Actions de maintien de paix de l’ONU : Très peu de réussite, trop de problèmes !

0
 Actions de maintien de paix de l’ONU : Très peu de réussite, trop de problèmes !
Les casques bleus de l’Onu

Cependant l’efficacité des interventions de l’ONU  est de plus en plus douteuse eu égard aux nombreux échecs enregistrés çà et là à travers le monde. A cet effet, l’envoi des troupes onusiennes, MINUSMA, dans notre pays avait provoqué le scepticisme  et la crainte  chez beaucoup de maliens. Le temps a donné raison à tous les sceptiques, car, plus d’une année après l’arrivée des troupes Onusiennes dans notre pays, la situation  sécuritaire des régions du nord ne s’est guère améliorée. D’ailleurs le situation est aujourd’hui plus critique.

L’organisation mondiale de maintien de la paix, depuis quelques décennies, n’est que l’ombre d’elle-même. En témoignent les nombreux échecs enregistrés depuis les premières heures de sa création jusqu’ à nos jours. Intervenant dans les zones de conflit par l’intermédiaire des casques bleus, l’ONU devient de plus en plus incapable à gérer les conflits. Le cas du Mali est un exemple patent parmi tant d’autres. En effet, le Conseil de sécurité de l’ONU a créé la Mission multidimensionnelle intégrée pour la stabilisation  au  Mali (MINUSMA) par la résolution  2100 du 25 avril 2013. Selon cette résolution, la MINUSMA  devait appuyer le processus politique et réaliser un certain ,nombre d’activités de stabilisation,  concernant  la sécurité, prêter une attention  particulière  aux principales agglomérations et axes de communication, protéger les civils, surveiller les droits  de l’homme, mettre  en place les conditions indispensables à l’acheminement  de l’aide humanitaire et au retour des déplacés, à l’extension de l’autorité  de l’Etat et la préparation  d’élections libres et transparentes. Venue dans notre pays en remplacement de la MISMA, la MINUSMA a pu réaliser très peu de choses et depuis  la situation sécuritaire de notre pays  va de mal en pis. Parallèlement à son incapacité à faire face au problème réel sur le terrain, la MINUSMA a tiré sur la population civile de Gao en faisant deux morts et plusieurs blessés.

Cependant, cette inefficacité criarde des troupes de l’ONU, au Mali,  ne doit pas surprendre. Il suffit de jeter un coup d’œil un peu en Afrique et dans le reste du monde pour s’en rendre compte. Dans la guerre Israélo – arabe, la guerre Palestine- Israël, la guerre de Corée, du Vietnam,  l’ONU a fait montre d’une incapacité grandiose. Au Zaïre (actuelle RDC), au Soudan, sur le continent africain, l’ONU est restée inefficace.

Force est de reconnaitre qu’en matière de maintien de  paix et de sécurité, l’ONU reste une coquille vide. Au lieu de trouver des solutions aux  différents conflits pour lesquels elles sont envoyées, les troupes de l’ONU, souvent,  prennent partie et partant aggravent le problème.

Il est urgent maintenant de revoir la composition du Conseil de sécurité de l’ONU, son fonctionnement ainsi que ses interventions dans les conflits.  Sinon, on continuera  toujours à envoyer les troupes de l’ONU pour régler les  conflits sans avoir de résultat satisfaisant.

De toutes les façons si l’arrivée de la MINUSMA dans notre pays n’a pas été  un échec, elle n’a pas répondu aux attentes.

Moussa Diarra

redactionlarevelation@yahoo.fr

PARTAGER