Haut conseil des collectivités : Blaise Sangaré dénonce la piteuse mascarade politicienne des conseillers nationaux

1 réaction [-] Texte [+] Email Imprimer

En effet au lendemain de l’ouverture de la session ordinaire des travaux du haut conseil des collectivités, le siège de cette haute institution de la République a été à nouveau le théâtre d’une piteuse mascarade orchestrée par certains conseillers nationaux appartenant aux groupes politiques Adema-Pasj, Parena-Cnid-Mpr-RPM-Codem indépendants et les Maliens de l’Extérieur (soit au total 44 signataires ) ainsi que le groupe URD (13 signataires).

M Sangaré dit Blaise

Si le premier groupe observe dans sa  » motion de soutien » que la motion de défiance de Blaise déposée quelques jours plus tôt n’est fondée sur aucune base juridique au regard des dispositions de la constitution du Mali, du 25 février 1992 et du règlement intérieur de l’institution en vigueur, le second qui avait choisi la voie solitaire rejette en bloc sa motion vu que son contenu feint d’ignorer le règlement intérieur de l’institution qui stipule qu’un président est élu pour un mandat en conformité avec les dispositions de la constitution du 25 février 1992.

Soit ! Mais aucun groupe n’a été capable de fournir des explications probantes ou dûment justifiées sur l’absence prolongée du président du haut conseil des collectivités au lendemain du coup de force du 22mars .

C’est ce qui constituait l’objet principal de cette motion de défiance à l’encontre d’un homme qu’il qualifie d’intelligence avec l’ennemi. N’est-ce pas que son principal point de chute avec «  sa fuite sans gloire  » a été la Mauritanie, pays d’accueil des éléments égarés du MNLA.

Mais comment peut-on aussi justifier cette démarche des conseillers nationaux qui préfèrent mettre en avant le fait majoritaire pour bloquer toute initiative visant à faire avancer le débat démocratique et républicain dans notre pays .Quand on sait par ailleurs qu’elle a été entreprise à la suite des travaux d’une prétendue « plénière » ayant eu lieu au lendemain même de l’ouverture de la session. Ce que dément catégoriquement Blaise Sangaré qui la qualifie plutôt de simulacre, pour la simple raison que la tenue d’une plénière obéit surtout à des règles précises. Tous les conseillers nationaux devraient être informés, tout comme d’ailleurs les hommes de médias, le grand public invité.

Mais rien de tout cela, , ils ont plutôt organisé en «  catimini «  cette réunion dans l’irrégularité la plus totale .Ce n’est pas un hasard si le peuple dans son comportement de tous les jours continue de rejeter la chose politique.

Mamadou L DOUMBIA

SOURCE:  du   7 nov 2012.    

Une Réaction à » Haut conseil des collectivités : Blaise Sangaré dénonce la piteuse mascarade politicienne des conseillers nationaux

  1. Tous les voleurs et autres deliquants financiers veulent se faire une nouvelle virginite morale. Des gens qui devraient croupir en prison si on etait dans un pays de droit se permettent de charger des honnetes citoyens.