Botswana: le président sortant Ian Khama réélu

2
Botswana: le président sortant Ian Khama réélu
Le président Ian Khama lors de sa campagne électorale. Botswana, le 24 octobre 2014.
Monirul Bhuiyan / AFP

Le président sortant du Botswana, Ian Khama, a obtenu un second mandat ce dimanche 26 octobre. Au Botswana, ce sont les députés qui élisent le président. Sa formation, le Parti démocratique du Botswana (BDP), ayant obtenu la majorité des sièges au Parlement aux législatives, sa réélection a été immédiate. Sa victoire, sur fond de crise économique et de hausse de chômage, a été cependant moins large qu’annoncée.

Le président sortant « a été réélu président de la République après que sa formation, ait obtenu au moins 29 des 57 sièges que compte le Parlement », a annoncé le chef de la Cour suprême, Maruping Dibotelo, dans une déclaration diffusée sur la radio et la télévision nationales.

Le Collectif pour le changement démocratique (UDC), coalition de partis nouvellement formée et dirigée par Duma Boko, a obtenu 12 sièges. Cette coalition, qui se présentait pour la première fois à un scrutin, devient ainsi la principale formation de l’opposition.

Au cours de la campagne électorale, l’UDC a accusé Ian Khama d’un « autoritarisme croissant » et a renforcé son influence dans plusieurs anciens bastions du BDP, dont la capitale Gaborone. « Pour un nouveau parti, l’UDC s’est bien comporté, mais naturellement nous espérions plus de voix pour faire tomber le BDP. Cela n’a pas été le cas », a déclaré un représentant de l’UDC, Seakamela Motsoaledi……..Lire la suite de l’article sur rfi.fr

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. La re9alite9 pratique n est sans doute pas tre8s loin de cette frmoule malgre9 les beaux discours du MNLA e0 l e9tranger, les combattants ont l air de passer sans trop de difficulte9s de re2telier en re2telier on ne leur reproche pas de vouloir vivre, mais imaginer les combattants du MNLA anime9s de grands ide9aux me semble assez dangereux sans oublier le fait que tous ces groupes se sont bel et bien allie9s en de9but d aventure pour eatre sfbrs de bouter l arme9e malienne hors du Nord.Et donc la majorite9 des maliens (plutf4t qu une partie ) pense, sans doute e0 raison, que tout e7a c est un peu pareil. Ce raisonnement a l inconve9nient de passer sous silence le besoin de de9veloppement du Nord, et les traces de revendications le9gitimes qu on peut apercevoir dans les discours du MNLA, mais c est la faute au MNLA. Plutf4t que de s allier avec des bandits pour attaquer des militaires maliens qui les laissait trafiquer en paix, le MNLA aurait e9te9 mieux inspire9 de s attaquer aux groupuscules d Al Quaeda et de lancer leurs propres projets de de9veloppement pour le Nord

Comments are closed.