Après les inondations, 150 morts de paludisme au Zimbabwe

0

Les fortes pluies qui se sont r√©cemment abattues sur le Zimbabwe ont caus√© une brusque recrudescence de l’√©pid√©mie de paludisme qui a fait au moins 150 morts au cours des deux derniers mois.

Pr√®s de 90.000 cas de malaria ont √©t√© recens√©s dans le pays pendant la m√™me p√©riode, a pr√©cis√© √† l’AFP un haut responsable du minist√®re de la Sant√©, Joseph Mberikunashe.

“Nous avons observ√© un accroissement des cas de malaria √† cause des fortes pluies enregistr√©es cette ann√©e, qui ont √©largi les sites de reproduction des moustiques”, a ajout√© M. Mberikunashe.

Ce responsable a attribu√© la forte progression des cas mortels de la maladie, qu’il n’a pas chiffr√©e, par “le manque d’acc√®s (des malades) aux centres de sant√©”, notamment dans la partie sud du pays frapp√©e par d’importantes inondations.

Ces fortes précipitations ont fait au moins 246 morts et 2.000 sinistrés au Zimbabwe, selon le dernier bilan des autorités.

Le gouvernement de Harare a lanc√© un appel √† l’aide internationale pour contenir l’√©pid√©mie de paludisme.

La malaria, transmise par les moustiques, a touché 214 millions de personnes en 2015 et fait 429.000 morts, surtout en Afrique subsaharienne chez les jeunes enfants.

publié: le 27-03-2017 par voa

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here