Accord partiel entre les présidents des deux Soudans

0

Les pr√©sidents du¬†Soudan, Omar Al-Bachir, et du¬†Soudan du Sud,¬†Salva Kiir, sont parvenus mercredi √† un accord partiel.¬†“Il y a un accord sur certains points”, a d√©clar√© le porte-parole de la d√©l√©gation du Soudan du¬†Sud Atif¬†Kiir, tandis que son homologue soudanais¬†Badr El-din¬†Abdullah Badr¬†a parl√© de¬†“progr√®s sur beaucoup de sujets”. Tous deux ont annonc√© la signature d’un accord pour jeudi.

Les d√©tails de l’accord n’ont pas √©t√© r√©v√©l√©s mais les deux porte-parole ont indiqu√© que celui-ci pr√©voit une zone tampon d’o√Ļ les militaires des deux parties devront se¬†retirer, √† dix kilom√®tres de part et d’autre de la fronti√®re de fait, celle-ci n’ayant pas √©t√© trac√©e formellement. Sur le plan √©conomique, les deux parties sont √©galement convenues de¬†permettre¬†la reprise de la production p√©troli√®re au Soudan du Sud. En revanche, il n’a pas √©t√© possible de¬†parvenir¬†√† un accord concernant la r√©gion disput√©e d’Abyei, ou sur des zones frontali√®res revendiqu√©es par les deux pays.

L’accord intervient apr√®s quatre jours de discussions marathon entre les pr√©sidents des deux pays qui se sont affront√©s dans une sanglante guerre civile. Le sommet devait √† l’origine se¬†tenir¬†en avril √† Juba, la capitale sud-soudanaise, mais il a √©t√© annul√© apr√®s des affrontements¬†arm√©s √† la fronti√®re. Les Nations unies ont brandi la menace de sanctions faute d’une entente entre les deux pays. Le mois dernier, Khartoum et Juba sont parvenus √† un accord interm√©diaire pour le red√©marrage des exportations p√©troli√®res du Soudan du Sud vers la mer Rouge via le Nord. Juba, en d√©saccord sur les tarifs de transit exig√©s par Khartoum, avait ferm√© ses puits.

“Les deux pays ne sont pas parvenus √† un accord sur deux sujets, celui d’Abyei (…) et celui de la fronti√®re”, a d√©clar√© √† la presse le porte-parole sud-soudanais √† l’issue des pourparlers, mercredi dans la nuit.¬†“Les deux pays sont convenus d’avoir¬†un autre cycle de n√©gociations (…) notamment sur le probl√®me de la fronti√®re, sur les zones contest√©es”, a-t-il ajout√©. Son homologue Abdullah s’est montr√© optimiste √† propos des questions qui devraient √™tre r√©gl√©es plus tard.“Nous avons surmont√© beaucoup de divergences… il y a encore quelques unes sur Abyei”, a-t-il dit, ajoutant que le r√©glement des probl√®mes de fronti√®re revendiqu√©e par les deux parties¬†“allait¬†prendre¬†du temps”.

Aucune date n’a √©t√© donn√©e sur un √©ventuel nouveau tour de n√©gociations. Sous la pression internationale pour¬†trouver¬†un accord, les √©quipes des deux Soudan ont pass√© plusieurs jours enferm√©es dans un grand h√ītel d’Addis Abeba √†¬†rapprocherleurs position, alors que des m√©diateurs faisaient des navettes entre les deux d√©l√©gations.

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 

 

PARTAGER