Boko Haram: les militaires de la force mixte reprennent Damasak

1

Les armĂ©es nigĂ©rienne et tchadienne, qui mènent depuis dimanche une offensive conjointe au Nigeria contre Boko Haram, ont repris la ville de Damasak aux islamistes nigĂ©rians. Cette ville nigĂ©riane est situĂ©e Ă  une centaine de kilomètres de la rive ouest du lac Tchad. C’est un premier succès sur ce nouveau front ouvert contre le groupe insurgĂ©, mais le bilan est lourd avec la mort de dizaines de soldats tchadiens et nigĂ©riens.

Une patrouille militaire tchadienne au Nigeria contre Boko Haram, le 3 février 2015. AFP
Une patrouille militaire tchadienne au Nigeria contre Boko Haram, le 3 février 2015. AFP PHOTO

D’après plusieurs sources, les pertes humaines seraient en effet très lourdes : quelque 200 combattants du groupe extrĂ©miste auraient Ă©tĂ© tuĂ©s selon des sources sĂ©curitaires tchadiennes, et parmi les soldats tchadiens on compterait 10 tuĂ©s et 20 blessĂ©s. Une autre source hospitalière mentionne 33 militaires blessĂ©s.

Pour l’heure, il n’y a aucune rĂ©action du gouvernement tchadien et aucune dĂ©claration du gouvernement ni de l’armĂ©e du Niger, dont c’est la première incursion en territoire nigĂ©rian.

D’autres sources disent que la zone avait Ă©tĂ© minĂ©e et qu’il a fallu plusieurs heures Ă  la force mixte pour neutraliser les explosifs. Les journalistes de la radio nigĂ©rienne privĂ©eAnfani, qui est basĂ©e cĂ´tĂ© nigĂ©rien de la frontière, disent avoir vu 200 vĂ©hicules militaires entrer au Nigeria en convoi, dimanche. Des tout-terrains Ă©quipĂ©s de mitrailleuses, des chars, des citernes d’eau, des camions logistiques, etc.

Boko Haram s’Ă©tait emparĂ© de la ville de Damasak le 24 novembre dernier, tuant une cinquantaine de personnes et poussant 3 000 autres Ă  fuir, selon le Haut-Commissariat des Nations unies pour les rĂ©fugiĂ©s. Les combattants de Boko Haram avaient alors infiltrĂ© la ville en se dĂ©guisant en commerçants, dissimulant leurs armes dans des cartons de marchandises. Les soldats nigĂ©rians s’Ă©taient enfuis au Niger voisin avec une partie de la population.

Lire la suite sur rfi.fr

 

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.