Aéronautique : Boeing au Maroc

0

L’avionneur américain Boeing va s’implanter en force au Maroc, avec la création d’une zone industrielle spécialisée pour ses sous-traitants dans la région de Tanger, dans le nord du pays. Dans ce cadre, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présidé mardi dernier à Tanger, la signature d’un protocole d’accord en vue de ” la création d’un écosystème industriel de Boeing au Maroc”.

L’avionneur américain va s’implanter dans le pays par le biais d’une zone industrielle spécialisée pour ses sous-traitants, dans le nord du pays.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présidé mardi dernier au Palais royal à Tanger, la cérémonie de signature d’un protocole d’accord pour la création d’un écosystème industriel de Boeing au Maroc. Un projet structurant qui permettra à l’industrie aéronautique marocaine d’améliorer son positionnement de façon significative sur l’échiquier mondial. Ce projet, qui est le fruit d’un partenariat entre le Royaume du Maroc et Boeing, leader mondial de l’aéronautique, consistera à structurer un écosystème formé de fournisseurs et d’organiser une plateforme de sourcing basée au Maroc.

Ce écosystème générera un chiffre d’affaires annuel supplémentaire à l’export d’un milliards de dollars et entrainera l’implantation de 120 fournisseurs de Boeing. Ce qui permettra la création de 8.700 nouveaux emplois spécialisés. Pour couvrir les besoins en formation de son écosystème, des programmes de formation dédiés spécialement conçus par Boeing seront organisés.

Cette cérémonie a débuté par la projection d’un film institutionnel retraçant le développement qu’a connu le secteur aéronautique au cours des dernières années.

“Nous avons signé un accord selon lequel nous allons travailler avec nos fournisseurs pour créer un écosystème aéronautique ici au Maroc,.” a expliqué M. Raymond Conner, Président de Boeing.

Cent vingt sous-traitants fournisseurs de Boeing doivent s’installer dans cette zone industrielle, permettant la création de 8.700 nouveaux emplois spécialisés, selon le gouvernement marocain et la direction de Boeing.

À terme, ils devraient contribuer à augmenter les exportations du Maroc dans le domaine aéronautique de 890 millions d’euros.

“C’est le premier écosystème dans le secteur aéronautique, ce projet porté par sa majesté dès sa naissance et stratégique et important parce que nous passons à une nouvelle ère de l’aéronautique au Maroc, nous allons avoir à exporter un milliard de dollars par an désormais à partir du Maroc. L’industrie aéronautique marocaine a connu (…) une croissance importante. Le secteur a été multiplié par six en 10 ans et compte aujourd’hui 121 acteurs”, selon Moulay Hafi Elalamy, Ministre marocain de l’industrie.

Après une première co-entreprise entre Safran et Royal Air Maroc créée au début des années 2000, le secteur compte aujourd’hui une centaine d’opérateurs, dont les plus grandes firmes – Airbus, Bombardier, Safran, Thales, Boeing, Nexans, EADS, Creuzet, Snecma, Daher, Matis, Zodiac Aerospace, LPSAero…. Il génère quelque 10.000 emplois et un milliard d’euros de chiffre d’affaires.

Faut-il rappeler que le Maroc mène ces dernières années une politique d’industrialisation dynamique, notamment dans la région de Tanger.

L’industrie automobile y est particulièrement développée, avec l’implantation dans une zone franche de l’usine Renault – la plus grande d’Afrique, sur une superficie de 350 hectares, pour 1,1 milliard d’euros investis et 7.000 employés à ce jour.

B.Koné

 

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here