Présidentielle de 2013 : La Cour Constitutionnelle confirme la victoire d’IBK avec 77,62%

0

Cours_constitutionnelleLa Cour Constitutionnelle du Mali, le mardi 20 août 2013, a la proclamé les résultats définitifs du deuxième tour de l’élection du président de la république, tenu le 11 août 2013. Il ressort de l’arrêt N°2013-06/CC-EP du 20 août 2013 que le candidat du Rassemblement pour le Mali (Rpm), Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), a remporté l’élection présidentielle au second tour, avec 77,62% des suffrages, contre 22,38%, pour son rival Soumaïla Cissé, de l’Union pour la République et la démocratie (Urd). Les résultats définitifs s’établissent comme suit : Electeurs inscrits : 6.829.696.  Nombre de votants : 3.123.127.  Bulletins nuls : 88 664.  Suffrages  valablement exprimés : 3.034.463.  Majorité absolue : 1.517.232. Taux de participation : 45,73%.  Ont obtenu : Ibrahim Boubacar Keita : 2.355.394  voix,  soit 77,62%  et Soumaïla Cissé: 679.069 voix, soit 22,38%. La cérémonie était présidée par le président de ladite institution, Amadi  Tamba Camara.

C’est officiel. Le candidat arrivé  en tête du premier tour de l’élection présidentielle, Ibrahim Boubacar Keïta, remporte également le second tour du scrutin avec 77,62% de suffrages exprimés selon les résultats définitifs de la cour constitutionnelle.  Il avait d’ailleurs été félicité par son concurrent Soumaïla Cissé dès le lendemain du scrutin. Le véritable défi de ce scrutin restait le taux de participation et il a baissé seulement de trois points par rapport au premier tour. Lors du premier tour de l’élection présidentielle, le candidat Ibrahim Boubacar Keïta était arrivé en tête avec 39,79% contre 19,70% pour son poursuivant direct Soumaïla Cissé. « Considérant que par Arrêt N°2013-05/CC-EP en date du 7 août 2013, la cour a constaté qu’aucun des candidats n’a obtenu, au 1er tour de l’élection le 28 juillet 2013, la majorité des suffrages et par voie de conséquence a décidé que les deux candidats, Ibrahim Boubacar Keïta et Soumaïla Cissé, qui ont recueilli le plus grand nombre de suffrages au 1er tour peuvent seuls se présenter au second tour le 11 août 2013. Considérant qu’à la suite de tout ce qui précède le deuxième tour de l’élection du président de la république a donné les résultats suivants : Electeurs inscrits : 6.829.696.  Votants : 3.123.127.  Bulletins nuls : 88 664.  Suffrages  valablement exprimés : 3.034.463.  Majorité absolue : 1.517.232. Ont obtenu : Ibrahim Boubacar Keita : 2.355.394  voix,  soit 77,62%  et Soumaïla Cissé: 679.069 voix, soit 22,38%. Taux de participation : 45,73% », a déclaré le président de la cour constitutionnelle, Amadi Tamba Camara. Avant d’ajouter que Mr Ibrahim Boubacar Keita a recueilli la majorité absolue des suffrages exprimés pour être proclamé élu président de la république. Selon Amadi Tamba Camara, la cour n’a reçu aucune réclamation. « Considérant que l’article 37 de la constitution dispose que le président de la république élu entre en fonction quinze jours après la proclamation officielle des résultats, par ces motifs, article 1er : proclame élu président de la république, Monsieur Ibrahim Boubacar Keïta, article 2 : dit que le mandat de Monsieur Ibrahim Boubacar Keïta prendra effet pour compter du 4 septembre 2013 à 00 heure, article 3 : dit qu’avant d’entrer en fonction, le président élu prête serment devant la cour suprême…. », a conclu le président de la cour. Le Mandataire d’IBK, Seydou M Keïta a affirmé toute sa satisfaction. « C’est tout le peuple malien qui est honoré. Cette élection est inédite », a-t-il dit. Pour le mandataire de Soumaïla Cissé, Mamadou Diawara, son candidat était allé féliciter IBK et n’était pas à la quête d’une place. « Nous seront une opposition constructive. Nous ne ferons pas parti du futur gouvernement », a-t-il conclu.
Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER