Algérie: un attentat suicide déjoué devant un commissariat à Constantine

0
Une vue de la ville de Constantine, dans l'est de l'Algérie. © Creative Commons CC BY 2.0/Stefan Krasowski

Un policier a déjoué une attaque suicide dimanche soir à Constantine, dans l’est de l’Algérie. Un kamikaze muni d’une ceinture d’explosif aurait tenté de pénétrer dans un commissariat. Au moment de l’attaque, une forte explosion a été entendue près de ce commissariat du centre de Constantine. Plusieurs policiers ont été blessés mais aucun mort n’est à déplorer. Le parquet a ouvert une enquête, a précisé la direction générale de la Sûreté nationale.

« Vers 20h30, la ville de Constantine a été secouée par une explosion très forte, selon les habitants », explique Fayçal Métaoui, journaliste et éditorialiste au quotidien El Watan, joint par RFI. « Un kamikaze a voulu pénétrer dans ce commissariat, situé dans un bâtiment où habitent des familles. Le policier qui est de permanence a ouvert le feu après des sommations. La direction générale de la Sûreté nationale a publié un communiqué assez court mais qui précise que le policier a fait des sommations et a tiré vers le kamikaze qui portait une ceinture explosive. »

« N’ayant pas pu pénétrer à l’intérieur du bâtiment, le kamikaze a fait exploser la ceinture et cela a provoqué des blessures à plusieurs policiers. On parle de 3 à 4 policiers blessés. Le bilan n’est pas définitif. L’identité du kamikaze n’est pas précisée. Le quartier a été complètement quadrillé pour que la police enquête afin de savoir s’il y a d’autres attaques. »

Présence d’un groupe terroriste ?

« Il y a des opérations de recherche autour du quartier, qui est un quartier quand même assez surveillé parce qu’il n’est pas loin du centre-ville et Constantine n’a pas connue ce genre d’attentats même dans les années les plus dures, les années 90. Il est vrai que depuis quelques semaines, les unités de l’armée avaient fait un ratissage dans les forêts pas loin de Constantine. Et on avait évoqué la présence de terroristes. Les unités de l’armée ont découvert une cache d’armes et beaucoup de sources médiatiques évoquent la présence d’un groupe terroriste. »

« La presse rappelle que le général Gaïd Salah, qui est le chef de corps de l’armée et qui est également vice-ministre de la Défense, est en visite à Constantine. Certains font des liens en évoquant l’idée d’un attentat spectaculaire à Constantine mais les enquêtes sont en cours, les opérations aussi. Le nombre de blessés risque d’augmenter mais je vous confirme qu’il n’y a pas eu de morts, à part le kamikaze. »

Publié: le 27-02-2017 par rfi

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here