Relance de l’économie nationale : Bittar sollicite l’accompagnement de tous les acteurs

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Le président du Conseil économique, social et culturel (CESC), Jeamille Bittar, a rencontré le mardi dernier dans la salle de conférence de son institution, les acteurs de l’économie du pays. Cette rencontre  avait comme objectif d’expliquer aux différents acteurs les raisons de la tenue d’un tel forum afin  d’obtenir l’accompagnement  de tous.  Les assises  pour  la relance de l’économie nationale prévue du 4 au 18 février 2013 sont organisées par le CESC en partenariat avec le Programme des nations unies pour le développement (PNUD).
C’est dans l’optique d’impulser une nouvelle dynamique à notre économie nationale que le Conseil économique, social et culturel en partenariat avec le  Programme des Nations unies pour le Développement(PNUD) projette d’organiser du 4 au 18 février 2013 les assises pour la relance de l’économie nationale.
En prélude à cet évènement, le président du CESC, Jamille Bittar, a rencontré le mardi dernier les acteurs de l’économie du pays. Ils étaient nombreux à prendre part à cette rencontre. Il s’agit des institutions de la République, des travailleurs du secteur public et privé, des industriels, des miniers, des agriculteurs, des commerçants, des banquiers, des artisans, transporteurs, des exploitants ruraux, des pêcheurs des partenaires techniques et financiers,  des communicateurs, etc.
Au menu des échanges, le président de l’institution a expliqué à ces interlocuteurs que ces assises n’ont pas pour objet de parler politique encore moins de la crise du Nord, mais plutôt de la relance de l’économie nationale. Il a ensuite  indiqué que pour la bonne réussite desdites assises qu’il sollicite l’accompagnement de tous les acteurs de l’économie nationale. A l’en croire, l’objectif global de cette session est de recenser les préoccupations et les propositions des acteurs du développement économique pour une stabilisation et une relance rapide de l’économie nationale.
Les uns et les autres ont écouté avec une oreille attentive l’appel du président du CESC et se sont dits prêts à l’accompagner pour l’atteinte des objectifs car, c’est une question d’intérêt national.
Ben Dao

 
SOURCE:  du   31 jan 2013.