Les affrontements continuent Ă  Ben Guerdane, en Tunisie

0
Les affrontements continuent Ă  Ben Guerdane, en Tunisie
Reuters/Reuters - Patrouille de soldats tunisiens à Ben Guerdane. L'armée a tué sept islamistes de plus dans cette ville à la frontière libyenne où sont mortes 55 personnes durant une attaque menée lundi par un commando de l'Etat islamique. /Photo prise le 8 mars 2016/REUTERS/Zoubeir Souissi

TUNIS (Reuters) – L’armĂ©e tunisienne a tuĂ© sept islamistes de plus Ă  Ben Guerdane, ville Ă  la frontière libyenne oĂą sont mortes 55 personnes durant une attaque menĂ©e lundi par un commando de l’Etat islamique, a annoncĂ© l’armĂ©e mercredi.

Les combats se poursuivaient mercredi aux abords de Ben Guerdane, indiquent des tĂ©moins et des membres des forces de sĂ©curitĂ©, dans le cadre d’une opĂ©ration visant Ă  nettoyer le secteur des combattants de l’EI qui sont apparemment Ă  la recherche d’un point d’ancrage en Tunisie.

Dans le cadre de cette opération qui a commencé mardi soir, les militaires ont mis la main sur des armes et ont procédé à dix nouvelles arrestations, apprend-on auprès des services de sécurité.

Selon les derniers chiffres communiquĂ©s par le gouvernement tunisien, les islamistes qui ont lancĂ© l’attaque lundi Ă  l’aube contre des casernes de l’armĂ©e et de la police Ă  Ben Guerdane Ă©taient une cinquantaine. L’armĂ©e a tuĂ© 36 assaillants. Douze militaires et sept civils ont Ă©galement Ă©tĂ© tuĂ©s.

Le Premier ministre Habid Essid a mis cette opĂ©ration commando sur le compte de l’EI, qui a commencĂ© Ă  s’implanter en Libye de l’autre cĂ´tĂ© de la frontière, profitant du vide du pouvoir.

Une enquĂŞte est toujours en cours pour dĂ©terminer si les membres du commando sont venus de Libye oĂą s’ils Ă©taient dĂ©jĂ  Ă  Ben Guerdane, indique le gouvernement. Les autoritĂ©s ont dĂ©couvert trois caches d’armes dans la ville après l’attaque.

(Tarek Amara; Danielle Rouquié pour le service français)

PARTAGER