Afghanistan : 28 morts et plus de 300 blessés après une attaque à Kaboul

0
Afghanistan : 28 morts et plus de 300 blessés après une attaque à Kaboul

Une forte explosion a été ressentie ce mardi dans le centre de la capitale afghane, alors que les talibans viennent d’annoncer une offensive.

Le bilan de l’attaque perpétrée mardi contre un bâtiment gouvernemental dans le centre de Kaboul est passé à 28 morts, a indiqué le chef de la police de la capitale afghane. “Un assaillant a garé un camion de chantier sur le parking attenant au bâtiment” et l’a fait exploser, a déclaré Abdul Rahman Rahimi, précisant que les 28 victimes, des civils pour la plupart, ont toutes été tuées dans l’explosion du camion, qui a été suivi par des échanges de tirs.

Côté blessés, on dénombre au moins 327 victimes. « De nombreux blessés sont dans un état grave », a souligné le porte-parole du ministère Mohammed Ismaïl Kawoosi, ajoutant que le bilan pourrait s’alourdir au fil de la journée. « Le présidentAshraf Ghani condamne dans les termes les plus forts l’attaque terroriste de ce matin qui a fait de nombreux morts et blessés parmi nos compatriotes », selon un communiqué officiel.

L’attentat-suicide a eu lieu en pleine heure de pointe, a-t-on appris auprès du ministère afghan de la Santé, une semaine après que les rebelles talibans ont annoncé le début de leur « offensive de printemps ». D’après la police de Kaboul, la déflagration s’est produite dans un quartier où se trouvent différents complexes militaires et certaines ambassades. Mais les autorités n’étaient pas en mesure de préciser le lieu touché, le nombre de victimes et l’origine de l’explosion.

Une « offensive de printemps »

Aucun groupe ne s’était manifesté pour revendiquer un éventuel attentat, mais les talibans ont fréquemment recours aux attentats-suicides contre la police et l’armée afghanes, ainsi que les troupes étrangères. L’explosion a eu lieu en début de matinée, à l’heure où les employés se rendent au travail. Des journalistes de l’Agence France-Presse ont senti les maisons vibrer. Des vitres ont volé en éclats, une colonne de fumée s’élevait dans le ciel et des sirènes de police et d’ambulances retentissaient dans toute la ville.

Les talibans ont annoncé il y a tout juste une semaine le début de leur « offensive de printemps » annuelle, baptisée « Opération Omari », en souvenir du mollah Omar, le défunt fondateur de leur mouvement. Ils disent vouloir mener des « attaques de grande envergure » dans tout le pays, notamment contre les 13 000 soldats de l’Otan, dont ils exigent le départ d’Afghanistan. Les insurgés ont ainsi lancé vendredi un assaut contre Kunduz, la grande ville du Nord, qu’ils étaient parvenus à envahir et à tenir pendant quelques jours à l’automne dernier. L’armée afghane, seule en première ligne depuis la fin de la mission de combat de l’Otan fin 2014, a toutefois réussi à repousser cette nouvelle offensive sur Kunduz.

 SOURCE AFP

Publié le 19/04/2016 à 07:26
PARTAGER