiture” du mouvement.”Il aurait d√Ľ d√©poser sa candidature comme chacun car la r√®gle est la m√™me pour tous. Si vous ne d√©posez pas votre candidature, vous ne pouvez pas √™tre investi par En Marche! Il lui reste 24 heures.”

Le pr√©sident de la Commission d’investiture, Jean-Paul Delevoye, a expliqu√© sur BFMTV que “la situation allait √™tre analys√©e” tout en pr√©cisant que la place √©tait d√©j√† prise. “Nous avons d√©j√† arr√™t√© une candidate dans la circonscription de Manuel Valls. Nous aurons √† choisir si nous maintenons cette candidate”, a-t-il ajout√©.

“Il a des chances”
Pour autant,¬†Christophe Castaner, autre porte-parole d’Emmanuel Macron, se voulait plus nuanc√©.¬†“Je pense qu’il a des chances (d’√™tre investi, ndlr). Emmanuel Macron s’est prononc√© la semaine derni√®re en particulier sur le cas de Manuel Valls; Manuel a d√©cid√© de faire un choix, celui de quitter le Parti socialiste, d’assumer une transgression dans sa propre histoire (…) et c’est l√©gitime que nous l’entendions et que nous l’√©coutions”, a d√©clar√© le d√©put√© des Alpes-de-Haute-Provence sur franceinfo.

Deux sorties qui en disent long sur le probl√®me pos√© par Manuel Valls qui semble ne pas¬†√™tre le bienvenu dans le camp Macron, comme l’avait laiss√© entendre la r√©action du candidat √† l’annonce de son ralliement en pleine campagne.

√Ä l’√©poque, Emmanuel Macron l’avait remerci√© du bout des l√®vres au cours d’une interview sur Europe 1.¬†“Je pense que √ßa traduit ce que j’avais indiqu√© il y a plusieurs mois, c’est-√†-dire que¬†les primaires n’√©taient pas en situation de regrouper l’ensemble de la gauche, et cela¬†traduit le fait que les sociaux-d√©mocrates et les femmes et les hommes de gauche responsables
sont pr√™ts √† s’inscrire dans une d√©marche qui est la mienne”, avait-il d√©velopp√©.

Mais le candidat d’En Marche! n’avait pas ouvert pour autant la porte en grand √† Manuel Valls car “pour ce qui est de la d√©marche et de ce que j’entends conduire, je serai le garant du renouvellement des visage, du renouvellement des pratiques”, avait-il r√©p√©t√©. Un discours qui semble ne pas avoir chang√© et qui s’assimile √† une humiliation pour Manuel Valls.

 Par 7sur7.be
PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here