Le médiateur de la République du Mali, Baba Hakib Haïdara face à la presse : “En 2015, nous avons reçu 228 réclamations, 160 ont été entièrement traitées et closes, les 68 sont en cours de traitement”

0

Après avoir présenté son rapport annuel 2015 au président de la République Ibrahim Boubacar Keïta le mardi dernier à Koulouba, le Médiateur de la République du Mali, Baba Hakib Haïdara, était mercredi 8 juin  face  aux journalistes pour le même exercice. C’est la salle de conférence de  cette institution qui a servi de cadre à la rencontre.

C’est le Médiateur de la République lui-même, Baba Hakib Haïdara, qui a présenté ce rapport. D’entrée de jeu, il a rappelé que du 1er janvier 2015 au 31 décembre 2015, les services du Médiateur de la République ont accueilli et orienté 2914 personnes contre 1078 en 2014, soit une augmentation d’environ 63%. Cette forte croissance appelle, selon lui, deux observations. La première est que sur les 2 914 visites reçues, 1889, soit environ 65%, l’ont été dans les régions et 1 025, soit 35%, dans le district de Bamako. Ces chiffres, à le croire,  semblent indiquer que  les populations au niveau des régions du district de Bamako ont une meilleure perception des services du Médiateur.

La deuxième observation est que sur les 2 914 personnes qui se sont rendues dans les services du Médiateur de la République, tous n’étaient pas venues pour des réclamations. “D’autres sont venus pour la simple curiosité, d’autres pour la recherche de l’information, ou besoin d’une écoute et d’être rassurés par la présence de l’Administration “ a précisé le conférencier.

En ce qui concerne les réclamations proprement dites, sur l’ensemble du territoire national, ce sont 228 cas qui ont été jugés recevables selon les critères statutaires et constitués en dossiers réglementaires. “Sur ces 228 cas, 160 ont été entièrement traités et clos, les 68 restants sont en cours de traitement” a ajouté le Médiateur de la République.

Ces réclamations, selon lui, vont des affaires domaniales et foncières, à l’éducation, en passant par la justice et la protection sociale.

Le cas le plus illustratif de ce rapport, est d’après lui, celui d’un retraité qui a dû attendre  plus de 15 ans, malgré de nombreuses relances, pour voir sa demande de liquidation de pension être prise en compte par l’organisme concerné et ce, sur intervention  du Médiateur de la République.

           Kassoum THERA

PARTAGER