Médiateur : IBK nomme Baba Akhib Haidara à la place de Diango Cissoko

IBK n’a pas n’a pas voulu que l’ancien Premier ministre continue son mandat à la médiature qui court jusqu’en 2018. Hier, il a informé le Conseil des ministres de la nomination de Baba Akhib HAIDARA en qualité de Médiateur de la République.

Baba Akhib Haidara
Baba Akhib Haidara

Le président de la République n’a pas voulu que l’ancien Premier ministre continue son mandat à la médiature. Hier, il a nommé l’ancien ministre de l’Education nationale, Baba Akhib Haidara en lieu et place de Diango Cissoko. Cette nomination ne fera que relancer la polémique car les proches de l’ancien PM,  comme notre confrère Ibrahim Famagan Coulibaly Coulibaly, notamment le directeur du département de la Communication à la Médiature, nous confiait récemment à notre journal que la reconduction de M Diango  « est tout à fait normal puisque selon les dispositions de la loi, le président de la République ou le président de l’Assemblée nationale peut mettre le Médiateur de la République en mission sans que cela n’affecte aucunement à ses fonctions puisqu’il est indépendant avec un mandat de 7 ans ». De ce fait, avait expliqué notre interlocuteur, il n’avait pas besoin de démissionner de sa fonction de Médiateur de la République pour laquelle il a été nommé pour un mandat de 7 ans en 2011 par l’ancien président Amadou Toumani Touré.

La mission à lui confiée par la Nation a été accomplie avec brio, avait jugé Ibrahim Famagan Coulibaly, d’autant plus que les deux objectifs à lui assignés à savoir la libération des régions occupées par les Jihadistes et l’organisation de la présidentielle ont été atteints. Le directeur du département de la Communication du bureau du Médiateur de la République avait expliqué que le rôle éminemment important joué par Diango Cissoko dans le cadre de l’Opération Serval et l’organisation de la plus appréciable élection présidentielle de l’histoire de notre pays par l’homme ayant permis à IBK d’accéder au pouvoir.

Pour tout cela, « les Maliens devraient être reconnaissants envers un digne fils du pays », avait précisé M. Coulibaly avant d’annoncer qu’« il est certainement dans l’attente d’un feu vert solennel du nouveau président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita. C’est à lui de dire à l’ancien Premier ministre, puisque votre mission gouvernementale est terminée, retourne à la Médiature ».
Cette lecture était battue en brèche par certains spécialistes du droit qui disent que « dans le décret de nomination du Médiateur de la République il est clairement dit que cette fonction est incompatible avec toute autre fonction politique ou institutionnelle. C’est dire que pour prétendre remplir une autre fonction alors que le mandat n’est pas encore à terme, le Médiateur doit purement et simplement démissionner. Ce que Diango n’a pas fait. Et puisque Diango n’a pas démissionné, alors ceux-ci trouvent que le décret de sa nomination comme Premier ministre rend caduc de fait le décret qui l’a nommé Médiateur de la République »

Pour Ibrahim Famagan Coulibaly, ce sont là des faux spécialistes du droit qui ignoraient carrément les textes du Bureau du Médiateur de la République.

Pour M. Coulibaly, ceux qui prétendaient que l’ancien PM ne doit plus retourner à la Médiature sont des courtisans d’IBK, des chercheurs de postes, lesquels sachant bien qu’il y a insuffisance de places à leur offrir sont à la manœuvre pour déboulonner Diango Cissoko de la Médiature.

C’est dire que le débat faisait rage entre les deux camps et le nouveau président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, vient  de trancher la question en nommant une nouvelle personnalité. Reste à attendre la réaction des pairs du désormais ex-médiateur comme Ibrahim Famagan Coulibaly avait brandi.

« Si IBK venait à décider autrement en nommant un nouveau Médiateur de la République, non seulement ça va être la perte d’une valeur sûre de la République, mais ça pourrait provoquer un tollé au niveau de l’Association des Ombudsmans de la Francophonie. Le cas de la Roumanie étant encore vivace dans les esprits » avait-il dit.

Nommé Médiateur de la République le 18 mai 2011, Diango Cissoko, précédemment secrétaire général de la présidence de la République, a prêté serment le 30 mai devant l’ancien chef de l’État, Amadou Toumani Touré. Cela conformément à la loi n°97-022 du 14 mars 1997 instituant le Médiateur de la République dans notre pays.

Le 11 décembre 2012, il a été nommé Premier ministre de la transition par le président de la République par intérim, Pr. Dioncounda Traoré. De cette date à nos jours, le poste de Médiateur est resté vacant. Diango n’a pas démissionné, mais il n’a pas été reconduit.

