Botswana: décès de l’ancien président, Ketumile Masire

1
Botswana: décès de l'ancien président, Ketumile Masire
AFP Image caption Ketumile Masire avait été élu à la tête du Botswana en 1980, après la mort du père de l'indépendance, Seretse Khama, et avait été réélu jusqu'en 1998 avant de démissionné.

Il avait été élu à la tête du Botswana en 1980, après la mort du père de l’indépendance, Seretse Khama, et avait été réélu jusqu’en 1998 où il avait démissionné.

Ketumile Masire était hospitalisé depuis une semaine pour une opération et avait été placé en soins intensifs.

Il accède au pouvoir en 1980, après la mort du père de l’indépendance, Seretse Khama, et il fut réélu jusqu’en 1998.

Une croissance économique particulièrement forte et une stabilité du pays marquent ses 18 années passées au pouvoir.

Masire a également joué un rôle de médiateur dans plusieurs conflits sur le continent, notamment au Mozambique, dans les négociations de paix entre les rebelles de la Renamo et l’armée après seize ans de guerre civile.

L’ancien président a par ailleurs été sollicité dans les résolutions des crises politiques au Kenya et au Lesotho.

En 1994, il avait aussi présidé un groupe “de personnalités éminentes”, chargé d’enquêter sur le génocide au Rwanda.

Le Botswana est gouverné depuis son indépendance en 1966 par le parti démocratique du Botswana (BDP), la formation de Ketumile Masire.

Ce pays d’Afrique australe reste l’une des démocraties les plus stables d’Afrique.

Par bbc.com

PARTAGER

1 commentaire

  1. Le Botswana n’est pas seulement un exemple de démocratie stable, il est un exemple de probité morale de la classe dirigeante qui n’a jamais été corrompue ou traitre. Le peu de diamant qui est extrait du pays est toujours géré comme il le faut. Ce qui fait que malgré que le pays soit 100% désertique, il est classé parmi les premiers en développement humain.

    RIP Sir MASIRE 💒 🌹🌺🌻🌼🌷

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here