Le Ministère des Relations avec les Institutions s’engage avec les Assemblées Régionales et les Autorités traditionnelles

0
0

Le Ministre des Relations avec les Institutions, Dr Abdoulaye Sall, a ouvert le dimanche 4 mars 2012 à Ségou,  les travaux des Assises de la Région de Ségou pour le portage de la connaissance des institutions, du référendum et des élections générales de 2012 : Quel rôle et quelle place pour les autorités traditionnelles ? C’était dans la salle conférence de la Direction régionale de la santé en présence des autorités administratives, politiques et coutumières de la cité des banlanzans.

 

En engageant les débats sur la problématique du rôle et de la place des autorités et chefs traditionnels pour le portage de la connaissance des Institutions, du Référendum et des Elections Générales de 2012, le Ministère des Relations avec les Institutions, dans le cadre de son partenariat avec les huit (08) Assemblées Régionales du Mali etla Coordinationdes Chefs de Quartiers du District de Bamako, entend impliquer et responsabiliser ces acteurs de toute première heure à la base au processus et aux procédures susceptibles de conduire notre cher pays, le Mali, vers des élections régulières, transparentes, apaisées, justes, et avec des taux de participation suffisamment élevés ne souffrant d’aucune ambiguïté pour la poursuite et la consolidation du processus de démocratisation et de démocratisation.

Selon le Ministre des Relations avec les Institutions, il s’agit là d’une instruction forte consignée dans la Lettrede Mission que Son Excellence Amadou Toumani TOURE, Président de la République, Chef de l’Etat, a adressée à Madame CISSE Mariam Kaïdama Sidibé, Premier Ministre, Chef du Gouvernement. A savoir, « accorder une attention particulière aux questions relatives à la réalisation et l’aboutissement des réformes politiques, après vingt (20) ans environ de pratique institutionnelle, pour corriger les insuffisances et combler les lacunes de notre système politique ; et la bonne préparation des élections législatives et présidentielle 2012 qui doivent être libres, transparentes et crédibles pour mettre notre pays à l’abri de soubresauts préjudiciables à sa stabilité tant louée au-delà de ses frontières ».

A croire le Ministre, le Président dela Républiquerappelle à ce titre, qu’une élection comporte plusieurs étapes, toutes importantes. Et qu’aucune place ne doit être faite à l’improvisation et la bonne gestion du temps devra nous permettre de relever ce redoutable défi. Il est évident que les Chefs et Autorités Traditionnels en leur qualité de représentants de l’Autorité Administrative auprès de leurs communautés respectives à la base ont un rôle majeur à jouer sur les fronts de l’information, de la sensibilisation, de la formation et de la mobilisation sociale.  Encore faut-il qu’eux-mêmes soient conscients de ce rôle et de cette place ?

Les présentes Assises regroupant les participants venus de la Région, des Cercles et des Communes de Ségou constituent, sans nul doute, une opportunité historique sur le chemin de l’éveil, du réveil et de la professionnalisation de leur rôle et de leur place en vue du portage de la connaissance des institutions, du référendum et des élections générales de 2012 dans ses trois (03) dimensions essentielles la dimension « mission de service public » à travers l’application des lois et règlements, du maintien de l’ordre public et de la protection civile au sein de leur communauté respective; la dimension « recouvrement et mobilisation des ressources internes des collectivités territoriales » en prêtant leur concours aux agents de l’administration, notamment dans le cadre du recouvrement des impôts et taxes ; et la dimension « règlement des conflits de la famille aux institutions nationales, médiation et conciliation en matière coutumière, civile et commerciale ».

 

Soumaïla GUINDO, CM /C.Com, MRI

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.