Abdoulaye Diakité
 

PARTAGER

22 COMMENTAIRES

  1. 😉 😉 😉 😉 ,c’est tout à fait normale que IBK,le réléve,de ses fonctions car comme partout,un nouveau président ou un nouveau gouvernement,il y’à des changement,lui Mr django DEVAIS réfléchir dix mille fois quand on lui à proposer le poste de prémier ministre 😳 😳 😳 😳 😥 😥 😥 🙁 🙁 🙁 🙁 ,car il voulais le beurre et l’argent du beurre???????????????? 😥 😥 🙄 🙄 🙄 CAR IL SAVAIT TRES TRES bien qu’il ne vas pas réprendre son ancien travail pourtant il est instruit 😯 😯 😯 😯 💡 💡 💡 ➡ ➡ ➡ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓

  2. Oh! que merci mon président et celui du Mali pour ce soit bien mérité de M. HAÏDARA, que la sagesse du seigneur lui guide dans sa mission de médiation au Mali comme dans la Francophonie.
    M. COULIBALY ce ta carence qui te fait inquiété d’avoir un nouveau chef ou que le fait que ton dauphin avait été nommé président des médiateurs de l’espace francophone que tu voulais bien profiter ; mais maintenant il faut en vouloir à ton engueulade qui va te faire perdre ton poste ; si non mon IBK te l’a dit les valeureux seront à la tache!!!

    • BABA AKHIB EST TRO¨P VIEUX. IBK PARLE D’EFFICIENCE ET IL DOIT LAUISSER CE VIELLARD SE REPOSER. VOYEZ-VOU!!! ON NE PEUT PAS FAIRE SON TEMPS ET FAIRE CELUI DE SES ENFANTS. DE GRACE. IBK POUVAIT NOUS EPARGNER CETTE NOMINATION. BABA AKHIB DEVAIT DECLINER L’OFFRE AU PROFIT DES GENS PLUS ACTIFS. A PEINE IL PEUT TENIR DEBOUT PENDANT LONGTEMPS. IL A DES FUITES DE MEMMOIRE JSAIS PAS TROP M%AIS A SON AGE QUAND MEME. BOUUUUAAAA, VA TE REPOSER. TA PALCE EST

  3. Tant que je resterai investi de votre confiance, j’assumerai mes très hautes fonctions en toute sérénité et avec une inébranlable détermination.

    Pas de polemique,nul n’est indispensable.Remercions tous monsieur DJANGO pour service rendu a la nation et souhaitons bonne chance au nouveau mediateur.

  4. IFC, les cimetières sont remplis d'”indispensables” comme Diango Cissoko!Les gens qui sont aux affaires de Mathieusalem, si leur présence devrait avancer les choses cela se saurait depuis!Alors Django replacé par Baba Hakib, un malien, ancien ministre comme lui,
    quoi de plus normal???? 🙄 🙄 🙄

  5. laissons le vieux en paix. Si l ange de la justice descend toute suite et menotte tous les voleurs du Mali; Hélas j avoue que le jugement dernier allait trouver beaucoup de papas au grand lycee.
    Soutenons ce gouvernement et allons tout droit vers l avenir…

  6. Allahou Akbar. DIEU aime le Mali. Mr I.F.C, il faut savoir que le Mali regorge de cadres valables. Personne ne pourra s’éterniser au pouvoir. Après le 22 mars 2012 tout était écroulé au Mali. Aujourd’hui DIEU merci nous sommes entrain de sortir la tête de l’eau. Et cela peut bien se faire avec des vieux nouveaux. La transition s’est terminée en queue de poisson: REFORME DES VEHICULES N’AYANT PAS ATTEINT L’AGE, TENTATIVE D’OCTROIT DE PRIMES DE TRANSITION. OCTROIT DE MARCHES ETC… Nul n’est indispensable et que rien ne sera plus comme avant. Et vous voyez que toutes les tentatives du fameux fdr ont été déjoué et les seront IN CHA LA. Que DIEU sauve, protège et guide le Mali dans le droit chemin. Amen.

    • Le problème, c’est qu”au Mali ces “vieux grands commis de l’Etat” ne veulent pas former des jeunes intègres pour prendre un jour leur relève, car ils refusent d’aller à la retraite et veulent s’eterniser dans les rouages de l’administration à tout prix en bousculant ou detruisant les règles de la fonction publique qu”ils considèrent comme une compagnie privée ou familiale ou un héritage personnel. 😳

  7. “Prions ensemble le Bon Dieu pour que cela soit le départ définitif du « nain » de la scène publique. Très bon débarras.”

    Je valide.

  8. Encore un vieux père à la tête d’une institution de la république…… Mais bon sang vous ne pouvez pas foutre tous ces vieillards qui veulent travailler jusqu’au bord de leurs tombes à la retraite?????????????????

  9. Prions ensemble le Bon Dieu pour que cela soit le départ définitif du “nain” de la scène publique. Très bon débarras.

  10. bon débarra c est un jijukorosa 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  11. Diango a été un desatre pour le mali IBK a tres bien fait de le mettre a la retraite c’est un traite

  12. Foutez nous la paix et laissez le Président faire son boulot.
    On est fatigué de vos petites politiques de désintoxication pour vouloir maintenir une personne de votre choix à leur place.
    Il me semble que certains n’ont toujours pas compris que la recréation est terminée !

    • Oualayi !!! Tu as raison. Certains veulent continuer à s’amuser alors que les problèmes du Mali sont sérieux.

  13. Décision salutaire car tout sauf Diango Sissoko un type des maliens qui n’ont pas la culture de démission.

  14. Sinon j’avais commencé a regretter d’avoir voté pour le changement!

Comments are closed.